Des combles perdus isolés pour 1 euro !

Des combles perdus isolés pour 1 euro !

En moins d’un an, 1000 maisons ont déjà bénéficié d'une isolation thermique des combles perdus pour seulement 1 € grâce au Pacte Energie Solidarité de CertiNergy.



Le partenariat entre Château-Thierry et CertiNergy démontre que cette solution pourrait s’appliquer très bientôt à des dizaines de milliers de ménages en France.

 

Avec la publication du programme au Journal Officiel, le 15 janvier 2013, CertiNergy lançait le Pacte Energie Solidarité, une solution clé en main et innovante permettant aux ménages modestes de faire isoler les combles perdus de leur maison en 30 minutes et pour 1 € seulement.

 

La phase d’expérimentation portait sur 1000 maisons, à réaliser sur tout le territoire national avant la fin de l’année. Le coût des travaux est pris en charge par CertiNergy et des fournisseurs d’énergie grâce au dispositif vertueux des Certificats d’Economies d’Energie.

 

« Grâce à CertiNergy et au Pacte Energie Solidarité, 1000 foyers modestes vont passer l’hiver au chaud. Clé en main, rapide et efficace, ce programme est surtout un vrai bon plan pour les ménages qui rencontrent des difficultés à payer leur facture d’énergie » précise Frédéric Utzmann, président de CertiNergy.Château-Thierry, une collectivité territoriale innovante et réactive

 

Exemplaire et engagée dans les économies d’énergie, Château-Thierry travaille à l’amélioration énergétique de son patrimoine, a mis en place un réseau de chaleur et a très tôt fait confiance au programme, pour sa simplicité, son efficacité et son absence de reste à charge, tant pour le citoyen que pour la ville elle-même. C’est d’ailleurs la première commune à signer le partenariat avec CertiNergy.

 

« Le Pacte Energie Solidarité répond aux difficultés rencontrées par de nombreux habitants pour payer leur facture énergétique. Il nous permet de mettre en place rapidement, simplement et sans impact sur les finances de la ville, une solution d’isolation pour les ménages aux revenus modestes. Nous nous réjouissons du nombre de chantiers et continuerons l’effort l’année prochaine » précise Jacques Krabal, Député-Maire de Château-Thierry.

 

Dès l’été 2013, la ville de Château-Thierry et CertiNergy signaient un partenariat afin de repérer et informer les ménages pouvant bénéficier du programme, tout en formant les services de la Ville et notamment le CCAS (Centre Communal d’Action Sociale) à sa mise en œuvre. Des réunions d’information et des visites à domiciles ont aussi été faites afin de s’assurer de la bonne réalisation des chantiers.

 

Le concours des collectivités territoriales

 

Les collectivités territoriales sont des partenaires naturels pour la mise en œuvre du Pacte Energie Solidarité sur leur territoire, mais nombre d’entre elles attendaient de voir les résultats de cette première phase avant de s’engager dans cette démarche novatrice.

 

« Les collectivités territoriales, et particulièrement les communes, sont des alliées de choix pour permettre la diffusion du Pacte Energie Solidarité auprès de ceux qui en ont besoin et qui souvent ne croient pas qu’il soit possible d’isoler leur maison pour 1€ » ajoute Frédéric Utzmann.

 

Forte de ce premier succès pour lutter contre le froid aux côtés des foyers qui n'ont pas de quoi se chauffer décemment, CertiNergy vise maintenant 2 000 maisons avant la fin de l'hiver et 10 000 avant l’hiver 2014.



Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

5 Commentaires


- -
  • par Tiago-Marc
  • 1
  • 0

Je suis d'accord avec toi, le menuisier : il faut donner du travail, y a qu'a, faut qu'on ! En attendant, quand il y en a pas, quand les problèmes s'amoncèlent, et quand on aide certains à se sentir mieux pour repartir, c'est mieux c'est la solidarité. Je ne te souhaite pas de bug dans ta vie, pour moi ce fut cancer, divorce, dettes énormes la même année 2001, maintenant tout va bien je te rassure, mais j'essaye d'être indulgent dans mes jugements, j'avais eu une ou deux mains tendues pour me relever. Concernant le qui paye? C'est un marché passé avec un gros fabricant d'isolant et quelques artisans et PME locales, ça ne coûte qu'entre 1000 et 2000 euros par maison et c'est payé par le collectif. Et le menuisier, quand tu sauras combien il y a de mamies seules dans des maisons froides d'après guerre avec des retraite de 700€ mensuels, dont 350 € de chauffage l'hiver tu comprendras peut-être que la lutte contre la précarité énergétique est essentielle. Je te souhaite d'aider bénévolement une vieille mamie à sortir de la précarité énergétique et tu sortiras heureux de cet échange. Joyeux Noêl ami menuisier.


- -
  • par Le menuisier
  • 0
  • 1

Tiago, évidemment que l'on s'en balance des 1 euro, ce qui m'inquiète c'est le coût que cela représente réellement pour les contribuables. Si tout est gratuit, qui fourni la marchandise, les personnes qui vont travailler pour mettre en oeuvre vont le faire gratuitement ? Vous-même avec vos idées très louables, je le reconnais, êtes prêt à travailler gracieusement pour isoler, je vous cite,tous les pavillons en combles perdus ? Allons soyons sérieux. Ce qu'il faut faire, c'est donner du travail à ces personnes pour qu'ils puissent faire réaliser les travaux chez eux, et les accompagner dans la gestion de leur chauffage, entre autres. Si nous donnons tout, nous allons droit dans le mur et ce n'est pas de cette façon que nous redresserons l'économie de notre cher pays. Je vous souhaite une bonne journée et malgré les difficultés JOYEUX NOËL à tout le monde.


- -
  • par Tiago-Marc
  • 0
  • 0

Peu importe le 1 euro, toute l'énergie dépensée pour rien, pour les 6 ° supplémentaires prévus si rien n'est fait, ce monde s'emballe. Tout ce qui est efficace pour bloquer des dépenses qui ne servent à rien et qui flingue notre système, doit être fait, retroussons les manches!


- -
  • par Le menuisier
  • 0
  • 0

euh ! qui va payer le 1 euro ?


- -
  • par Tiago-Marc
  • 0
  • 0

Franchement, BRAVO pour cette initiative simple, efficace, pleine de bon sens. BRAVO aux décideurs, aux partenaires. Il faudrait généraliser cela à tous les pavillons en combles perdus, ou il y a de la précarité énergétique. signé d'un architecte maire-adjoint de Villepinte qui tire sa révérence

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.

 

 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Le secteur du bâtiment irait mieux depuis quelques mois, qu'en pensez-vous ? (2389 votants)
Oui, la reprise est bien là, les carnets de commandes se remplissent à nouveau
Non, le contexte économique reste très défavorable
Il est trop tôt pour se prononcer
 

Boutique



Les toitures végétalisées