L’immobilier parisien marche vers un nouveau record

L’immobilier parisien marche vers un nouveau record

Depuis 3 ans à présent, l’activité du marché immobilier bénéficie d’un grand dynamisme. Les prix vont atteindre un nouveau record...


Laurent Vimont, président de Century 21 France indique que « le nombre de transactions enregistrées par le réseau Century 21 au 1er semestre 2017 est à nouveau en augmentation de 11% par rapport au 1er semestre 2016 » .

 

Cependant les prix enregistrent une hausse très légère de 1,5% sur la période, donnant un prix moyen au m2 de 2 532€ pour la France entière, ce qui est en dessous du record atteint au 1er semestre de 2011 avec 2 693€ le m2. Pour ce qui est de la capitale parisienne, les prix vont atteindre un nouveau record.

 

Au niveau national

 

Afin de confirmer la bonne santé du marché, en plus d’observer la tempérance des prix, on ajoute d’autres indicateurs comme les délais de vente. Ces derniers ont à peine reculé pour s’établir à 94 jours contrairement à 2004.

 

«  Les acheteurs prennent leur temps. Ils profitent pleinement des taux bas, qui n’ont finalement que très faiblement augmenté depuis décembre 2016, pour réaliser leur projet immobilier dans les meilleures conditions possibles.» précise Laurent Vimont

 

La proportion des 30-40 ans installés dans la vie active a augmenté de 5,8% et représente la tranche d’âge la plus importante du marché (27,4%). Le montant qu’ils peuvent emprunter est optimisé en en allongeant la durée de financement pour acheter et même gagner quelques m   2 supplémentaires (+1,6m2).

 

Laurent Vimont souligne que « la superficie moyenne d’une acquisition atteint une surface record de 86,3 m2 ». Les achats sont principalement tournés vers l’acquisition de résidences principales. L’achat des résidences secondaires stagne alors que les investissement locatifs reculent de 7,1% sûrement dû à l’attentisme des investisseurs en période électorale.

 

A paris, envolée des prix

 

En revanche, dans la capitale, les prix s’envolent avec +7,7% d’augmentation entre le 1er semestre 2016 et 2017. Le prix au m2 atteint un nouveau record avec 8 942 € le m2. Laurent Vimont rappelle que « le réseau Century 21 avait annoncé en début d’année qu’il  franchirait les 9 000 € ; c’est chose faite au second trimestre 2017 ».

 

Cette flambée des prix met un frein aux transactions qui sont en recul de 3,1% (1er semestre 2016 vs 1er semestre 2017). Les délais de vente se contractent pour s’établir à 58 jours en moyenne.

 

Pour Laurent Vimont « même si ils n’atteignent pas le niveau de 2011 à 44 jours, la surchauffe n’est pas loin ! » Avec une telle augmentation des prix au m2, même si les parisiens sacrifient quelques m2 de surface (-1,8m2), le montant moyen d’une transaction parisienne est de 446 982 €.

 

Les cadres supérieurs et les professions libérales voient leur proportion augmenter sur le marché représentant désormais 46% des acquéreurs parisiens alors que la part des ouvriers et employés s’effondre de 19% sur la même période.

 

La durée d’emprunt s’allonge pour mener à bien ses projets passant de 19,46 ans à 20,06 ans et la quotité financée par le crédit s’accroit de 57,5% à 65,2%.

 

Depuis la crise des subprimes et la correction des prix au 1er semestre 2009, le prix du m2 parisien a augmenté de 45% alors qu’au niveau national il n’a évolué que de 9,5% en suivant le rythme de l’inflation.

 

En Ile de France, des écarts importants entre départements

 

Le prix moyen francilien s’établit à 3 176 € le m2 avec une hausse de 2% au 1er semestre 2017 par rapport au1er semestre 2016. Le montant moyen d’acquisition se fixe à 251 633 € avec une évolution comparable (+2,5%).

 

Les écarts sont cependant importants selon les départements. Avec des prix particulièrement bas pour l’Ile-de-France (2 272 € le m² au 1er semestre 2017), la Seine-et-Marne voit son activité bondir (+24,7%).

 

A l’autre bout de l’échelle, les Hauts-de-Seine voient le prix moyen au m² monter de 8,9% pour atteindre 5 719 € au 1er semestre 2017, avec pour conséquence immédiate un ralentissement net de son activité (-6,4%).

 

En région

 

13 des anciennes régions ont vu leur prix moyen au m2 augmenter (Alsace, Aquitaine, Auvergne, Basse-Normandie, Centre, Champagne-Ardenne, Franche-comté, Limousin, Lorraine, Midi-pyrénées, Nord, Picardie et Poitou-Charentes).

 

Cependant dans 7 régions, (Bourgogne, Bretagne Haute-Normandie, Languedoc-Roussillon, Pays-de-la-Loire, PACA et Rhône-Alpes), le prix moyen au m2 est en recul. De manière générale, l'activité progresse sauf en Alsace et en Bourgogne.

 

Dans toutes les régions hormis PACA et Rhône-Alpes, le montant moyen d’une transaction est inférieur au montant de l’enveloppe de crédit disponible pour une mensualité de 1000€ sur vingt ans.

 


Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saississez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saississez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Le projet du nouvel aéroport Notre-Dame-des-Landes près de Nantes, vous êtes plutôt... (1346 votants)
pour
contre
indifférent
 

Boutique

La ferronerie d'art