Deux nouveaux appels d'offre pour développer le solaire

Deux nouveaux appels d'offre pour développer le solaire

La ministre française de l'Energie Ségolène Royal a annoncé deux nouveaux appels d'offres pour développer l'énergie solaire, s'ajoutant aux trois autres lancés depuis 2014.





Le premier nouvel appel d'offres concerne des "centrales photovoltaïques au sol" et porte "sur un volume de 1 000 MW/an pendant 6 ans", précise un communiqué de la ministre. Le deuxième concerne des "centrales photovoltaïques sur bâtiments", pour un volume de 450 MW/an sur 3 ans.

 

La capacité de production solaire installée a augmenté de 40% depuis 2014, souligne le communiqué.

 

Depuis 2014, trois appels d'offres ont été lancés, qui permettront de générer plus d'un milliard d'euros d'investissements et de créer plus de 5.000 emplois dans la filière, ajoute le communiqué.

 

Les objectifs de développement du solaire prévus dans l'arrêté du 24 avril 2016 visent d'ici à 2023 la multiplication par plus de trois de la puissance installée pour le photovoltaïque par rapport au niveau actuel, et une augmentation de 80 % pour le solaire thermique.

 

Mme Royal avait annoncé en janvier l'objectif de 1.000 kilomètres de "routes solaires" installées en France dans les cinq prochaines années : des dalles solaires posées à même le sol, capables de résister au trafic automobile sans s'altérer et produisant de l'énergie.



Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Dernière revue

BTR N° 495 - Février / Mars 2021

     

Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (655 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique


Procédés non traditionnels d’assainissement autonome -  norme 12 566-3 + A1