Des salariés soupçonnés de corruption, l'entreprise Enedis perquisitionnée fin juin

Des salariés soupçonnés de corruption chez Enedis. © Jean-Pierre Clatot / AFP

Le média "l'Informé" avait révélé l'affaire et l'AFP, l'ayant appris de source judiciaire, le confirme : plusieurs perquisitions ont été réalisées fin juin à Nanterre, visant le groupe Enedis et certains de ses salariés.




Le média l'Informé avait révélé l'affaire, l'AFP le confirme (l'ayant appris de source judiciaire) : plusieurs perquisitions ont été réalisées fin juin à Nanterre visant le groupe Enedis et certains de ses salariés, soupçonnés de fausses facturations.

 

 

 

Le Parquet national financier a ouvert une enquête

La source judiciaire de l'AFP a précisé que le PNF (Parquet National Financier) avait ouvert une enquête portant "sur des soupçons de fausses facturations qui auraient été réalisées par des cadres du pôle Nex'us au bénéfice de prestataires d'Enedis, en échange d'avantages personnels". Le pôle Nex'us s'occupe des systèmes communicants d'Enedis et notamment des compteurs Linky ou IoT (internet des objets).

Ladite enqueête a été confiée à la BRDE (Brigade de Répression de la Délinquance Économique) de la police judiciaire parisienne. "Plusieurs perquisitions ont été réalisées le 25 juin dernier par les enquêteurs de la BRDE, notamment au sein du pôle Nex'us d'Enedis à Nanterre", a confirmé cette source, des opérations qui sont intervenues dans le cadre de cette enquête préliminaire, ouverte notamment des chefs de :

– escroquerie en bande organisée,

– corruption,

– détournement de fonds publics,

– prise illégale d'intérêts,

– favoritisme,

– recel et blanchiment.

 

 

 

 

Une enquête déclenchée par une plainte de la société Enedis

La source judiciaire a précisé que l'enquête avait été déclenchée par "une plainte de la société Enedis elle-même, ainsi que par un signalement de l'administration fiscale.", ce qu'a confirmé le groupe Enedis, contacté par l'AFP : "suite à un signalement de l'administration fiscale portant sur de possibles atteintes à la probité, ainsi qu'à une possible fraude d'ampleur, Enedis a immédiatement diligenté une enquête interne qui met en évidence l'implication de salariés Enedis et de salariés d''entreprises prestataires", et déposé plainte auprès du PNF.

L'entreprise Enedis a précisé qu'une "perquisition a eu lieu dans ce cadre sur un de nos sites la semaine dernière et certains de nos salariés ont été entendus", ajoutant qu'en "parallèle à cette enquête judiciaire, Enedis a engagé très rapidement des procédures disciplinaires à l'égard de dix salariés en raison de faits susceptibles de constituer des infractions, et a lancé un audit flash interne". "Enedis rappelle qu'elle condamne très fermement toute action illégale pouvant porter atteinte à l'activité et à l'image de l'entreprise", a encore insisté la direction.

 



Source : batirama.com / AFP / Laure Pophillat

L'auteur de cet article

photo auteur Laure Pophillat
Laure Pophillat est rédactrice web polyvalente depuis plusieurs années. Curieuse, éclectique et investigatrice, tous les thèmes pertinents (et donc passionnants) l’intéressent ! Pour Bâtirama, elle rédige avec bonheur sur un large spectre de sujets couvrant l’entièreté de la filière BTP (actualités, conjoncture, réformes, innovations, etc.). Elle apprécie notamment réaliser des portraits de femmes et d’hommes engagés, inspirés et inspirants, dans un environnement, celui du BTP, toujours en mouvement.
Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Newsletter
Produits


Rectolight
Votre avis compte
Selon vous, le BTP est-il un secteur innovant ? (5 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits

TRAPMETALE

MODULE RETAIL