Les innovations en aménagements intérieurs et extérieurs à Batimat 2017

Les innovations en aménagements intérieurs et extérieurs à Batimat 2017

Matériaux biosourcés, technologie et esthétique sont les trois moteurs de l’innovation en aménagements lors cette édition de Batimat 2017.


Trois grandes tendances sont identifiables à travers les produits et systèmes présentés au concours de l’innovation dans les deux catégories aménagements intérieurs et extérieurs. Tout d’abord, un nombre croissant de produit incorporent des matériaux recyclés ou d’origine biologique.

 

Cette évolution est à relier au développement du label volontaire E+C- qui préfigure la prochaine réglementation RBR2020 et dépasse la thermique pour inclure un bilan environnemental des bâtiments, dans le but de réduire, puis, à terme, de neutraliser leur empreinte environnementale.

 

 

 

Recticel Insulation, dont le produit na pas été nominé, avait pourtant une très bonne idée avec sa proposition SilenttWall : des panneaux acoustiques semi-rigides pour cloisons intérieurs, offrant une réduction de bruit de 60% (ΔRWA = 12 dB). ©Recticel

 

De nombreuses solutions très techniques

 

Ensuite, de plus en plus de solutions intègrent d’importants progrès technologiques. Ce qui leur permet de progresser sur plusieurs plans simultanément. Elles améliorent leurs performances thermiques ou acoustiques, leurs caractéristiques environnementales ou dans le domaine de l’hygiène. Elles facilitent la mise en œuvre sur chantier.

 

Troisième tendance enfin, l’esthétique devient un critère majeur de conception, même pour des produits très techniques. Ces trois grandes tendances sont d’ailleurs réunies dans certains produits et systèmes. Ce sont souvent ceux-là qui ont particulièrement retenu l’attention du jury d’experts réuni le 6 juillet à Paris.

 

 

 

Bioactiv+ est un revêtement intérieur thermorégulant, très fin (< 1 mm) pour murs et sols, contenant des PCM : Phase-Changing Material ou matériaux à changement de phase pour améliorer le confort thermique du local. ©FranceInnov

 

Matériaux à changement de phase

 

C’est notamment le cas de la peinture intérieure Bioactiv + de FranceInnov : elle contient des micro-capsules chargées de PCM (Phase-Changing Material ou Matériau à Changement de Phase) pour accroître l’inertie thermique des bâtiments. Pour autant, elle se met en œuvre comme une peinture classique, ne contient pas de COV et la formulation des PCM est adaptée selon les climats.

 

La nouvelle laine de verre de Saint-Gobain Isover, destinée à l’isolation par l’intérieur, incorpore plus de 70% de matière recyclée et fait appel à un nouveau liant 100% d’origine biologique, sans formaldéhyde, ni phénol.

 

Ses performances acoustiques et thermiques sont accrues. Son bilan environnemental est nettement amélioré. Ses fibres plus longues, plus souples, plus fines et plus résistantes la rendent douce au toucher pour une mise en œuvre plus agréable pour les poseurs.

Constituée à 70% de matières recyclées et d’un liant d’origine biologique, la nouvelle laine de verre d’Isover Saint-Gobain est pour l’instant disponible seulement pour l’isolation des combles perdus. ©Saint-Gobain Isover

 

 

 

Nattex Panel est destiné à concurrencer le contre-plaqué dans toutes ses applications. Il est à base de fibres de Lin. ©Dehondt

 

L'avantage des fibres de lin

 

Le panneau sandwich Nattex Panel de Dehondt Composites est à base de fibres de lin. Destiné à concurrencer le contreplaqué, il est deux fois moins lourd à résistance mécanique égale, absorbe les vibrations et fournit un affaiblissement acoustique significatif. Naturellement, il ne contient pas de COV non-plus.

 

Côté hygiène, Metalskin Technologies propose Metalskin Medical, une solution des traitements de surface à base de cuivre biocide qui s’adresse aux fabricants de poignées de portes, de rampes d’escalier, de barres de maintien, … 

 

 

 

Coupe-feu 2 heures en 40 mm d’épaisseur, c’est le panneau minéral Dragonskal de MIHB. ©MIHB

 

Panneau de protection au feu

 

Pour son panneau Dragonskal de protection au feu, l’industriel français MIHB s’est appuyé sur les chercheurs de l’INSA (Institut National des Sciences Appliquées) et sur le savoir -faire des deux pôles de compétitivité Techtera (textiles) et Plastipolis (Plasturgie).

 

Avec leur aide, MIHB a développé Dragonskal, un panneau 100% minéral renforcé de fibres de verre, classé A1 selon les Euroclasses, M0 dans l’ancien système français, dont la tenue au feu est exceptionnelle.

 

Il est pare-flamme dès 1 mm d’épaisseur, mais en 40 mm d’épaisseur, Dragonskal est certifié coupe-feu 2 heures : il assure une température inférieure à 140°C derrière la façade du panneau exposée à une flamme de plus de 1000°C. L’esthétique n’est pas oubliée. Dragonskal est fourni brut ou bien reçoit divers traitements de finition : plusieurs matriçages et toute une gamme de coloris sont disponibles.

 

 

 

Enfin, une porte coulissante suspendue avec un vrai affaiblissement acoustique : Unique 32 DB d’Eclisse. ©Eclisse

 

 

Habito est la nouvelle plaque extra-strong de Placoplâtre pour accrocher sans risque. ©Saint-Gobain Placoplâtre

 

Acoustique sous toutes ses formes

 

Eclisse propose Unique 32 DB, une porte coulissante qui apporte un affaiblissement acoustique de 32 dB. Habito, la nouvelle plaque de plâtre de Placoplâtre Saint-Gobain, se pose de manière tout à fait classique, mais elle offre une résistance mécanique inhabituelle : une seule vis d’accrochage supporte un poids de 20 kg.

 

Vicpatern de Vicoustic met en avant un large choix de finition esthétique au service du confort acoustique. C’est un panneau d’absorption acoustique pour l’aménagement des bureaux et locaux recevant du public de toutes dimensions. Il est composé d’un motif ajouré en bois reconstitué disponible en 7 designs et trois couleurs et un panneau absorbant en tissu à l’arrière offrant un choix de 15 couleurs.

 

Pour sa part, NLX a soumis au jury LWP Light Wire Path, un chemin de câble multifonctions : connecté, support d’éclairage, offrant des connexions Ethernet, de la détection de présence, de la vidéosurveillance, …

 

 

 

Vicpatern de Vicoustic est un panneau esthétique d’absorption acoustique : beau et sourd à la fois ! ©Vicoustic

 

 

 

Voici LWP Light Wire Path, le chemin de câble à tout faire de NLX : connecté, support d’éclairage, de relais WiFi, de caméra vidéos, de détecteurs de présence, etc. Mais aussi, il supporte des câbles BT et TBT. ©NLX

 

Un peu maigre côté Aménagements Extérieurs

 

Six produits seulement ont été proposés au concours de l’innovation dans la catégorie aménagements extérieurs. Le jury expert, réuni à Paris le 5 juillet en a nominé trois. C’est trop peu pour clairement identifier des tendances. Pourtant, valoriser les espaces extérieurs, vivre dehors, aménager une souple transition entre intérieur et extérieur, tout cela correspond à de vraies aspirations.

 

La démarche BDM – Bâtiment Durable Méditerranéen, une certification volontaire en construction neuve – a d’ailleurs développé tout une approche pour valoriser et évaluer cet Art de Vivre méditerranéen où, selon la saison, on vit autant dehors que dedans. Les trois produits nominés correspondent d’ailleurs parfaitement à ce besoin de s’approprier des espaces extérieurs.

 

 

 

Open Air de Aluminco, est un système de cloisons en verre feuilleté, coulissantes verticalement. Le système de déplacement vertical est hydraulique, sans alimentation électrique. Open Air est destiné aux terrasses, cafés, restaurants, … Le but est d’offrir une protection acoustique et contre le vent pour utiliser l’espace extérieur confortablement plus longtemps. ©Aluminco

 

 

 

Mobipool de Piscine Desjoyaux est une piscine flottante, composée d’éléments flottants assemblables, avec une membrane armée déroulante en guise de liner et un traitement d’eau embarqué. La piscine est déployée sur un lac, une rivière, un canal, … Son traitement d’eau incorporé rend l’eau conforme aux exigences des eaux de baignade. La taille de son bassin varie de 6 x 3 à 20 x 10 m. Tout autour, les caissons flottants aménagent des plages protégées par une rambarde côté rivière. ©Piscine Desjoyaux

 

 

 

Kronos de Onlevel, est un composant destiné à faciliter la tâche des entreprises. Pour réaliser un garde-corps en verre, il faut maintenir les parois vitrées à l’aide de pinces à verre montées sur les potelets du garde-corps. D’habitude, ces pinces sont différentes, à la fois en fonction de l’épaisseur du verre et de la forme du potelet. Onlevel a inventé Kronos la pince à verre réglable qui s’adapte à toutes les épaisseurs de verre de 8 à 12,6 mm et à tous les profils de potelets aluminium ou acier : rectilignes en 42 ou 48 mm ou ronds. Cela simplifie les approvisionnements et réduits les coûts. ©Onlevel

 

Il nous reste à explorer le Concours de l’Innovation d’Ideobain. Malheureusement, l’un des produits nominés est « sous embargo » jusqu’au 1er septembre. Il faudra patienter jusqu’à l’aube de ce vendredi....

 


Source : batirama.com / Pascal Poggi

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saississez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saississez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

ARTIDEVIS Autopub

Produits





Articles

Votre avis compte

Le projet du nouvel aéroport Notre-Dame-des-Landes près de Nantes, vous êtes plutôt... (1475 votants)
pour
contre
indifférent
 

Boutique


Les toitures végétalisées