La nouvelle idée 3-en-1 d’Aldès : chauffer, rafraîchir et produire l’ECS

La nouvelle idée 3-en-1 d’Aldès : chauffer, rafraîchir et produire l’ECS

Le caisson thermodynamique T.One AquaAIR d’Aldès est la première incarnation d’un nouveau type d’appareil destiné à rafraîchir les logements neufs dans le cadre de la RT2012.






T.One AquaAIR d’Aldès assure 3 fonctions – chauffage, rafraîchissement et production d’ECS – mais ne prend pas en charge la ventilation. Il faut donc ajouter un caisson de ventilation simple ou double flux. La première déclinaison de ce produit est conçue pour les maisons individuelles. Une autre devrait voir le jour pour les logements collectifs en fin d’année.

 

 

T.One AquaAIR d’aldès s’installe dans un placard de 600 x 600, avec une grille de transfert en façade ou latérale pour permettre la reprise d’air. En partie basse de la façade, une bande verticale de LEDs vertes indique le taux de charge du ballon. Cet indicateur ne s’allume que lorsqu’on questionne le régulateur de l’appareil. ©Aldès

 

Thermodynamique et vecteur air

 

Aldès est parti d’un constat, désormais largement partagé. Les logements neufs RT2012 aujourd’hui et a fortiori les logements RBR 2020 dans deux ans, affichent des besoins d’ECS importants, des besoins de chauffage très réduits, des besoins croissants de rafraîchissement et, en majorité, une faible inertie thermique.

 

Pour satisfaire tous ces besoins à l’aide d’un seul appareil, la solution thermodynamique réversible et le vecteur air s’imposent. De longue date, le vecteur air a mauvaise presse et trimballe un lourd historique d’inconfort, mais Aldès se fait fort de renverser les mentalités. Trois ans ont été consacrés au développement du nouveau générateur triple fonction T.One AquaAIR.

 

Il se présente sous forme d’un split avec une liaison en R410A. L’unité extérieure réversible à inverter, fabriquée par Mitsubishi Heavy Industries, contient le condenseur à air et le compresseur. L’unité intérieure affecte la forme d’un gros réfrigérateur, mais tient dans un placard de 600 x 600 mm.

 

T.One AquaAIR d’aldès est naturellement connecté en WiFi à la box internet du logement : pilotage par l’appli Aldes Connect depuis n’importe où dans le monde, envoi de l’indication de changement du filtre et possibilité de commander en ligne directement. ©Aldès

 

Triple service

 

L’unité extérieure est disponible en trois puissances chauffage : 4, 4,5 et 6 kW. Le système est réversible avec un fonctionnement alternatif. Il n’assure qu’une seule fonction à la fois : chauffage, rafraîchissement ou production d’ECS et bascule de l’une à l’autre en fonction des besoins.

 

Il n’est pas conçu, par exemple, pour récupérer la chaleur absorbée en mode rafraîchissement et produire gratuitement l’ECS en même temps. Il semble bien qu’Aldès souhaitait aboutir à un produit simple et dont le prix fourni posé serait apprécié des CMIstes (Constructeurs de Maisons Individuelles), le premier marché visé. En mode rafraîchissement, cette solution assure 5K de différence entre la température extérieure et la température ambiante.

 

 

Un plénum de soufflage est construit dans les circulations. Il alimente directement des bouches de soufflage, chacune pilotée par un thermostat par pièce. ©Aldès

 

Une unité intérieure démontable

 

L’unité intérieure contient un ballon de 175 litres en partie basse, un échangeur de chaleur fluide/air (évaporateur), un ventilateur et un filtre en partie haute. L’unité de soufflage en partie haute est posée sur le ballon grâce à un système de rainures.

 

Le caisson est livré démonté pour une manutention plus simple : ballon, caisson de reprise et de soufflage au-dessus et façade. Le ballon contient un serpentin alimenté en fluide grâce à un raccordement flexible.

 

Il peut produire jusqu’à 450 l d’eau par jour à 53°C. Ce qui lui permet de se passer de montées en température anti-légionnelles. L’unité intérieure abrite en plus deux résistances électriques, l’une pour le ballon, l’autre dans l’échangeur sur l’air. Elles ne se mettent en route qu’en cas de panne de l’unité thermodynamique.

 

 

T.One AquaAIR d’aldès sait alimenter deux niveaux : il faut deux plénums de soufflage et une gaine verticale pour alimenter celui du niveau supérieur. ©Aldès

 

Un plenum pour le confort

 

L’émission de chaleur et de froid est assurée par des bouches de soufflage dans chacune des pièces principales. Elles sont motorisées et connectées à un thermostat d’ambiance par pièce. Les thermostats n’agissent donc que par modification du débit d’air.

 

Ces bouches de soufflage sont directement alimentées par un plénum de 25 cm de hauteur, sans gaines, installé au plafond dans les circulations. Elles sont aussi raccordées en filaire à l’unité intérieure. Pour chaque bouche, le fil assure son alimentation électrique. Le transfert de données de fonctionnement s’effectue sans fil entre chaque thermostat et le régulateur de l’unité intérieure.

 

A la mise en service, il faut appairer thermostats et régulateur : une simple pression sur un bouton du thermostat suffit. Il envoie un message et le régulateur le reconnaît.

 

Quatre zones de régulation

 

Une unité intérieure pilote jusqu’à 5 bouches de soufflage et quatre zones. Une carte d’extension, ajoutée au régulateur, permet de prendre en charge jusqu’à 4 bouches supplémentaires. Lorsque la bouche se ferme, pour éviter des surpressions, le ventilateur de l’unité intérieure diminue le débit soufflé dans le plénum.

 

Le plénum est raccordé à l’unité intérieure par une manchette souple pour éviter la transmission des vibrations. Elle est livrée repliée. Selon des tests menés par un CMIste, la solution Aldès T.One AquaAIR est extrêmement rapide en remontée de température en mode chauffage, passant de 14 à 21°C dans une pièce en dix minutes, contre 5 heures dans la même pièce équipées d’un plancher chauffant basse température.

 

Attendu par les Constructeurs de maisons individuelles

 

Le produit n’est pas encore officiellement disponible. Il ne le sera qu’au mois de juin 2017. Mais déjà plusieurs constructeurs de maisons individuelles (CMIstes) l’ont inscrit à leur catalogue. Ils avaient besoin d’une solution triple service, apportant un bon confort en rafraîchissement.

 

Comme les CMIstes et les installateurs de VMC n’aiment pas la ventilation double-flux, ils sont rassurés par ce produit qui n’assure pas la ventilation et leur permet de poser leur VMC Simple Flux Hyroréglable classique, qu’ils maîtrisent parfaitement. Pour l’instant, il est probable que les exigences du BEPOS rendront la VMC Simple Flux caduque et qu’il faudra passer au double-flux.

 

 

L’unité intérieure du T.One AquaAIR d’aldès est livrée en trois morceaux séparés : le ballon de 175 l et 80, le caisson reprise/filtration/soufflage avec son échangeur fluide/air et toute l’électronique de pilotage.  ©PP

 

Un Titre V pour le calcul RT2012

 

Lorsque nous en seront là, il est également probable qu’Aldès sera prêt et proposera une solution 5-en-un : chauffage, rafraîchissement, production d’ECS, ventilation double-flux, avec récupération de chaleur et de froid.

 

En attendant, les CMIstes semblent ménager un très bon accueil au T.One AquaAIR, pour lequel Aldès indique un prix fourni-posé – y compris le plénum et les bouches de soufflage- d’environ 5 800 € HT. Le T.One AquaAIR fait l’objet d’un Titre V pour sa prise en compte dans un calcul RT2012.

 

Aldès espère en vendre 4500 à 5000 en 2019, le temps que la prescription faite aujourd’hui se transforme en maisons individuelles livrées.

 

 

Le ballon est raccordé au circuit thermodynamique par deux flexibles laissés en attente. A cause de ce raccordement et de celui entre l’unité intérieure et l’unité extérieure, le personnel d’installation doit posséder toutes les qualifications requises pour la manipulation des fluides frigorifiques.  ©PP

 


Source : batirama.com / Pascal Poggi

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (386 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique

Pose collée de carrelage en travaux neufs - NF DTU 52.2

Garde-corps de bâtiments

Ouvrages en plaques de plâtre avec ou sans isolation