L’ascenseur, un acteur de l’évolution sociétale

L’ascenseur, un acteur de l’évolution sociétale

A l’occasion de la publication des chiffres du secteur, la Fédération des ascenseurs fait le point sur l’activité en France et rappelle ses engagements en matière d’innovation et de service.




Alors que la population vieillit, que les villes se densifient, l’ascenseur est un vecteur essentiel de progrès au service du mieux vivre-ensemble, l’une des réponses clés aux mutations sociétales actuelles.

 

« Entre vieillissement de la population, densification urbaine et reconfiguration de nos espaces de vie, l’ascenseur joue un rôle essentiel dans les mutations sociétales actuelles, explique Pierre Hardouin, Président de la Fédération des ascenseurs.

 

Maintien à domicile des personnes âgées, croissance verticale des villes, besoin de mobilité et d’accessibilité accrus… il apporte des réponses concrètes et innovantes pour inventer la ville de demain. En tant que professionnels du secteur, nous nous devons d’anticiper les changements et de proposer les solutions et services adéquats. »

 

Le paradoxe français

 

Alors que la tendance à la densification des zones urbaines se confirme (20 millions d’habitants supplémentaires en 50 ans dans les villes françaises), la France diminue constamment la hauteur des nouvelles constructions.

 

Une tendance qui a pour corollaire une diminution du taux d’équipement en ascenseurs. Preuve en est : si, en 2001, un immeuble de logement nouveau sur 2 était desservi par un ascenseur ; seulement un sur trois l’était en 2012 (Source Fédération). Un constat d’autant plus étonnant qu’en 2030, 30% de la population  française aura plus de 60 ans.

 

Un constat qui confirme un certain paradoxe français en Europe. Alors même que la France détient l’un des plus hauts taux d’urbanisation d’Europe (80% en 2015) et que les enjeux d’aménagement urbain sont plus importants que jamais, son nombre d’ascenseurs pour 100 habitants est l’un des plus bas : 0,76 en 2015 pour 1,57 en Italie et 2,15 en Espagne par exemple. (Source Fédération).

 

Rénovation énergétique

 

Face à ces enjeux, c’est toute une profession qui se mobilise et anticipe dès aujourd’hui les nouveaux besoins. En matière d’environnement, la Profession accompagne la transition énergétique en faveur d’ascenseurs moins consommateurs et plus respectueux de l’environnement.

 

La modernisation d’un ascenseur permet de réduire sa consommation énergétique de 50% passant de 3400 KWh à 1190 KWh. Aujourd’hui, la consommation moyenne des appareils les plus récents est de l’ordre de 650 KWh soit 5 fois moins qu’un appareil datant des années 60 !

 

En matière d’urbanisme, l’ascenseur accompagne la métamorphose de nos espaces de vie soit en favorisant la transformation de l’existant soit en proposant des solutions innovantes pour faciliter la mise en situation future de l’ascenseur.

 


Source : batirama.com

 

Chiffres clés

  • Entre 2005 et 2014, le chiffre d’affaires du secteur s’est maintenu passant de 2 à 2,46 milliards d’euros. La baisse 2014 versus 2013 est de l’ordre de -8%.
  • En matière d’effectifs, la profession a connu un pic à 21500 salariés en 2008 et 2009 pour redescendre a 17700 en 2014. La baisse 2014 versus 2013 est de -3%.
  • Concernant l’évolution des ventes d’ascenseurs neufs, elles sont relativement stables entre 11 000 et 12 000 unités depuis 2008. La baisse 2014 versus 2013 est de -5%.
  • L’activité de modernisation des équipements existants à quant à elle fortement chuté, de l’ordre de -60% depuis 2008 et de -35% en 2014 versus 2013 (392 à 256 millions d’euros)



 

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter
Produits


Votre avis compte
Pensez-vous que les mesures gouvernementales sont suffisamment efficaces pour résorber la crise du logement ? (27 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits