Equipement menuisier charpentier : des outillages sur mesure

Equipement menuisier charpentier : des outillages sur mesure

Les métiers de la charpente et de la menuiserie sont exigeants et demandent de solides connaissances techniques ainsi qu’un outillage parfaitement adapté à la situation.





Outillage à main, outillage électroportatif, matériel… sont autant d’équipements indispensables dont les menuisiers et charpentiers ont besoin quotidiennement.

 

En France, nous comptons 80 551 menuisiers et charpentiers. Le département de la Savoie (73) est celui qui propose le plus de menuisiers et de charpentiers pour 10 000 habitants, et c’est la ville de Séez (73) qui en propose le plus pour 10 000 habitants.

 

 

  1. L’utilisation d’équipements est nécessaire et elle évolue. L’outillage pour ces deux professions offre un très large choix et il convient de bien distinguer leurs utilisations. © Dewalt

 

Le département français comptant le plus de menuisiers et charpentiers est la Gironde (33) avec 2382 et la ville comptant le plus de ces deux professions est notre capitale avec 1816.

 

Des chiffres en baisse

 

Malheureusement, ces chiffres sont en baisse ces 5 dernières années et les métiers de charpentier et menuisier sont en crise, comme l’atteste l’Union des métiers du bois de la FFB qui, dans son enquête de conjoncture à fin 2015 dévoile une dégradation au 4e trimestre après trois trimestres consécutifs d’amélioration, passant de 33% à 23%.

 

« Malheureusement, nos professions sont très touchées en cette période de crise. Nous devons nous adapter à la demande, la clientèle est très évolutive. Nous répondons aux appels d’offres des marchés publics, mais aujourd’hui le marché public s’effondre et la présence d’une concurrence terrible, avec des groupes qui répondent en sous-traitance avec de la main d’œuvre étrangère, d’où un prix inférieur au prix de revient, n’est pas là pour nous aider.

 

On se  retourne donc sur le particulier où il y a des possibilités de marché mais qui est aussi très tendu », atteste et déplore Marc Sauvage, charpentier/menuisier à Hondeville dans l’Eure (27), et vice-président de l’Union des métiers du Bois.

 

Mais même si tous ces chiffres sont en baisse, l’utilisation d’équipements reste tout aussi nécessaire et à contrario évolue. Les équipements pour ces deux professions offrent un très large choix mais il convient de bien les distinguer selon leur utilisation.

 

Dans le domaine de l’outillage de traçage

 

Les menuisiers et charpentiers, outre le mètre ruban, l’équerre combinée et le compas, utilisent aussi le trusquin. Ce dernier permet de tracer de façon précise une ligne droite parallèle à une face par gravage, une ligne courbe pour un objet courbe, de repérer le tracé d’un tenon et d’une mortaise.

 

Il est réglable et peut tracer une ligne espacée de 40 cm. Les lasers de chantier et les niveaux laser sont également utilisés. Et à l’air du tout connecté, sont de plus en plus disponibles. Dans les équipements de découpage et de sciage, le choix est également assez large.

 

Il va de la scie égoïne à la scie circulaire, en passant par la scie à onglet sur coulisses, par la scie sabre et la scie sauteuse. « Le choix de la scie diffère, bien entendu, de la tâche que vous devez effectuer.

 

Si vous n’avez pas accès à l’électricité, la scie égoïne reste pratique, si vous avez du courant à portée de main, la scie circulaire est un moyen rapide et peu éprouvant de débiter les pièces de bois. Elle peut couper facilement le bois suivant sa longueur, le bois rigide et très rigide. La scie à onglet permet de travailler avec puissance, précision et sécurité, pour effectuer des coupes à longueur bien perpendiculaire, des coupes avec un angle.

 

Elle peut aussi être transportée dans le cas d’un gros chantier qui nécessite beaucoup de coupes », souligne Paul Mauris-Blanc, menuisier et chef constructeur dans la région PACA.

 

Les outils de frappe, tels que le marteau du menuisier, le marteau du charpentier et le maillet en bois sont aussi nécessaires, ainsi que des équipements de façonnage comme le bédane, le rabot, la varlope…

 

Dans la catégorie des équipements de perçage, l’indispensable reste la perceuse-visseuse. Et dans les équipements de serrage, nécessaires à ces deux professions, le serre-joints et le clameau à cliquet sont utilisés. Enfin, le porte-outil à la ceinture reste aussi un indispensable et surtout très pratique.

 

 

4 QUESTIONS A UN COMPAGNON DU DEVOIR

 

Jean Copleutre,
créateur, fondateur et gérant de la société Largeot et Coltin

 

« L’image que véhicule l’artisan passe, entre autres, par ses équipements »

 

Menuisier de formation, formé par les Compagnons du Devoir et du Tour de France de 15 à 20 ans, Jean Copleutre, aujourd’hui âgé de 25 ans, a concilié sa passion de son travail avec son goût de l’entreprenariat afin de créer son entreprise.

 

Son constat : l’équipement pour un artisan, et encore plus pour un compagnon, est très important afin de véhiculer une belle image de la profession mais il n’était pas toujours facile d’en trouver de bonne qualité. Rencontre avec ce jeune dirigeant installé à Angers depuis 4 ans et qui emploie 3 salariés.

 

Batirama : Pouvez-vous présenter votre société ?


Jean Copleutre

: Largeot et Coltin est une entreprise familiale spécialisée dans la distribution de vêtements et d’outillage haut de gamme à destination des artisans et compagnons, et principalement des charpentiers, menuisiers et couvreurs.

 

La société a été créée en 2012, elle est basée sur Angers, et compte 3 personnes. Aujourd’hui, toute notre activité se passe en ligne, mais nous avons décidé d’ouvrir un magasin sur Angers au printemps 2016 afin de répondre à une demande plus locale.

 

Comment se porte le marché des équipements des menuisiers et charpentiers ?


Le marché est en pleine mutation. D’une part pour les produits, on assiste notamment à une montée en gamme des vêtements et équipements de sécurité.

 

Les marques européennes innovent et remettent le travailleur au centre de leurs préoccupations en proposant des produits de plus en plus techniques.

 

D’autre part, le marché traditionnel de la distribution d’équipements est bouleversé par la multiplication des acteurs.

 

Vous êtes menuisier de formation, comment vous est venue l’idée de lancer ce site destiné aux professionnels ?


Mon expérience de menuisier m’a permis d’observer les habitudes des ouvriers et artisans. Lors de ma formation compagnonnique, on m’a enseigné l’importance de l’outillage et de l’image que doit porter l’artisanat.

 

Il était cependant difficile de trouver les équipements dont nous avions besoin. Ces constats et un goût pour l’entreprenariat m’ont conduit à innover et fonder un site e-commerce spécialisé dans le vêtement traditionnel et l’outillage à main haut de gamme.

 

Quels sont les points forts de Largeot et Coltin ? Que proposez-vous ?


Largeot et Coltin est spécialisé dans la distribution de vêtements traditionnels et d’équipements. Nous proposons une large gamme de produits, sélectionnés pour leurs qualités et leur ergonomie, principalement fabriqués en France et en Europe, ce qui est assez rare.

 

Nous disposons d’un stock nous permettant de répondre en 24/48 h à la plupart des demandes de nos clients. Nous réalisons la personnalisation de vêtements pour les écoles ou entreprises avec un service de broderie.

 

Entreprise familiale, tous issus du bâtiment, nous sommes proches de nos clients, nous connaissons bien leur quotidien et nous nous préoccupons vraiment de leurs besoins. Enfin, sur notre site, nous proposons plus de 400 références et distribuons une dizaine de marques.

 

 

Les indispensables équipements

 

 

© Largeot et Coltin

 

  • L’incontournable pour un charpentier : le largeot, idéalement taille haute pour protéger les reins et une bonne paire de chaussures de sécurité. Le marteau de charpentier, la jauge complètent l’ensemble ainsi qu’une mortaiseuse, raboteuse, tenonneuse…
  • Le menuisier travaille plus souvent en intérieur et en atelier. Ses vêtements seront moins sollicités par les intempéries. Il est recommandé : le largeot, une paire de chaussures confortables, un casque anti-bruit, une raboteuse, une ponceuse, une scie à ruban, une tenonneuse, un cloueur…

 

 

Source : batirama.com / Aude Moutarlier / © photo d'ouverture : Bosch

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits





Dernière revue

BTR N° 495 - Février / Mars 2021

     

Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (614 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique

Plancher Rayonnant Electrique (PRE)