Congrès Passivhaus 2015 : ventiler, c'est double-flux ou rien

Congrès Passivhaus 2015 : ventiler, c'est double-flux ou rien

Double-flux décentralisé, caissons tertiaires, machines trois-en-un, les exigences du standard Passivhaus poussent les fabricants à toujours améliorer les performances de leurs machines.



 

  1. Le professeur Feist estime que les construction passives sont désormais très proches de l'asymptote : le moment où il ne sera plus du tout rentable d'investir davantage pour économiser encore quelques kWh/an. Il indique que l'on peut gagner encore 4% d'efficacité énergétique et que ce sera fait d'ici 2020 grâce à l'apparition d'une nouvelle génération de caissons de ventilation double-flux encore plus efficaces.
    Doc. PP


 

  1. Comme pour tous les autres composants techniques des bâtiments passifs, depuis 1999, la ventilation double-flux a tout à la fois amélioré son rendement de 80 à 88% en moyenne et diminué son coût de 7020 à 5460 € pour une maison individuelle.
    Doc. PP


L'une des conditions du passif est une excellente étanchéité à l'air. Par conséquent, la ventilation doit être traitée avec attention. Dés le départ, le mouvement passif a sauté l'étape de la VMC simple flux pour préconiser la ventilation double-flux avec récupération de chaleur.

 

Lors du dernier congrès de Leipzig, les industriels ont exposé leurs meilleures solutions que l'on peut regrouper en quatre grands domaines : la ventilation double-flux centralisée classique en domestique, la ventilation double-flux décentralisée en logement et en tertiaire, les caissons double-flux à grand débit pour le tertiaire et les machines trois-en-un qui assurent au minimum ventilation, chauffage et production d'ECS.

 

 

  1. Le suisse Helios a fait certifier plusieurs caissons double-flux par le Passivhaus Institut. La dernière génération est équipée de ventilateurs à moteur EC (courant continu) pour se mettre en conformité avec la Directive Européenne ecoDesign (ErP). Cela permet une variation continue de la vitesse de rotation du ventilateur, donc une bien meilleure régulation.
    Doc. PP

 

Plus de 200 caissons certifiés Passivhaus

 

Le site Passivhaus rassemble au total 213 caissons de ventilation et machines trois-en-un certifiés. On y trouve les marques spécialistes de la ventilation comme Zehnder, Wolf, Trox, Systemair, Swegon, Paul Wärmerückgewinnung qui appartient à Zehnder, Nilan, Maico, Kampmann, Helios, Genvex GEA, Dantherm, Brink Climate Systems, Aldès et Aerex.

 

Mais aussi, surtout pour les systèmes de ventilation domestiques avec un débit inférieur à 600 m3/heure, la plupart des grandes marques allemandes du chauffage qui fabriquent des caissons de ventilation double-flux avec de forts rendements .

 

C’est le cas de Viessmann qui a fait certifier 4 caissons domestiques avec des taux de récupération de chaleur de 84 à 88%, Vasco (3 caissons, 84 à 89%), Vaillant (4 caissons, 83 à 87%), Kermi (2 caissons, 85 et 87%), Junkers (5 caissons, 82 à 85%), Hoval (87%), Glen Dimplex (5 caissons, 83 à 85%), Buderus (5 caisson, 82 à 86%), …

 

Parmi les caissons domestiques, trois marques se partagent le record du rendement de récupération de chaleur et atteignent 93% : Dantherm Air Handling, Paul Wärmerückgewinnung et Pluggit.

 

Si l'on ajoute un second critère – l'efficacité électrique, c'est à dire la consommation d'électricité exprimée en Wh/m3 -, Paul Wärmerückgewinnung arrive en tête avec sa machine novus300 (121 à 231 Wh/m3) et une consommation de seulement 0,24 Wh/m3 contre 0,37 pour les deux autres.

 

 

  1. A chaque congrès Passivhaus, de nouvelles marques de ventilation double-flux apparaissent. Voici Proxon par Zimmermann. Son caisson assure non seulement la récupération de chaleur sur l'air extrait, mais aussi la récupération de froid, dans le cas où la maison serait climatisée l'été.
    Doc. PP

 

 

  1. Avec seulement 279 mm d'épaisseur, le caisson double-flux LWZ100 plus de Stiebel-Elton s'installe en faux plafond. Il assure un débit de 35 à 155 m3/heure avec un taux de récupération de chaleur de 87 à 90%.
    Doc. PP

 

Les français s'y mettent

 

Deux marques françaises ont fait certifier des caissons de ventilation double-flux par le Passivhaus Institut : Aldès avec son caisson domestique Dee Fly Cube 300 (90 à 231 m3/h, 77% de rendement de récupération et une efficacité électrique de 0,43 Wh/m3) et son caisson tertiaire Everest XH3500 (1520 à 1690 m3/h, 81% et 0,45 Wh/m3), mais aussi le tout petit AirXpert avec le caisson tertiaire RTV3400 (1600 à 3400 m3/h, 85% et 0,45 Wh/m3).

 

Depuis deux ans, environ, AirXpert appartient à Teccontrol, distributeur exclusif en France des pompes à chaleur et chauffe-eau thermodynamique Sanden au CO2. Pour des applications tertiaires, on trouve des caissons de ventilation double-flux certifiés Passivhaus jusqu'à des débits de 9000 m3/h (Swegon Gold RX 50, 5400 à 9000 m3/h, 85% et 0,45 Wh/m3).

 

Le site Passivhaus.de décrit 28 caissons certifiés pour des débits supérieurs à 2000 m3/h. En ce qui concerne les caissons tertiaires, le record du rendement de récupération de chaleur appartient au caisson Menerga Adconair 76 10 01 (3000 à 4500 m3/h, 92% et 0,42 Wh/m3). Le second est Airflow Lufttechnik avec son caisson Duplex S 1100 Flex, dont le rendement n'est que de 89%, mais dont l'efficacité électrique de 0,40 Wh/m3 est meilleure.

 

 

  1. L'allemand Lüfta s'apprête à battre le record de la plus puissante CTA certifiée Passivhaus. Fin juin, en principe, sa centrale de 10 000 m3/h sera certifiée avec un taux de récupération supérieur à 88%. La Directive ecoDesign impose la récupération de chaleur sur tous les caissons de ventilation double-flux à compter du 1er janvier 2016.
    Doc. PP

 

 

  1. Le groupe Systemair est l'un des mystères de la ventilation européenne depuis 10 ans. Créé en 1974, il a énormément grandi à partir des années 2000, en rachetant des industriels en ventilation, climatisation et en froid commercial. Il vise systématiquement des solutions de haute efficacité énergétique. L'une de ses récentes acquisitions est l'allemand Menerga, pionnier du double-flux adiabatique. Le groupe ne cesse de grandir, il est déjà présent dans plus de quarante pays du monde, avec environ 56 compagnies dans son portefeuille. En France, il a racheté une partie des actifs du groupe Airwell, notamment les pac, les chillers et les ventiloconvecteurs, ainsi que l'usine de Tillières.
    Doc. PP

 

La ventilation double-flux décentralisée

 

Depuis quatre à cinq ans, les caissons décentralisés qui ne traitent qu'une seule pièce sont la nouveauté en ventilation double-flux. En logement, ils s'utilisent en rénovation, par exemple, lorsque qu'il est difficile de faire passer les gaines d'air d'une solution centralisée.

 

Certifié par le Passivhaus Institut, le caisson freeAir 100 de bluMartin, par exemple, offre des débits de 20 à 50 m3/h, un taux de récupération de chaleur de 87% et une efficacité électrique de 0,26 Wh/m3.

 

Les six caissons décentralisés dont le débit est inférieur à 50 Wh/m3, certifiés Passivhaus, affichent tous des taux de récupération de chaleur ≥ 87 %. Le modèle Duplex Easy 300 du tchèque ATREA atteint même 88% avec une efficacité de 0,37 Wh/m3.

 

Les progrès de ce genre d'appareils ont été très rapides. Il y a quatre ans, les premiers modèles plafonnaient à 65% de taux de récupération. Outre les modèles destinés au logement, il en existe des versions pour le tertiaire.

 

Jusqu’à 90 % de taux de récupération

 

Aerex diffuse, par exemple, son caisson Reco-Boxx Top 1000, une solution décentralisée double-flux avec 90% de taux de récupération et des débits de 100 à 1000 m3/h. Le fabricant le prescrit pour la ventilation de salles de classes : un appareil par classe, deux si la salle est très grande.

 

Asservi à un simple détecteur de présence, le Reco-Boxx Top 1000 ventile quand les élèves sont dans la classe. Si la salle est vide, il se cale sur le débit de ventilation hygiénique que l'installateur a programmé. On peut lui adjoindre une sonde de CO2 dont les informations vont servir à moduler le débit de ventilation en fonction de la qualité de l'air dans la salle.

 

Ces appareils peuvent fonctionner indépendamment, mais ils sont aussi liaisonnables et peuvent être raccordés en KNX et en LonWorks à une GTB. Dans l'exposition liée au congrès de Leipzig, Pichler, un nouveau venu présentait une machine originale. Il s'agit d'un caisson double-flux destiné à équiper les pièces aveugles placées sous une toiture terrasse.

 

Elle s'installe sur le toit, directement à l'extérieur, avec des solutions de raccordement des gaines de soufflage et d'extraction, d'isolation thermique et d'étanchéité à l'air et à l'eau des traversées de toiture. Le fabricant préconise également ce caisson pour de la ventilation double flux en immeubles collectifs.

 

 

  1. Le caisson geniovent.x d'Aerex/Maico (même groupe) est une solution de ventilation double-flux décentralisée, particulièrement destinée aux écoles, salles de réunion, etc.
    Doc. PP

 

 

  1. Cette gamme de caissons double-flux de l'autrichien Pichler existe soit en ventilation décentralisée pour les pièces aveugles, soit en puissances plus importantes pour la ventilation d'immeubles collectifs.
    Doc. PP

 

Les machines trois-en-un

 

Il y a une douzaine d'années déjà, les caractéristiques particulières des maisons passives – très faibles besoins de chauffage, besoins d'eau chaude croissant avec les aspirations au confort, besoin d'une ventilation de qualité – ont poussé certains fabricants à imaginer un nouveau type d'appareils : les machines monobloc trois-en-un.

 

Elles assurent la ventilation double-flux avec récupération de chaleur et by-pass de l'échangeur durant l'été. Elles produisent l'ECS grâce à une très petite pompe à chaleur sur l'air extrait en sortie de l'échangeur double-flux.

 

Elles couvrent les besoins de chauffage grâce au vecteur air de la ventilation et à une batterie eau/air placée en aval de l'échangeur double-flux dans la veine de soufflage. Cette batterie est soit alimentée par la même Pac que celle qui produit l'ECS, soit par une seconde Pac dédiée au chauffage.

 

 

  1. La machine 3-en1 Aerex PHK 80 offre un débit de ventilation de 130 à 230 m3/h, avec une efficacité électrique de 0,28 Wh/m3.
    Doc. PP

 

9 machines certifiées PassivHaus



L'institut Passivhaus en a certifié neuf, mais en s'intéressant seulement à l'aspect ventilation : taux de récupération de chaleur de 76 à 87%, efficacité électrique de 0,28 à 0,42 Wh/m3.

 

Parmi les marques certifiées - Aerex, Drexel und Weiss, Genvex, Stiebel Eltron et Tecalor (Tecalor étant une filiale de Stiebel Eltron), Zimmerman Lüftung und Wärmesysteme, Nilan – seul le danois Nilan a fait l'effort d'obtenir un titre V pour que sa machine trois-en-un Compact P puisse être correctement valorisée par le moteur de calcul RT2012 en France.

 

La compact P est disponible soit avec une pac air/eau, soit avec une pac eau/eau. Dans ce dernier cas, elle assure un rafraîchissement efficace grâce au géocooling.

 

Notre prochain article sur le congrès Passivhaus de Leipzig portera sur les diverses expérimentations européennes autour du standard Passivhaus, tant en construction neuve qu'en rénovation.

 

 

  1. Les gammes LWZ 304, 4504 et 504 de Stiebel-Eltron constituent l'achétype des machines 3-en-un pour les grandes maisons passives. Elle sont disponibles avec des ballons jusqu'à 232 litres, des pac air/eau ou eau glycolée/eau et la possibilité de raccorder des capteurs solaires thermiques au ballon.
    Doc. PP

 

 

Source : batirama.com / Pascal Poggi

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.

 

 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Covid-19 : les entreprises du BTP doivent-elles poursuivre leur activité malgré l'épidémie ? (1345 votants)
Oui
Non
 

Boutique

Techniques et pratique de la chaux


Ouvrages en plaques de plâtre avec ou sans isolation