Un entrepreneur adepte d’une économie raisonnée et humaine

Un entrepreneur adepte d’une économie raisonnée et humaine

En 2000, Frédéric Boissière rejoint la menuiserie artisanale familiale. Cinq ans plus tard, il se lance dans les maisons individuelles à ossature bois. Avec une certaine philosophie.






Frédéric Boissière, âgé aujourd’hui de 34 ans, est entré dans l’entreprise familiale en 2000. A partir de 2005, il décide avec son père de faire évoluer l’entreprise familiale, créée en 1982, et diversifie leur activité vers la charpente et la construction de maison à ossature bois. Ce dernier marché représente aujourd’hui 60% du CA de Boissière & Fils, 40% étant dédiés au marché de la menuiserie.

 

De trois maisons vendues en 2006, l’entreprise passe à 18 par an. Le nombre d’employés et le chiffre d’affaires de +30% cette année suivent, affichant 21 salariés et 2,12 millions d’euros de CA. Sa clientèle est composée de particuliers (95%), de professionnels et de marchés publics.

 

De plus, l’entreprise Aveyronnaise, soucieuse de l’environnement, se positionne le plus possible dans le commerce local et le circuit court, «et la construction bois s’y prête bien», souligne Frédéric. Boissière & Fils ne travaille qu’avec du bois 100% français provenant du Sud Ouest, Corrèze, Landes, Tarn...

 

Et pour la transformation, la scierie et raboterie, «nous nous engageons aussi à faire travailler le plus localement possible». «Au fond de moi, j’essaie d’être le plus possible proche d’une économie raisonnée».

 

«La formation est une étape primordiale»

 

Entré dans l’entreprise en contrat d’apprentissage sur 4 ans, ce jeune chef d’entreprise mise beaucoup sur l’insertion professionnelle et la formation. Il forme quatre apprentis en permanence. La formation est d’autant plus importante pour Frédéric Boissière, car il fait face au problème d’embauche, même si de 5 salariés en 2005, l’entreprise en affiche aujourd’hui 21.

 

«En effet, la construction bois est un métier assez récent et il existe peu de formations dans ce domaine, on a du mal à trouver des gens compétents. Pour y pallier, j’ai pris les devants en formant en interne les salariés», raconte Frédéric Boissière.

 


Source : batirama.com / Aude Moutarlier

 

En Savoir Plus

 

Une entreprise souvent récompensée !

 

Après avoir été lauréat l’an dernier pour le prix national ‘Star & Métier’, l’entreprise a été une nouvelle fois sollicitée pour participer au concours de la Capeb « Les Lumières de l’innovation 2014 ». Boissière & Filsa donc été récompensé pour sa démarche exemplaire en matière de gestion des ressources humaines.

 

En effet, le responsable a toujours souhaité fidéliser son personnel, en lui proposant des conditions de travail avantageuses. Il a ainsi développé des formations, l’insertion professionnelle, des semaines de quatre jours pour les équipes de chantier, le plan d’épargne salarial, une mutuelle d’entreprise, les chèques vacances…

 

«Pour moi, l’entreprise doit être au service des hommes qui la compose et non le contraire», précise-t-il. « Pour cela, nous avons mis en place un management participatif ou la confiance est le maitre mot ».

 

Conscient que le salarié est un capital essentiel pour l’entreprise et son développement, Frédéric Boissière met en place des réunions mensuelles avec les chefs d’équipe, et des réunions trimestrielles avec l’ensemble des salariés.

 

 

L'entreprise en chiffres

  • Création en 1982 par Pierre-Marie Boissière,
  • Situation géographique : Saint-Beauzély (12) près de Millau,
  • Activités : Menuiserie, Charpente et maisons à ossature bois,
  • Superficie : 1000 m2 et un show room de 80 m2 sur Millau,
  • Arrivée de Frédéric Boissière en 2000,
  • Statut juridique depuis 2006 : Sarl
  • En 2006, Frédéric Boissière devient co-gérant,
  • En 2010, il prend la gérance seul de Boissière & Fils,
  • Effectifs : 21 salaries, dont 4 apprentis,
  • CA 2014 : 2,12 Millions d’euros, progression de 30% par rapport à 2013,
  • Clientèle : 95% de particuliers et 5% de marches publics

 


 

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (346 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique


La fabrication du bâtiment 1