Brésil : Alstom condamné pour l'effrondrement d'un chantier de métro

station de métro Pinheiros, São Paulo ©Wikipédia

Alstom condamné (avec d'autres entreprises et responsables) à une amende collective de près de 45 millions d'euros par un tribunal brésilien pour un effondrement sur une ligne de métro à São Paulo.




L'accident le plus grave de l'histoire du métro de São Paulo

Le 12 janvier 2007, à São Paulo, la capitale économique du pays, des travaux d'excavation sur la station de métro Pinheiros, de la ligne 4 - jaune, sont responsables de l'accident le plus grave de l'histoire du métro de la ville. En effet, alors que des ouvriers travaillaient au chantier, une partie importante du tunnel d'accès de la construction de la station Pinheiros s'est effondrée, avec pour conséquence l'ouverture d'un cratère de plus de quatre-vingt mètres de diamètre, qui a englouti une partie d'une route voisine, ainsi que des piétons et véhicules, dont un minibus. Au total, sept personnes sont décédées dans la catastrophe. En sus, plus de 90 bâtiments autour de la zone ont été condamnés, voire démolis. Alstom travaillait sur le projet.

 

Alstom, présent au Brésil depuis plus de 65 ans

Depuis plus de 65 ans, l'entreprise Alstom construit des chantiers au Brésil, en particulier les métros : celui de Rio de Janeiro, ainsi que son tramway, de Porto Alegre ou encore de Brasilia. Alstom emploie plus de 700 personnes dans tout le pays.

 

Une condamnation de 44,8 millions d'euros pour Alstom et les autres entreprises impliquées


La cour de justice de l'état de São Paulo vient donc d'ordonner à six personnes, à l'époque responsables de la société gestionnaire du métro, et à sept entreprises impliquées dans le projet, dont Alstom, le paiement d'une amende collective de 240 millions de réais, soit 44,8 millions d'euros. Il a été estimé que la responsabilité de l'accident leur incombait, leur "faute administrative" ayant directement conduit à l'effondrement.


En effet, le juge Marcos de Lima Porta a notifié dans son jugement, publié vendredi 16 février, que "le forage a été effectué à un endroit déjà fragile, et les structures de soutien nécessaires n'ont pas été immédiatement installées", et ce au mépris de signes de faiblesse structurelle sur le site du tunnel. Une approche qui "s'est avérée non seulement dangereuse, mais aussi négligente, exposant clairement le site à un risque imminent d'effondrement".


Les autres entreprises sanctionnées trustent les premières places des secteurs construction et ingénierie OAS (aujourd'hui Grupo Metha) brésiliennes : Queiroz Galvao, Camargo Correa et CBPO, une filiale d'Odebrecht (aujourd'hui Novonor). Contactées par l'AFP, aucune de ces entreprises n'a fait de commentaire dans l'immédiat.


À cette décision, pouvant faire l'objet d'un appel, s'ajoute l'interdiction aux responsables et entreprises condamnés de travailler à nouveau dans le secteur public au Brésil, et ce durant cinq ans.


Source : Batirama.com / AFP / Laure Pophillat

L'auteur de cet article

photo auteur Laure Pophillat
Laure Pophillat est rédactrice web polyvalente depuis plusieurs années. Curieuse, éclectique et investigatrice, tous les thèmes pertinents (et donc passionnants) l’intéressent ! Pour Bâtirama, elle rédige avec bonheur sur un large spectre de sujets couvrant l’entièreté de la filière BTP (actualités, conjoncture, réformes, innovations, etc.). Elle apprécie notamment réaliser des portraits de femmes et d’hommes engagés, inspirés et inspirants, dans un environnement, celui du BTP, toujours en mouvement.
Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Newsletter
Produits


Votre avis compte
Pensez-vous que les mesures gouvernementales sont suffisamment efficaces pour résorber la crise du logement ? (30 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits

Résineo® Ecoflex

BAGAR AIRLISS LF