Le réseau de l’apprentissage BTP parie sur l’Open innovation avec Winlab

Le réseau de l’apprentissage BTP parie sur l’Open innovation avec Winlab

Le premier réseau d’apprentissage du BTP crée un laboratoire d’innovations : Winlab. Son ambition : faire émerger les projets innovants issus du digital pour les intégrer à sa mission de Formation.





Légende : Franck Le Nuellec a présenté WinLab, un laboratoire d'innovation destiné à accélérer la transformation du CCCA-BTP et à imaginer les métiers de demain.

 

De l’idéation à l’expérimentation, ce pourrait être le résumé de la démarche menée par le CCCA-BTP, premier acteur de l’apprentissage dans le BTP. Cette démarche inscrite dans son Plan stratégique TransformBTP s’est concrétisée le 5 juin par la remise des prix Winnov, son premier projet phare.

 

Rappelons que les prix Winnov récompensent des idées qui pourront être transformées en projets concrets au sein des 118 CFA. Originalité du challenge : ouvert au plus grand nombre, il a permis d’impliquer les collaborateurs des CFA, les équipes du CCCA-BTP mais aussi les partenaires du réseau.

 

Cinq projets lauréats ont été primés (voir ci-dessous) et seront déployés. Ils seront également intégrés à WinLab ‘, un laboratoire d’innovation créé après le challenge Winnov afin de capitaliser sur cette première expérience d’open innovation. Une structure (un réseau de 20 ambassadeurs innovation issus des associations régionales) et un budget dédié, acté par le Plan TransformBTP, lui permettront d’assurer sa mission.

 

Innover dans le monde de la Formation

 

WinLab, est situé à mi-chemin entre un laboratoire d’innovations et un incubateur, selon Franck Le Nuellec, responsable du marketing, du développement et de l'innovation stratégique du CCCA-BTP. Les ambassadeurs Innovation devront repérer les projets innovants et les rendre opérationnels avec un objectif :  accroître la performance du réseau et renforcer l’attractivité des CFA du BTP auprès d’un public professionnel élargi comme les salariés des entreprises du BTP… Comment ? en s’appuyant sur la révolution technologique et digitale.

 

« WinnLab’ pourra ainsi nouer des partenariats avec des start-up, groupes de BTP ou laboratoires de recherche, et les accompagner jusqu’à la mise en vente du projet, voire acheter les services développés s’ils intéressent notre réseau… » explique Franck Le Nuellec. Exemple de partenariat cité par le responsable : Jungle VR, (voir article) qui propose des casques de réalité augmentée pour repérer des situations à risques sur les chantiers.

 

« En collaborant avec des acteurs stratégiques du BTP, de tailles et d’horizons différents, le CCCA-BTP va insuffler, au sein de son écosystème, une nouvelle dynamique dans son réseau et capitaliser sur le potentiel créatif et innovant de ses CFA. » reprend Franck Le Nuellec

 

L’apprenti doit devenir un ambassadeur d’innovations auprès de l’entreprise

 

Un exemple cité : celui des lunettes de réalité augmentée qui permettent par exemple de détecter en surimpression les réseaux et câbles enfouis dans le sol. Un outil bien utile quand on doit réaliser une tranchée sans connaître l’emplacement précis des canalisations.   

 

« L’apprenti qui saura utiliser ces outils pourra devenir un ambassadeur d’innovation auprès de son entreprise, quelle que soit sa taille. Il ne sera plus perçu uniquement comme un coût mais aussi comme un vecteur d’innovation au sein de son entreprise. Cela nous amène à changer de posture vis à vis de nos partenaires du BTP » reprend le responsable.

 

« Avec ce type de technologie, il deviendrait possible de transposer le savoir-faire d’un CFA sur le chantier, c’est à dire là, où il est le plus utile. C’est aussi un sujet clé pour la montée en compétence de nos formateurs » souligne Franck Le Nuellec.

 

Les CFA : des centres d’expertise au service des entreprises

 

« La formation professionnelle amènera d’ailleurs les professionnels à changer de posture et un artisan désireux de se remettre à niveau, pourra le faire, grâce à notre expertise. Ce qui permettra de repositionner nos CFA comme de véritables centres d’expertise et de résoudre une partie du problème de financement de nos CFA ». « Nos plateaux techniques équipés de machines outils et de matériauthèques peuvent d’ailleurs les accueillir et les aider si nécessaire à réaliser un prototype ou des essais ».

 

Ce n’est pas tout, les Start-up pourront, elles aussi, utiliser à terme les plateaux-techniques. Dans quel but ? « Elles pourront soit faire du Coworking soit réaliser des travaux de prototypage puisqu’elles auront accès à de multiples outils et machines pour travailler le bois, les métaux, les fluides, l’électronique… » indique directeur du marketing qui reprend : « Si une start-up veut pas exemple développer des enceintes connectées, elle disposera des outils pour le faire dans nos CFA, avec l’appui de nos formateurs. Nous pourrons ainsi les accompagner jusqu’à l’obtention d’un crédit d’impôt innovation »

 

Derrière ce premier projet phare de Winnov et de WinLab, c’est donc un nouveau modèle économique qui voit le jour. Un modèle vertueux puisqu’il permet de "rentabiliser" le fonctionnement des CFA et de faire émerger des idées innovantes utiles à la profession. « Nous nous repositionnons au coeur de notre écosystème pour imaginer les métiers de demain et les formatoins adaptées à leur exercice » conclut Franck Le Nuellec.

 

Les projets récompensés par Winnov

 

Le concours s’est articulé autour de trois grandes étapes d’octobre 2017 à juin 2018 :  le dépôt d’idées sur la plateforme du CCCA-BTP, la phase d’approfondissement des 24 idées sélectionnées et la phrase d’expérimentation avec 10 projets sélectionnés. Les cinq projets lauréats sont les suivants :

 

Le grand prix Winnov 2018 : Du virtuel au réel (thématique : la pédagogie de demain) consiste en la création d’une maquette BIM, générant de l’appétence vis à vis des apprentis et permettant d’acquérir avec plus de facilité, la vision dans l’espace. Le projet va jusqu’à construire avec les apprentis une partie de cette maquette numérique. Equipe : Cédric Bidault (capitaine), Anthony Begat, Mickaël Tassin

 

Deux prix « Spécial » :

 

  • CFA360° ou la visite virtuelle des CFA en créant un chatbot permettant aux prospects de découvir le CFA (thématique : sourcing des clients et orientation) réalisé par Ghislaine PinierDavid (capitaine), Patrick Brunet, David Guillot, Sabine Leygonie, Véronique Malgogne

 

  • Energie, la réalisation d’une bibliothèque de vidéos, courtes et ludiques sur les techniques vues en atelier (thématique : la pédagogie de demain) proposée par Hugo Masson (capitaine), Cédric Deleaz, Florent Gilbert, Guillaume Petitjean

 

Le Prix OPPBTP Winnov : Appact.BTP (thématique : santé et sécurité au travail) réalisé par Christophe Ernault (capitaine), David Labarbe. Le projet comprend la désignation d’un apprenti référent sécurité en atelier au sein de chaque section pour la semaine de formation au CFA avec la création d’un espace de ressources numériques pour le référent.

 

 

Paul Duphil, secrétaire général de l'OPPBTP, a remis le prix OPPBTP Winnov à l'équipe qui a porté le projet APPACT.BTP (Christophe Ernault (capitaine), David Labarbe)

 

Le Prix coup de cœur : Pulséa (thématique pédagogie de demain), avec Erwann Forestier (capitaine), Julien Douillet, Einat Favray-Klinger, Frédéric Lancien, Mathieu Osmont. Il consiste à lancer un plan de formation pour l’ensemble des équipes pédagogique sous forme d’une plateforme LMS pour de l’apprentissage mixte et un progiciel pédagogique destinée aux formateurs.

 


Source : batirama.com / Fabienne Leroy

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Dernière revue

BTR N° 495 - Février / Mars 2021

     

Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (607 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique

Les volets roulants

Garde-corps de bâtiments

Les toitures et terrasses végétalisées