Olivier Gaujard : un hommage au Forum Bois Construction de Lille

Olivier Gaujard devant l'école des Boutours qu'il a contribué à susciter à Rosny-sous-Bois.

Après Dominique Gauzin-Müller en avril 2022, c’est au tour du charpentier-ingénieur bois Olivier Gaujard de recevoir un hommage lors de la 12e édition du Forum Bois Construction à Lille, le 13 avril 2023 au soir.




Olivier Gaujard s’est distingué à la fois par des engagements décisifs et ponctuels pour faire avancer la construction bois et biosourcée, et par une imperturbable patience dans les travaux réglementaires. L’homme aux sandales, le révolté, n’a pas retourné sa veste, mais cherché le dialogue avec sa manière déterminée et pas clivante.

 

En honorant Olivier Gaujard dans la plénière Prix et Hommages, fin de journée du jeudi 13 avril au Grand Palais de Lille, le Forum Bois Construction a joué facile. Tout le monde est d’accord. Pour autant, le bonhomme n’a pas beaucoup de galons. Et il a fallu dix ans de Forum pour y arriver de fait.

 

Le hat-trick de 2013

 

En 2013, quand Nicole Valkyser prend les rênes du Forum, Olivier Gaujard aligne trois morceaux de bravoure. Il a mis la main au portefeuille dès 2009 pour co-financer un essai Lepir 2 permettant à l’architecte Sonia Cortesse de livrer un groupe scolaire à Issy-les Moulineaux en bois-paille R+2. Il faut dire qu’Olivier Gaujard est depuis des lustres un ardent promoteur de la construction paille.

 

La Boiserie à Mazan (Vaucluse) en cours de construction avec un enduit plâtre extérieur (Vieujot) et du bois d'oeuvre de proximité et habituellement délaissé (architecte : DE-SO)

 

Dans la foulée, à Mazan dans le Vaucluse qui est devenu sa patrie, et avec les architectes de DE-SO, il ne se contente pas de préconiser le recours à des bois locaux, notamment du mont Ventoux, qui n’auraient jamais rêvés finir en bois d’œuvre. Une nouvelle fois, il met son portefeuille sur la table en se portant garant de la coupe réalisée par l’ONF.

 

Enfin, en 2013, il livre avec les architectes Lipsky+Rollet l’extension de la Maison de l’Inde dans la Cité Universitaire Internationale de Paris, premier immeuble français en bois de 8 niveaux.

 

L'un des ouvrages préférés d'Olivier Gaujard, l'école de Pesmes dans le Doubs et son préau, tentative à 30 km de Besançon de juguler la désertification démographique par la construction d'infrastructures notamment scolaires qui s'intègrent malgré leur modernité dans le tissu urbain ancien (architectes Bernard Quirot et Olivier Vichard).

 

Bref, dans les trois cas, l’engagement parfois citoyen d’Olivier Gaujard conditionne le développement national du bois-paille en ERP [établissements recevant du public], qui est depuis devenu explosif, puis la grande vague actuelle du recours au bois local, et prépare la phase AdivBois des démonstrateurs en bois de belle hauteur. Rien que ça.

 

CV

 

Il serait néanmoins réducteur de ramener la personnalité et l’action d’Olivier Gaujard à ces trois faits d’armes. Jacques Anglade, un autre charpentier-ingénieur tout aussi décisif et doté d’une personnalité tout aussi riche, aura bien du mal à ficeler son discours d’hommage au Forum. Alors qu’Oliver Gaujard vient de fêter son 70e anniversaire le 28 mars dernier, il faut faire défiler 50 ans de vie "pas comme les autres".

 

Cela commence par l’ENSAIS de Strasbourg, l’école d’architecture de Strasbourg, hyper-exigeante, dont est sorti également Dominique Molard et son fils Edouard après prépa math sup math spé. En 1976, l’élève architecte en 4e année vire vers un CAP de menuisier-ébéniste et devient artisan. Il évolue progressivement vers la charpente-couverture et construit sa première maison à ossature bois en 1981 pour Dominique Molard justement.

 

Dix ans plus tard, 1991-1992, il suit le cours postgrade organisé par la Chaire de Construction Bois de l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne en Suisse, dirigée par le professeur Julius Natterer. Dominique Molard et Jacques Anglade en sont aussi. Boire les connaissances de la construction bois à la source ne le privera pas de l’expérience commune et fondatrice du dépôt de bilan.

 

Gaujard Technologies

 

En 1994, son entreprise Archipente Construction, forte de 19 salariés, ferme. Une chance ! Car il crée à Avignon le bureau d’études Gaujard Technologies qui est aujourd’hui encore "l’empêcheur de tourner en rond" du développement de la construction bois/biosourcée en France.

 

A partir de cette période et pour des décennies, il va prendre part aux travaux de normalisation et de réglementation et chercher constamment le dialogue avec ceux dont il aurait pu se prétendre l’ennemi. Ainsi, il participe activement aux travaux de révision des normes DTU  31.2 (Construction en bois), DTU 41.2 (Revêtements extérieurs en bois), et la norme FD P 20-651 (Durabilité des éléments et ouvrages en bois).

 

L’activité libre

 

En 2009, Gaujard Technologies devient une scop et progressivement, le fondateur s’en détache pour développer une activité libérale de conseil, formation et assistance à maîtrise d’ouvrage pour la construction en bois. En 2014 il s’installe en Corse pour devenir chargé de la prescription du bois dans la construction au sein de l’association Legnu Vivu, interprofession de la filière forêt-bois de Corse.

 

L’aventure se termine en 2016, non sans qu’il ait contribué à la réalisation d’une ACV de la filière forêt-bois locale, qui montre par exemple que la transformation du bois local est là-bas très émissive, car l’essentiel de l’électricité est produite localement par deux centrales au fuel.

 

Incendie

 

A partir de 2017, Olivier Gaujard participe activement aux travaux de l’atelier "Sécurité incendie" de la Commission Technique du programme ADIVbois (Bâtiments de Grande Hauteur en bois) où il représente l’association "Ingénierie Bois Construction" (IBC) qui regroupe les BET bois indépendants français. Il devient rapidement administrateur d’ADIVbois.

 

Il y coordonne la rédaction du "Guide pour le traitement des points singuliers et des interfaces entre éléments de construction dans les bâtiments en bois vis-à-vis du risque incendie" écrit en collaboration avec le CSTB, FCBA et EFECTIS France et publié en mars 2020 sur le site internet d’ADIVbois. On lui doit aussi, entre autres, des travaux pour lancer la filière constructive à base de pin d’Alep, des avancées concernant la filière du chêne-liège, des préconisations pour construire des ouvrages multi-étages en bois local… Sans lui, comment les architectes de Rosny-sous-Bois auraient-ils conquis leur statut de précurseurs de la filière construction biosourcée en France ?

 

Fibois Sud

 

Olivier Gaujard a été élu en octobre 2018 Président de Fibois Sud Paca, l’interprofession régionale de la filière forêt-bois où il représente l’association EnvirobatBDM, il est aussi administrateur des associations Fibois France et Bois des Alpes. Il collabore régulièrement avec les organismes cités ci-dessus sur des programmes de recherche et d’innovation ainsi qu’avec le Réseau Français de la Construction Paille et l’association EnvirobatBDM en région PACA.

 

Avec une partie de l'équipe de Fibois Sud en 2019 à Paris.

 

Heureusement que l’hommage ne se concentre, en principe, que sur la vie professionnelle du personnage, car sa vie privée doit être du même acabit et on ne se mettrait jamais à table. En tout cas, c’est un peu le Forum Bois Construction qui tire parti des mérites pourtant évidents du personnage.

 



Source : batirama.com/Jonas Tophoven

L'auteur de cet article

photo auteur Jonas TOPHOVEN
Jonas Tophoven est journaliste de la presse professionnelle de la construction et du bois en France et en Allemagne depuis 30 ans. Le thème qui lui tient particulièrement à cœur est la réduction drastique des émissions de GES dans la construction, première émettrice humaine du monde devant l'agriculture, avec un impact renforcé en France. Il a d'abord travaillé pendant 12 ans sur la construction sèche, puis depuis 15 ans sur la construction bois préfabriquée et il collabore depuis 10 ans à la programmation des quelque 150 conférences annuelles du Forum Bois Construction, congrès des acteurs de la construction biosourcée.
1 Commentaire
logo
- -
  • par Clair de lune
  • 31/05/2024 08:55:18

Heureuse de lire cette très belle aventure humaine....et d'avoir des nouvelles de Monsieur Gaujard qui a construit avec Archipente ma première maison ossature bois en 1990 à Sorbiers, avec "déjà" une façade crépie sur paille et ciment ! Maison revendue depuis mais toujours aussi belle et évolutive. Cet hommage à monsieur Gaujard est plus que mérité !

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Tout sur le Forum Bois Construction : les autres articles du dossier...

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter
Produits


Votre avis compte
Êtes-vous impatient de voir Notre-Dame de Paris réouverte au public ? (164 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits

TRAPFEU

PRB RÉVOMUR M