Le premier centre de formation de construction paille du Grand Paris

Un centre de formation en bois-paille pour former au bois-paille

Démarré en 2017, le programme européen UP STRAW s’achève par l’inauguration du centre de formation du chef de file de l’opération, le CNCP de Montargis.




Si l’on exclut l’expérimentation de l’ingénieur Feuillette dont témoigne la petite maison R+1 classée à Montargis, la construction paille française démarre avec les pionniers de la construction bois moderne il y a 40 ans environ, notamment chez les autoconstructeurs. Dans le sillage de la construction bois, certains professionnels comme Olivier Gaujard poussent l’utilisation de la paille vers la technique courante.

 

Des caissons de paille évidemment ! Caisson en Douglas, paille voisine, charpentier cénomane.

 

Les acteurs se réunissent au sein du RFCP (Réseau français de la construction paille) en 2006 et élaborent des règles professionnelles parues en 2012, tout en développant des applications spectaculaires comme le collège Louise Michel R+2 à Issy-les-Moulineaux avec l’architecte Sonia Cortesse ou les logements sociaux R+7 de St Dié-les-Vosges avec Le Toit Vosgien et ASP Architecture.

 

Le défi de la formation francilienne

 

Selon les règles professionnelles, celui qui construit en paille doit être formé. Il a donc fallu développer un peu partout des formation Pro-Paille. Le RFCP liste 32 adresses de formation sur le territoire métropolitain, avec une répartition encore inégale : pas grand-chose dans le GE et dans les Hauts-de-France alors que ces territoires sont en train de rattraper leur retard.

 

Préau en chêne local peu transformé, poteau en plaches raccordées par une struture en acier galva qui évoque la facture de la halle pratique réhabilitée.

.

En grande région parisienne, un seul site à Romainville, une adresse experte en Seine-et-Marne (77).

 

Le chantier au printemps 2023

Le chantier à Montargis au printemps 2023 au moment de la pause des caissons de paille pour les salles de formation théorique. Photo ©RFCP

 

A Montargis (45), le CNCP a planifié la transformation de la maison Feuilleute en un centre de formations courtes et longues, orchestrant  le programme européen Up Straw. L'agrément a été obtenu dès 2022. Trois salles de formation théorique dont deux associables, des vestiaires-toilettes, bureau, local technique, office et un atelier de formation pratique de 10 postes réaménagé.

 

Trois formations encore marginales

 

A présent, trois types de formation démarrent. Le Pro-Paille sur 5 jours à partir de début décembre, une formation longue "chargé.e de projet énergie et bâtiment durable" et début janvier une formation longue d’OPEC (Ouvrier.ère professionnel.le à l’écoconstruction). Pour ce qui concerne le Pro Paille, il s’agit d’une formation en vogue chez les architectes et les étudiants en architecture. Cependant, lors du premier Congrès de la Construction Paille à Poitiers au début de l’année, l’évolution précise du nombre des formations annuelles n’a pas été dévoilé. Il reste d’ailleurs encore des places pour la formation qui commence le 4 décembre à Montargis.

 

Les deux salles de formation principales s'ouvrent grâce à une cloison de menuisier qui adopte le parement mural en contreplaqué de peuplier.

 

La formation Chargé de projet, après bac+2, existe à différents endroits en France mais les promotions annuelles sont encore inférieures à 100 personnes. On ne trouve pas facilement de chiffres concernant les OPEC. A noter que les Compagnons charpentier ont intégré une initiation à la construction en paille dans leur cursus, et que l’architecte Benoît Rougelot de Landfabrik, enseignant à l’ENSA de Paris La Villette et ancien président du RFCP, veut l’inclure dans le cursus de l’ENSA et réalise actuellement un chantier-école à Paris. Il y a pourtant de quoi mesurer le gouffre qui sépare la notoriété actuelle des projets architecturaux en paille, et la dure réalité du terrain et de la formation aux travaux physiques.

 

La leçon de Vivarchi

 

Paris, océan de béton de 8,5 millions d’habitants, entouré d’un océan de paille plus ou moins désertique. Une municipalité parisienne favorable à la paille et sceptique face aux laines minérales, mais qui doit encore convaincre les sapeurs-pompiers de la Préfecture de Police qui valideront peut-être le grand projet de la gare de Lyon en R+5 par Serge Joly architecte. En comparaison, le projet de centre de formation de 132 m² neuf et 164 m² réhabilités, par l'Atelier Vivarchi, semble une paille, avec un coût total de 2.800 euros le m² hors démolition de l’atelier et des vestiaires. Vivarchi, petite et illustre structure (Champain, Thomas, Bardy) livre de fait une démonstration de frugalité avec Charpente Cénomane.

 

Les fondations de la partie neuve sont en hourdis bois. Les parois sont bien sûr en caissons de paille (Douglas), y compris en toiture, avec complément d’isolation en fibre de bois extérieur, enduit à la chaux sur grillage ventilé en vertical. Revêtement de toiture en zinc. La structure du préau est en chêne local faiblement transformé. Les revêtements muraux en contreplaqué de peuplier ignifugé et cloués. Le menuisier Moreau a utilisé le même produit pour réaliser sa cloison amovible séparant les deux salles théoriques. Les menuiseries extérieures en pin sylvestre. Un linoléum naturel couvre le sol. Des panneaux chauffants alimentent l’ECS mais aussi la ventilation double flux qui compense une orientation ne permettant pas de capter les apports gratuits au Sud.

 

Patrick Thomas de Vivarchi précise : "CEP - 44,4 kWhep/m².an, CEP Chauffage – 9 kWhep/m².an. Chauffage et ECS en solaire thermique, dont l’émission se fait par batterie chaude sur le soufflage de l'air complétée par des radiateurs dans les sanitaires."

 

Un chantier permanent

 

Dans un second temps la halle Feuillette en treillis, soigneusement déposée, sera rebâtie face à la construction nouvelle pour former une cour intérieure. Les images de synthèse de Vivarchi montrent comment les fermes seront renforcées par des travées supplémentaires en bois, en phase avec l’original.

 

Vivarchi s’est conformé aux réglementations en vigueur actuellement pour les ERP de ce type avec des possibilités d’évacuation directe. Il n’empêche qu’un centre de formation à la construction paille représente toujours un risque à cause de la présence des bottes et des brins de paille. Et de sa volonté politique face à l’industrie lourde des isolants du Bâtiment, et de ses grands enjeux financiers face au marché francilien. Un accident est si vite arrivé !

 

La meilleure protection, c’est le stockage de la paille sous la halle, mais sans doute aussi que ce lieu autour de la Maison Feuillette est conçu par le CNCP et Vivarchi comme un lieu vivant et convivial, 7 jours sur 7, avec l’afflux de la maîtrise d’œuvre durable francilienne, qui constitue le premier cluster mondial dans cette spécialité et troquera sûrement la Biennale d’Orly contre la petite Venise du Gâtinais ligne R.

 



Source : batirama.com/Jonas Tophoven/©Vivarchi

L'auteur de cet article

photo auteur Jonas TOPHOVEN
Jonas Tophoven est journaliste de la presse professionnelle de la construction et du bois en France et en Allemagne depuis 30 ans. Le thème qui lui tient particulièrement à cœur est la réduction drastique des émissions de GES dans la construction, première émettrice humaine du monde devant l'agriculture, avec un impact renforcé en France. Il a d'abord travaillé pendant 12 ans sur la construction sèche, puis depuis 15 ans sur la construction bois préfabriquée et il collabore depuis 10 ans à la programmation des quelque 150 conférences annuelles du Forum Bois Construction, congrès des acteurs de la construction biosourcée.
Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Tout sur le Forum Bois Construction : les autres articles du dossier...

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter
Produits

Granulats recyclés

Votre avis compte
Pensez-vous que les mesures gouvernementales sont suffisamment efficaces pour résorber la crise du logement ? (34 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits
Filtre compact easyCompact