Le recyclage des déchets de plâtre s’ouvre aux petits chantiers

Le recyclage des déchets de plâtre s’ouvre aux petits chantiers

Les artisans sont invités à devenir acteurs d’une économie circulaire : l’offre « Big Bag » est un nouveau service créé par la filière Placo Recycling pour recycler les déchets de plâtre des petits et moyens chantiers.



Plaques de toutes les couleurs, dalles de plafond, cloisons alvéolaires, carreaux standards ou hydrofuges : les déchets de plâtre des chantiers seront prochainement valorisables facilement, pour peu que le distributeur participe à un nouveau système de collecte lancé par Placo Recycling (la filière de recyclage créée par Placoplatre il y a 10 ans).

 

Le principe est simple : il suffira de rapporter ses déchets de plâtre chez le distributeur, qui lui, les stocke dans des big bags spécifiques. Autre option, pour les grandes quantités de déchets : l'artisan entrepose un big bag et son support sur le site des travaux et le fera enlever par un collecteur lorsqu’il est plein.

 

 

 

D’une contenance de 70 l, soit 25 kg maximum, ce sac est facile à transporter, solide et dimensionné pour recevoir facilement des carreaux ou morceaux de plaques de plâtre.© François Deletant

 

Le cercle vertueux de la valorisation, comment ça marche ?

 

L'entreprise achete quelques sacs translucides chez son distributeur (partenaire de la filière Placo Recycling, il sera bientôt pourvu). Sur son chantier, il trie les déchets au fur et à mesure et les stocke dans ces sacs. A l’occasion d’une visite chez le distributeur, il rapporte les sacs pleins.

 

Au travers du sac, le distributeur vérifie facilement le contenu, verse les déchets dans un big bag de 1 m3 dédié à cet usage et verse à l'artisan une somme forfaitaire par sac. Ce dernier conserve ses petits sacs pour les réutiliser.

 

Le négoce stocke 8 à 10 big bags (le volume d’un camion) et demande leur enlèvement par le collecteur le plus proche, contre rémunération. Plus de 160 collecteurs agréés forment le réseau national de la filière de recyclage, qui s’est bien développée depuis sa création. Ils collectent dans les dépôts, sur chantier, dans les déchèteries, en s’engageant à optimiser le système de collecte et de tri, et à permettre la traçabilité des déchets tout au long du parcours.

 

 

Tri des déchets chez le collecteur

 

Transport des déchets sur la plateforme pour un nouveau tri

 

Etape suivante : le collecteur transporte ces déchets jusqu’à sa plate-forme, où ils sont de nouveau triés plus finement. Il massifie et emporte les déchets à l’atelier de recyclage de Placoplatre le plus proche. Il en existe trois en France, sur les sites des usines de Vaujours (93), Chambéry (74) et Cognac (16), qu’ils  alimentent.

 

Après un nouveau tri qui écarte les derniers déchets inopportuns, le carton est séparé du plâtre, qui est broyé finement. L’un et l’autre seront valorisés.

 

 

Le gypse réduit en poudre et réintroduit dans le processus de fabrication

 

Réduit en poudre, le gypse (il s’agit bien de gypse car dans le cas de plaques ou de carreaux, parler de plâtre est un abus de langage) est réintroduit dans le processus de fabrication des nouvelles plaques, à raison de 10 % du gypse total utilisé.

 

Précision : les plaques sont toutes recyclables, toutes marques et tous types confondus. Et ce, à l’infini. Le process accepte jusqu’à 30 % de gypse recyclé, additifs compris, à condition qu’un mélange équilibré des différents types de déchets soit respecté (pour des raisons de réglage du four). Cependant, difficile de collecter suffisamment  de déchets pour atteindre un tel taux de recyclât. Les fabricants réintroduisent leurs chutes de production depuis déjà longtemps. Le gisement total de déchets de plâtre recyclables est évalué à 400 000 tonnes par an.

 

 

10 ans après le début de ce cercle vertueux, inauguré par Placoplatre avec la création de Placo Recycling, la marge de progression reste importante. Les plus gros chantiers en avaient été les premiers bénéficiaires, avec un tri sélectif sur chantier, dans des bennes dédiées.

 

Un service à valeur ajoutée pour tous

 

Désormais, Placo Recycling s’attelle au marché diffus, avec l’aide de ses distributeurs et de ses collecteurs. A terme, les grandes surfaces de bricolage devraient être associées à ce cercle vertueux. Le but est de préserver les réserves naturelles de gypse (Placoplatre à lui seul extrait 2,1 millions t/an) et de limiter l’enfouissement. Autrement dit, de réduire l’impact des activités de tous les acteurs du bâtiment en réutilisant de façon optimisée les déchets produits (en France, les déchets du bâtiment représentent la bagatelle de 38 millions t/an).

 

Pour le négoce, l’offre Big Bag est un service supplémentaire qui permet de se démarquer sans mise en place compliquée (mesure aisée de la quantité et de la qualité des déchets rapportés avec le sac de 25 kg ; livraison du support de big bag en acier galvanisé ; vente assurée des déchets au collecteur).

 

La reprise des déchets de plâtre des petits et moyens chantiers concerne certes les plaquistes et les entreprises de construction ou de déconstruction, mais aussi les maîtres d’ouvrage. Cette action de recyclage est valorisable dans les labels comme BREEAM. Dans le cadre des appels d’offres publics, elle répond à l’obligation de Haute Performance Environnementale mise en place le 1er septembre 2017 (les bâtiments publics doivent en effet être « exemplaires » en matière de performance énergétique et environnementale pour satisfaire aux exigences de l'article 8 de la loi Transition énergétique).

 

 

Ligne de production Placoplatre

 

Quels objectifs pour Placoplatre ?

 

L’objectif est d’implanter le service Big Bag dans 200 points de vente d’ici 2020. « 5 000 points de vente distribuent nos produits et il existe autant de déchèteries. Nous visons le recyclage de 200 000 tonnes de déchets mais nous savons qu’il faut du temps pour changer les habitudes », explique Nicolas Incarnato, directeur de l’activité de service recyclage.

 

Quelque 91 000 t ont été recyclées en 2017 en France, dont 51 000 t par Placo Recycling. Placo produit 115 millions de m2 de plaques par an sur un marché de 300 millions de m2.  «Valoriser les déchets de gypse a un coût inférieur à celui de l’enfouissement. Les déchets sont traçables, depuis leur collecte jusqu’à leur recyclage dans les usines de Placoplatre. Tout est contrôlé. »

 


Source : batirama.com / Emmanuelle Jeanson

Articles qui devraient vous intéresser

1 Commentaire


- -
  • par yol placo hd
  • 0
  • 0

Bonjour je voudrais créer un centre de recyclage plaplate à la Réunion departement 974 je ne sais pas à qui faut m'adresser je suis plaquiste j'ai mon entreprise mais on a beaucoup de déchets Placo plâtre et que faire avec ? On ne sait pas, j'ai beaucoup d'idées mais faute de moyens ...

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.

 

 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Covid-19 : les entreprises du BTP doivent-elles poursuivre leur activité malgré l'épidémie ? (377 votants)
Oui
Non
 

Boutique

Fenêtres en travaux neufs Aluminium, bois, PVC - NF DTU 36.5