Le Bois part en campagne sur le territoire français

Le Bois part en campagne sur le territoire français

En association avec le club Oui au Bois, les interprofessions régionales du bois inaugurent une formule inédite de manifestations dans 10 villes françaises, le 10 octobre prochain.




Photo  : Le Solaris, spectaculaire immeuble de logements sociaux à façade bois livré récemment par l’agence Jean-Paul Roda à Grenoble. ©Akhuna

 

Au moment où la filière bois française lance sa campagne triennale de promotion du bois (Pour moi, c’est le bois), le 10 octobre renchérira avec une opération à la fois nationale et régionale. D’abord, neuf villes relaieront en visioconférence une première session animée Halle Pajol par Hugo Christy.

 

D’abord, neuf villes relaieront en visioconférence une première session préparée Halle Pajol par Estelle Billiotte du CNDB. La Halle Pajol, le CNDB, toute une époque … Estelle Billiotte, qui a organisé tant de parcours de visites franciliens, qui a sensibilisé au bois toute une génération d’architectes, tirera à cette occasion sa révérence.

 

Ni elle ni le CNDB n’ont démérité puisque les résultats des récents concours AdivBois ouvrent la voie à la réalisation de trois tours de moyenne hauteur en bois intramuros, tandis que l’Office National des Forêts vient d’annoncer son choix de bâtir 7000 m2 de locaux en bois à Maison-Alfort pour y déplacer son siège national.

 

 

Clos des fleurs/ réalisé en 2012 pour Grenoble Habitat, quai de la Graille, les 29 logements du Clos des fleurs se distinguent par des balcons à sous-face en bois. ©Akhuna, R2K Architectes

 

Oui au bois

 

La club Oui au Bois a été créé par Bois.com, une association conjointe du CNDB, du Codifab et de Swedish Wood. A noter que cette association était parvenue, il y a des années déjà, à réunir pour une soirée percutantes des acteurs de renommée internationale comme l’architecte canadien Michael Green et l’Autrichien Hermann Kaufmann.

 

On était alors aux tous débuts de l’initiative de Frank Mathis sur les immeubles en bois de grande hauteur, dont a émergé l’association AdivBois et plus récemment le congrès Woodrise.

 

Ces dernières années, les activités du club avaient été animées par le CNDB mais le point d’interrogation qui marque désormais la pérennité de cette organisation qui n’a presque plus d’effectifs fait planer un doute sur le futur du club Oui au Bois.

 

 

 L’Anthracite, une réalisation récente de logements bois en AURA. © Sergio Grazia

 

Oui au résidentiel

 

L’objectif de l’événement du 10 octobre est de démontrer que le bois est un matériau de construction particulièrement performant pour réaliser des projets de logements résidentiels ambitieux et exemplaires.

 

A l’appui, trois intervenants. Thierry Salomon est fondateur d'Izuba et co-fondateur de négaWatt. Thierry Salomon étaiera les ambitions du bois sous l’angle des performances environnementales et énergétiques.

 

Un promoteur spécialisé dans l’habitat en bois s’exprime

 

Paul Jarquin est l’un des rares promoteurs spécialisés dans l’habitat en bois. Il soulignera les performances économiques de l’habitat en bois, lui qui soutient, références à l’appui, qu’en Petite Couronne Parisienne, on peut aujourd’hui construire en bois au prix du béton.

 

L’architecte Steven Ware n’est pas un spécialiste de l’habitat en bois. Mais il a signé récemment à Paris un R+7 mixte, travaille actuellement sur un ouvrage pour le CHU de Nantes et peaufine son projet de tour en bois à Bordeaux : le tour Silva portée par Kaufmann and Broad.

 

 

Jacques Boulnois, architecte de l’agence BPHR, interviendra à Orléans en région Centre avec Arbocentre sur le thème : « Le bois, matériau économiquement performant dans le logement social » © Atelier d’architecture BPHR

 

Les atouts de la carte régionale

 

Selon Marinette Feuille de l’interprofession d’AURA, FBR, l’association des interprofessions régionales de la filière bois, avait imaginé l’événement il y a plus d’un an. Une façon de mutualiser les efforts, de donner à un tel événement une dimension nationale et de mieux desservir des métropoles qui ne disposent pas toujours de manifestations importantes dans ce domaine.

 

Le Codifab a incité FBR à se rapprocher de l’association Oui au Bois qui, pour le coup, a regroupé l’essentiel de ses moyens en 2017 sur cette opération du 10 octobre. Aux côtés de Marinette Feuillade, Eric de la Rochère d’Arbocentre dirige les opérations.

 

Rennes, Rouen, Lille, Orléans, Montpellier, Marseille et la chambre d’agriculture des Deux-Sèvres seront donc connectés à Paris en début d’après-midi, puis dérouleront leur propre programme composé tantôt de conférences, tantôt de visites, de pot amical ou même de speed dating.

 

Pour le coup, le club Oui au Bois s’ouvre à tous (maîtres d’œuvre, maîtres d’ouvrage et entreprises). En accord avec les organisateurs de la grande campagne « Pour moi, c’est le bois », un kakemono accueillera les participants et le spot de la campagne sera diffusé. Une façon de relayer les efforts entrepris par l’amont pour redonner goût au bois en France.

 



Source : batirama.com / Jonas Tophoven

1 Commentaire
logo
- -
  • par pollué mais pas fou
  • 09/10/2017 09:40:38

le "bois" c'est en bois. Bois français ? Ben, de temps en temps oui. Du moins dans l'effet d'annonce. Dans la pratique c'est autre chose !...

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter

Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ZOOMBAT Autopub
Produits


Votre avis compte
Êtes-vous favorable à la mise en place d'un certificat de conformité de performance énergétique pour les artisans non-certifiés RGE ? (195 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits