Panasonic fête ses 100 ans au salon IFA à Berlin

Panasonic fête ses 100 ans au salon IFA à Berlin

Panasonic se lance dans une offre de solutions globales production PV + ventilation + climatisation + ECS + … et management de la production et de la consommation d’énergie.





 

Ouvrant la conférence de presse de Panasonic à IFA, Laurent Abadie, DG de Panasonic en Europe, a expliqué que l’application de l’intelligence artificielle à notre vie quotidienne était déjà une réalité. ©PP

 

En prélude à l’ouverture du salon IFA à Berlin, Panasonic a célébré ses 100 ans en expliquant sa stratégie pour les 100 ans à venir, ou presque. Premièrement, tout appareil Panasonic a vocation à être connecté.

 

Deuxièmement, l’entreprise capitalise sur l’étendue de son offre pour mettre en avant des offres globales, dont une première version sera testée dans le nouveau quartier berlinois en construction « Future living Berlin ».

 

Enfin, Panasonic, comme tous les autres grands industriels mondiaux présents à IFA, parie sur l’Intelligence Artificielle (AI pour Artificial Intelligence ou IA en français) et les robots pour assurer une partie de sa croissance au 21eme siècle.

 

 

 

Panasonic développe EMS, une solution globale de pilotage de l’énergie dans les logements connectés : production, consommation et stockage d’électricité sont pilotés dans le but de maximiser l’autoconsommation et de minimiser la facture pour les occupants. ©PP

 

Tout sera connecté …

 

Tous les nouveaux appareils Panasonic seront connectés. L’entreprise s’associe pour cela à Vodafone qui développe une solution de communication LPWA (Low Power Wide Area) peu coûteuse (moins de 5 € par appareil) et très faiblement consommatrice d’énergie : une simple pile assurera 10 ans de communication.

 

Si tout ça vous rappelle quelque chose, c’est normal : Sigfox et la Lora Alliance développent des solutions analogues depuis plusieurs années. Analogues, mais pas identiques.

 

La technologie Vodafone fonctionne sur les fréquences régulées affectées à la téléphonie portable. Vodafone appelle ça NB-IoT pour Narrow Band IoT. A compter de l’automne, Panasonic et Vodafone conduiront un field-test de cette technologie à Francfort.

 

 

 

Michiko Ogawa, Executive Officer of Panasonic Corporation, responsable de la marque Technics et Dirtec, Vice-Présidente de Appliances Company, responsable des développements technologiques, Directeur de la Division Corporate Engineering, présente les solutions de commande vocale pour la nouvelle gamme de téléviseurs Panasonic. ©PP

 

 

 

… et Plug and Play

 

Les premiers appareils Panasonic équipés de puces NB-IoT Vodafone seront des climatiseurs et des pompes à chaleur. La simple mise en service de l’appareil lancera automatiquement la connexion à un Cloud Vodafone / Panasonic, sans requérir du client une quelconque configuration de connexion.

 

Chaque appareil communique directement avec le Cloud, sans passer par la WiFi du logement, ni par internet, mais en utilisant directement une liaison GSM.

 

Pour l’instant, il y aura une carte SIM dans chaque appareil avec abonnement prépayé. Dans un second temps, les spécifications 5G devraient permettre une connexion cellulaire Machine-to-machine sans carte SIM.

 

 

 

De gauche à droite, Laurent Abadie (Panasonic), Erik Brenneis, DG de Vodafone Global Enterprise et Michiko Ogawa (Panasonic) scellent l’alliance entre Panasonic et Vodafone autour de la transmission de données par NB-IoT, bientôt appliquée à tous les produits techniques de Panasonic. ©PP

 

Diagnostic et maintenance à distance

 

Le but de cette première expérimentation est de remonter des informations de fonctionnement des climatiseurs pour organiser leur maintenance, y compris leur maintenance prédictive. Au passage, le service assurera le suivi de l’étanchéité du circuit de fluide des climatiseurs, un point clef du Règlement F-Gaz.

 

Panasonic envisage ensuite une seconde expérimentation début 2019 qui portera plutôt sur des appareils domestiques : cuisinières, fours, réfrigérateurs, … On peut imaginer que les informations transmises seront de nature différente. La solution NB-IoT, désormais normalisée, ne permet que de faibles débits d’information. Dans un smarthome, ce ne sera pas la solution pour transporter de la musique ou de la vidéo d’un point à l’autre.

 

Panasonic envisage d’autres tests au Japon avec l’un des principaux opérateurs de téléphonie sans fil, puis la généralisation de la technologie à tous ses appareils si cela s’avère fructueux. Quantité de questions restent à régler. Notamment qui va exploiter les informations de maintenance ? Est-ce l’entreprise qui a posé l’équipement de climatisation et qui en assure la maintenance ? Est-ce que ce sera gratuit, payant, combien … ?

 

 

 

La commande vocale est déjà disponible chez Panasonic à travers leur enceinte intelligente qui est associable à Alexa d’Amazon et à Google Home. ©PP

 

 

 

 

L’offre globale mise en scène à Future Living Berlin

 

L’offre globale de Panasonic – production d’électricité photovoltaïque grâce à ses panneaux PV HIT + toute l’électronique de puissance + climatisation/chauffage/ECS + éclairage + pilotage de l’ensemble de manière cohérente – est utilisée dans le nouveau quartier connecté Future Living Berlin. Cette opération sera présentée en détail à IFA le 3 septembre.

 

En attendant, Panasonic a expliqué avoir développé une application de pilotage du confort, de la production d’énergie sur site et de maximisation de l’autoconsommation baptisé EMS pour Energy Management System. Panasonic est aussi une grosse entreprise d’électronique.

 

EMS est donc capable de piloter les appareils connectés Panasonic, mais aussi n’importe quels autres appareils utilisant ou produisant de l’énergie, pourvu qu’il soit connectable par un protocole de communication ouvert. L’entreprise a déjà développé des passerelles vers plusieurs protocoles différents, dont Z-Wave et ZigBee. Elle peut en développer d’autres lorsque le besoin apparaîtra.

 

 

 

 

Panasonic est le premier parmi les géants mondiaux à rassembler une large partie de son offre – PV, pompes à chaleur, climatiseurs, etc. – en un système cohérent, géré par un nouveau software. ©PP

 

 

 

 

L’intelligence artificielle favorise le maintien à domicile

 

Selon Laurent Abadie CEO, Directeur Général de Panasonic Europe, l’IA repose sur la collecte et l’analyse de grandes masses de données, le développement de sondes et de capteurs connectés de toutes sortes, la mise au point d’actuateurs – des composants motorisés à l’aide moteurs électriques – et la programmation de machines pour qu’elles puissent apprendre de leurs expériences.

 

Cette intelligence artificielle est déjà utilisée par Panasonic pour la mise au point de robots submersibles destinés à examiner la paroi intérieure de barrages. Mais l’un de ses grands domaines de développement sera le maintient à domicile, notamment grâce des exosquelettes pour contribuer à la mobilité et à la génération de la commande vocale.

 

Dès maintenant, plusieurs gammes d’appareils domestiques Panasonic, dont les téléviseurs, obéissent à des commandes vocales en passant par Alexa ou Google Home. A IFA, nous avons également vu LG et Samsung. Ils poursuivent les mêmes visées stratégiques que Panasonic en s’y prenant de manière différente. Ce sera l’objet de notre prochain article.

 


Source : batirama.com / Pascal Poggi

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.

 

 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Covid-19 : les entreprises du BTP doivent-elles poursuivre leur activité malgré l'épidémie ? (1584 votants)
Oui
Non
 

Boutique



La fabrication du bâtiment 2