Quand les communes contestent l'installation des compteurs numériques Linky

Quand les communes contestent l'installation des compteurs numériques Linky

Enedis, gestionnaire du réseau de distribution d'électricité, a attaqué en justice la commune de Bagneux (92), après son refus d'installer les compteurs numériques Linky,.






La requête, déposée le 14 novembre devant le tribunal administratif de Cergy-Pontoise, fait suite à un vote du Conseil municipal de la ville de Bagneux du 28 juin s'opposant au déploiement des compteurs Linky sur son territoire.

 

"Cette démarche implique de remplacer les 35 millions de compteurs actuels en état de marche dans le pays", ce qui "contredit l'objectif écologique" de la municipalité, avance un communiqué publié par la ville de Bagneux et sa maire, Marie-Hélène Amiable (PCF).

 

Le communiqué souligne les risques d'augmentation de la facture d'électricité "comme cela est arrivé en Espagne et au Québec" en raison du coût de la transition évalué à "7 milliards d'euros". Deux affirmations qualifiées de "désinformation" par Gladys Larose, du programme Linky chez Enedis.

 

Pas d'augmentation de facture d'électiricité selon Enedis

 

Le projet a été évalué à "4,5 milliards d'euros", affirme-t-elle et "les factures n'ont pas augmenté" dans les deux pays cités. La commune s'inquiète également du risque sanitaire induit par les ondes électromagnétiques des compteurs : "elles restent classifiées par l'OMS comme potentiellement cancérigènes", s'émeut le communiqué.

 

"Tout comme l'OMS l'a fait pour le café, les légumes marinés et les ondes radios", assure en retour Mme Larose, pour qui il convient de relativiser. "Les anciens compteurs ne sont plus adaptés aux besoins de notre pays, justifie-t-elle, ils ne peuvent plus gérer les voitures électriques, les panneaux photovoltaïques, etc.

 

7 millions de compteurs Linky déjà installés

 

"En juillet dernier, une requête similaire avait été déposée par Enedis à l'encontre de la commune de Tarnos (Landes). Le tribunal administratif de Pau avait donné raison au fournisseur d'électricité, estimant que "la commune de Tarnos n'a pas le droit de refuser l'installation de compteurs Linky sur son territoire".

 

Les compteurs numériques connectés Linky, dont sept millions d'exemplaires ont déjà été installés, sont contestés dans environ 300 villes et communes, notamment à l'initiative d'écologistes qui dénoncent une possible violation des données personnelles.



Source : batirama.com © crédit photo Enedis

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (365 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique


Fenêtres en travaux de rénovation Aluminium, bois, PVC