Publication du NF DTU 26.1 Enduits

Publication du NF DTU 26.1 Enduits

Le nouveau DTU 26.1 Enduits est publié depuis le 12 avril 2008.  Reprenant les recettes de l’ancien DTU, il intègre désormais les enduits performanciels et notamment les enduits monocouches. Sur 100 millions de m2 de façades enduites par an, 60 millions le sont par des enduits monocouches d’imperméabilisation, (soit 80 % des chantiers de maisons individuelles !). 





 

Les fabricants de mortiers industrialisés proposent, dans leur gamme, des produits prêts-à-l’emploi, destinés à l’enduisage. Les fabricants de chaux proposent, quant à eux, des chaux ou des enduits industrialisés à base de chaux.

 

Un DTU pour tous les enduits…

 

Le nouveau DTU Travaux d’Enduits comporte trois parties : 

  • un Cahier des Clauses Techniques (CCT),
  • des critères généraux de choix des matériaux (CGM) et enfin
  • un Cahier des Clauses Spéciales (CCS).

 

Tous les enduits sont concernés par le nouveau DTU, qu’ils répondent à des recettes ou à des exigences performancielles et destinés à des supports neufs ou anciens.

 

Parmi les techniques d’enduisage non visées par le DTU 26.1 , figurent les enduits minces de ragréage ou les enduits sur des supports de maçonnerie en terre crue (adobe, pisé, torchis, etc.). 

 

Le guide pratique du CSTB "Les enduits de façade" qui fait le point sur le DTU 26.1 est disponible dans la librairie de notre boutique.

 

Source: batirama.com / H.K.




 

Cette solution vise les enduits de l'ancien DTU en les réactualisant. Les supports classiques peuvent  être composés en blocs de béton, en briques de terre cuite, en blocs de béton cellulaire, en béton, ... La garantie de l'enduideur ne porte que sur le respect des dosages et des conditions d'exécution.

 

Solution n° 1 : Enduire au moyen d'un enduit fabriqué sur le chantier

 

Le multicouches classique est composé d’un gobetis, d’un corps d’enduit et d’une couche de finition. L’incontournable gobetis a pour mission de permettre une bonne adhérence au support des couches ultérieures d’enduit. En application manuelle ou par projection d’enduits multicouches ou en cas de maçonnerie hétérogène, le gobetis est indispensable. Le gobetis doit répondre aux recettes suivantes :

 

DOSAGES DES GOBETIS

 

LIANT(S)

DOSAGE EN kg/m3 DE SABLE SEC

BLOCS DE BETONS, BRIQUES DE TERRE CUITE

Ciment CEM I ou II : 42.5 ou 32.5

500 à 600

Ciment CEM I ou II : 42.5 ou 32.5

et

Chaux CL, DL ou NHL 

250 à 350

+

150 

BRIQUES DE TERRE CUITE, BLOCS DE BETON DE GRANULATS LEGER

Ciment CEM II : 32.5

400 à 500

Chaux hydraulique HL ou NHL-Z : 5

500

Ciment à maçonner MC : 12.5 ou 22.5

400 à 500

Ciment CEM I ou II : 42.5 ou 32.5

et

Chaux CL, DL ou NHL 

150 à 25

+

200à 250 

Remarques : Dans le cadre d'un environnement agressif (ex : milieu marin ou agricole) un ciment CEM V/A avec le label "PM-ES" peut être utilisé pour les gobetis, mais également pour le corps d'enduit ou la finition. Le gobetis peut être également "dopé" au moyen d'une résine synthétique.


 

EN APPLICATION  MANUELLE, PAR DRESSAGE OU AU JETE SUR MACONNERIE COMPOSEE DE BLOCS DE BETON OU BRIQUES LES DOSAGES DU CORPS D'ENDUIT ET DE LA COUCHE DE FINITION SONT LES SUIVANTS :

DOSAGES DU CORPS D'ENDUIT (15 à 20 mm)

MORTIER DE LIANT PUR

CIMENT CEM I OU II 32.5 OU 42.5

350 à 450 

CIMENT A CMACONNER MC 12.5 OU 22.5

350 à 450 

CHAUX HYDRAULIQUE NHL, NHL-Z OU HL 5  OU 3.5 

CHAUX AERIENNE CL OU DL

 

 

350 à 450

 

MORTIER BATARD

100 à 200

 

150 à 350 (sauf chaux HL)

 

DOSAGE GLOBAL EN LIANT : 350 A 450

150 à 350

 

 

100 à 200

DOSAGE DE LA COUCHE DE FINITION (5 A 8 mm)

MORTIER DE LIANT PUR

250 à 350

250 à 350

200 à 400

 

MORTIER BATARD

50 à 100

 

100 à 200 (sauf HL)

 

DOSAGE GLOBAL EN LIANT : 200 A 350

 

 

150 à 250 (sauf NHL )

50 à 150

 

50 à 150

 

 

100 à 200

L'utilisation du ciment prompt naturel en mélange avec un autre liant selon les dosages destinés à de la maçonnerie ancienne 

 

 

EN APPLICATION MECANIQUE  LES MORTIERS DE RECETTES SONT LES SUIVANTS

DOSAGES DU CORPS D'ENDUIT (12 à 15 mm)

 

CIMENT CEM I OU II 32.5 OU 42.5

CIMENT A MACONNER MC 12.5 OU 22.5

CHAUX HYDRAULIQUE NHL, NHL-Z OU HL 5 OU 3.5

CHAUX AERIENNE CL OU DL

MORTIER DE LIANT PUR

350 à 450

350 à 450

350 à 450

 

MORTIER BATARD

100 à 200

 

150 à 300 (sauf chaux HL)

 

DOSAGE GLOBAL EN LIANT : 350 A 450

200 à 300

 

 

150 à 250

DOSAGES DE LA COUCHE DE FINITION (5 à 8 mm)

 

CIMENT CEM I OU II 32.5 OU 42.5 

CIMENT A MACONNER MC 12.5 OU 22.5 

CHAUX HYDRAULIQUE NHL, NHL-Z OU HL 5, 3.5 OU 2

CHAUX AERIENNE CL OU DL 

MORTIER DE LIANT PUR 

250 à 350

250 à 350

250 à 400

 

MORTIER BATARD

50 à 100

 

150 à 250 (sauf chaux HL)

 

DOSAGE GLOBAL EN LIANT : 200 a 350

100 à 300

 

 

100 à 200

 

 

 

150 à 250 (sauf NHL 2)

50 à 150

 

Exécution d'un enduit sur béton

 

Le béton présente généralement une surface très lisse ne favorisant pas l'adhérence de l'enduit. Suivant le degré d'irrégularités du support, un gobetis dosé à 500-600 kg de ciment/m3 de sable sec sera appliqué, voire un enduit de dressement si les irrégularités sont trop importantes. Cet enduit de dressement peut être réalisé au moyen d'un enduit de recette ou d'un mortier performanciel. De recette, il devra répondre aux dosages ci-dessous.

 

Dosages de l'enduit de dressement sur béton

Liants

Dosages exprimés en kg de ciment/m3 de  sable sec

CEM II 32.5

500

CEM I ou II 42.5

400

NOTE : Dans le cadre d'un environnement agressif (ex. milieu marin ou agricole) un ciment CEM V/A avec le label "PM-ES" peut être utilisé.

 

Comme le gobetis, l’enduit de dressement peut être dopé au moyen d’une résine d’adjonction (Ibofon de Weber, Lankolatex de Parex Lanko ou autres) et/ou d’adjuvants. La couche de finition peut être réalisée manuellement ou mécaniquement au moyen d’un enduit de finition, dont les dosages ont été définis précédemment ou au moyen d’un enduit performanciel, qu’il soit multicouches ou monocouche.




Solution n° 2 : Enduire au moyen d'un enduit performantiel

 

Les mortiers performanciels d’enduit doivent être conformes aux définitions et spécifications de la norme NF EN 998-1-Définitions et spécifications des mortiers pour maçonnerie : enduits minéraux. Ces enduits sont titulaires des abréviations anglo-saxonnes suivantes :

 

tablo5.jpg

 


tablo6.jpg

 

Exemples :

 

  • Enduit exposé à la pluie battante : W2 ;
  • Enduit soumis à des chocs : CS III ou CS IV ;
  •  Enduit de paroi enterrée : W2 + CS III ou CS IV (1) le gobetis n’est pas nécessaire en application par projection (avec une pompe à mortier) sur maçonnerie neuve ou béton homogène. 

 

Prenons un exemple :

 

Soit une façade en blocs de béton de granulats courants à enduire au moyen d’un enduit monocouche. La façade est de catégorie Rt3, les enduits monocouches compatibles seront OC1, OC2 ou OC3. Par ailleurs, si la façade est très exposée à la pluie ou au ruissellement, la caractéristique W2 est indispensable…

 

tablo7.jpg

 

Quel devenir pour le MERUC ? La certification CSTBat des enduits monocouches d’imperméabilisation devient, de facto, caduque. En effet, 3 types de supports (Rt3, Rt2 et Rt1) sont concernés par les monocouches au lieu de 2 (catégorie A et catégorie B), par conséquent la classification MERUC associée à ces deux catégories n’a plus de raison d’exister. La révision de la certification des enduits monocouches d’imperméabilisation est donc en cours.

 

Cas pratique : Comment enduire les coffres de volets roulants en fibbragglo  ?

 

Enduire les coffres de volets roulants en figgraglo au moyen d’un enduit monocouche suppose le respect de 4 étapes selon Weber. La réalisation d’enduit monocouche sur ce type de support est une opération délicate, car ce type de coffre n’a pas la rigidité des coffres en terre cuite ou en béton…néanmoins, ils représentent un marché considérable et un mauvais enduisage ou une mauvaise préparation du support peut conduire à de la fissuration. Ces produits étant sous Avis techniques du CSTB, il y a donc lieu de respecter scrupuleusement les prescriptions du fabricant.

 

  1. Lors de la pose du coffre, il faut ménager un espace de 5 mm au moins entre la face extérieure du coffre et le nu extérieur du mur de façon à ménager l'application d'un gobetis armé.
     
  2. La face extérieure doit être revêtue d'un gobetis de façon à recouvrir toute la surface sans surcharge excessive. La surface du gobetis doit être rugueuse pour permettreune bonne adhérence de l'enduit. La mise en oeuvre de l'enduit monocouche ne pourra se faire qu'après apparition, à la jonction coffre-maçonnerie, de gerçuresfiliformes dans le gobetis appliqué 7 jours plus tôt.

  3. Après l'application du gobetis et avant la mise en oeuvre de l'enduit, un grillage métallique protégé contre la corrosion et de maille 20 mm x 20 mm est appliqué. Cette armature doit débonder de 15 cm sur la maçonnerie de la façade.

  4. Le monocouche est ensuite projeté sur la façade, il peut éventuellement être renforçé par un treillis textile marouflé dans l'enduit.

 

Contacts web :


 




 

Les enduits sur maçonneries anciennes sont également visés par le DTU, toutefois les enduits sur les monuments historiques, sur les édifices implantés dans des sites faisant l'objet d'une protection patrimoniale*, peuvent faire l'objet de prescriptions particulières et donc ne sont pas visés par le DTU 26.1 Enduits.

 

Solution n°3 : Enduire des maçonneries anciennes

 

Les enduits sur maçonnerie ancienne peuvent être réalisés avec des mortiers d’enduit performanciel de résistance mécanique réduite £ CS III, ou de recette. Dans ce dernier cas, l’utilisation de la chaux aérienne (CL ou DL) ou de la chaux hydraulique (NHL, NHL Z ou HL) est de rigueur. Sur les murs intérieurs ou extérieurs présentant des traces d’humidité et sels (ex. salpêtre), l’utilisation d’un mortier d’assainissement (R) pour la réalisation d’un corps d’enduit se fait  après curage du support. Un enduit d’assainissement ne doit pas être recouvert d’une couche de finition présentant une perméance (m) à la vapeur d’eau inférieure à la sienne. Les revêtements organiques d’imperméabilité, ou carrelage sont proscrits.

 

*au titre du code du patrimoine, du code de l’urbanisme ou du code de l’environnement et sur les bâtiments anciens patrimoniaux.

tablo9.jpg

 

 

Le guide pratique du CSTB "Les enduits de façade" qui fait le point sur le DTU 26.1 estdisponible dans la librairie de notre boutique.

 

 

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits





Dernière revue

BTR N° 495 - Février / Mars 2021

     

Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (614 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique


Chauffe-eau solaire individuel - NF DTU 40 & DTU 43

Les couvertures en tuiles