Une mise en œuvre du système Caméléo de Rector gagnante pour la résidence Demain

Chantier Demain à Bussy-Saint-Georges mi-septembre

Le projet de résidences Demain, à Bussy-Saint-Georges (77), porté par le promoteur Care Promotion, a fait usage de 7915 m2 de plancher Caméléo de Rector et de 1200 m2 de plancher bois.




Photo : Le chantier Demain à Bussy-Saint-Georges approchait de la fin de la phase gros oeuvre lorsque nous l'avons visité mi-septembre. Photo © EW

 

Alors que la construction de la résidence Demain, à Bussy Saint-George à 25 km de Paris, approche de la fin de la phase gros œuvre, Care Promotion et Rector annoncent avoir atteint un résultat de 580kg eq.CO2/m² au lieu des 650 kg eq. CO2/m² initialement demandé au cahier des charges – soit une économie de 12% d’émission de carbone, notamment grâce au système Caméléo et au béton bas carbone de Rector. Batirama a participé à la visite presse du chantier le 12 septembre.

 

Demain, c’est un projet comportant quatre bâtiments de R+7, R+3 et R+1. Initié en 2019, le projet se voulait exemplaire, visant les critères de performance E2C2 BBCA label Effinergy, niveau biosourcé 1.

 

François Correia, directeur général adjoint de Care Promotion, explique : "Quand on a répondu à la consultation, on a voulu imaginer le bâtiment de 2050. On voulait un bâti qui soit immuable. Nous avons fait tous les calculs pour avoir la structure la plus optimum, d’un point de vue carbone. On a cherché le meilleur compromis. Le meilleur compromis, c’est la structure Caméléo."

 

"On a travaillé avec les équipes de Rector dès la phase de consultation. Avec Caméléo, on a minimisé le poids du bâtiment. On a retiré tous les refends, tous les murs séparatifs entre les étages. Les cages d'ascenseurs et d'escaliers restent en béton pour assurer le contreventement du bâtiment. Les cloisons sont en SAD. La façade, en ossature bois, viendra se positionner de manière non structurelle, sauf au rez-de-chaussée où nous sommes restés en structure béton, parce que nous avions besoin de plus d’espace sous plafond pour installer des commerces et un espace de co-working."

 

Caméléo : moins de béton, plus de flexibilité

 

Maquette Cameleo sur chantier

Cette maquette, visible sur le chantier, permet de visualiser comment s'intègrent l'ossature et les menuiseries avec Cameleo. Les poutres, sur le vrai projet, seront espacées en moyenne tous les 6,5 mètres. Photo © EW

 

Avec le système Caméléo, minimiser le poids carbone est possible. Il s’agit d’une structure plancher-dalle unique, plus robuste et ferraillée qu’une dalle classique, entièrement préfabriquée dans les usines Rector. Plus besoin de murs porteurs : les dalles sont posées directement sur les poteaux. Ainsi, le poids béton de l’ouvrage est grandement réduit.

 

Zoom sur la prédalle Caméléo

Une prédalle tout en finesse. Photo © EW

 

En combinant le système au béton bas carbone RSoft de Rector, le bâtiment est d’un niveau proche des seuils 2028 de la RE2020 – alors qu’il s’agit d’un bâtiment conçu sous la RT2012.

 

Bertrand Schott, chef de produit Rector, sur le chantier

Nous sommes au niveau R+1 dans l'un des bâtiments du projet Demain, avec Bertrand Schott, adossé à l'une des poutres Caméléo, de dimension rectangulaire. En effet le dimensionnement des poutres est réalisé en fonction de chaque projet. Photo © EW

 

Bertrand Schott, chef de produit Rector, précise : "L’avantage avec Caméléo, c’est qu’il s’adapte à tous types de façades. Ici on a utilisé un bardage Equitone, sans rajouter de poutres, sans rajouter de renforts particuliers. C’est transparent pour l’utilisateur final."

 

Etant donné qu’il n’y a plus besoin de murs porteurs, mais uniquement de simples poteaux porteurs en moyenne tous les 6,5 mètres et dont les dimensions peuvent être adaptés aux besoins du chantier (forme carrée 20x20, 30x30 ou rectangulaire – par exemple 18x45 pour mieux s’intégrer), la flexibilité sera grande lorsque l’heure viendra à la réhabilitation du bâtiment.

 

"On a un système qui ne bride pas l’architecte et l’équipe de maîtrise d’œuvre. Nos produits sont dimensionnés en fonction du projet", indique Bertrand Schott.

 

Mais aussi du temps de gagné sur chantier

 

Resprésentants de l'entreprise de gros oeuvre, du promoteur et du fabricant

Un travail d'équipe. Ici, de gauche à droite : Camille Brejon du Bureau d’études Pouget Consultant, Igor Ferreira de Care Promotion et Olivier Laurence, directeur national de la prescription Rector © EW

 

Autre avantage du système Caméléo – et non des moindres - c’est un gain de temps de mise en œuvre estimé à 20% sur chantier. Ce qui permet de compenser le coût d’achat initial, plus élevé qu’une dalle classique.

 

L’entreprise de gros œuvre BJF (Chelles, 77), qui travaille actuellement sur le chantier Demain, témoigne : "Rector nous a accompagné pendant une semaine pour la première mise en place des prédalles, et ils nous accompagnent tout au long du chantier. Comme on travaille avec du béton bas carbone, le problème habituellement, c’est le temps de séchage qui est autour de 2 jours en temps normal. Mais comme la dalle est préfabriquée, on gagne beaucoup de temps. Avec une prédalle, on peut directement décoffrer et la prédalle maintient le béton. Il n’y a pas de perte de temps sur le chantier."

 

Pour Bertrand Schott, de Rector, Caméléo répond aux enjeux de la construction actuelle : "Construire mieux, construire plus vite, construire à coût maîtrisé. Caméléo répond à ces enjeux tout en décarbonant la construction. Et pour être durable dans le temps, il permet au bâtiment d’être évolutif."

 

Les équipes R&D de Rector continue à faire évoluer tous les produits. Avec le tout nouveau lancement d’une nouvelle dalle biosourcée RLite (voir encadré), Rector ne cache pas que RLite et Caméléo pourront bientôt être combinés. Une avancée dans le bon sens pour répondre aux enjeux à venir de la RE2020.

 

L’innovation continue avec RLite, la nouvelle gamme de dalles biosourcée de Rector

 

RLite de Rector - le produit

Une nouvelle dalle, qui intègre des panneaux isolants en fibre de bois : RLite. © Rector

 

Rector vient d’annoncer, au salon Sibca le 10 octobre, le lancement d’une toute nouvelle gamme de dalles biosourcées, baptisée RLite.

 

Les dalles RLite intègrent des panneaux isolants en fibre de bois, espacés par des nervures en béton armé : ainsi, les dalles sont plus légères et leur impact carbone plus faibles, permettant d’appréhender les futurs seuils carbones de la RE2020 tout en conservant performance et durabilité.

 

zoom sur l'intérieur du produit RLite de Rector

Une date RLite de 23 cm d’épaisseur de de 5,35 m de long contient 6,7 kg/m² de masse biosourcée, pèse 400 kg/m². Son poids CO2 (avec table de compression) est de 38,6 kg eq CO2/m².  © Rector

 

Bien sûr, les dalles RLite sont préfabriquées en usine. Elles peuvent être utilisées à tous les niveaux de planchers (bas, intermédiaire, haut et toit terrasse), avec tout type de structures toutes catégories de bâtiments, dans toutes les zones sismiques en France métropolitaine.

 

Rector travaille en ce moment à adapter la compléter d’une dalle SPD (système plancher dalle) compatible avec Cameleo, une combinaison qui ne manquera pas de faire baisser encore plus la facture carbone.

 

RLite sera présenté à Artibat, au parc des expositions de Rennes, du 18 au 20 octobre Hall 10B, stand G38.



Source : batirama.com / Emilie Wood

L'auteur de cet article

photo auteur Emilie Wood
Journaliste, photographe, vidéaste, Emilie Wood travaille depuis 2010 pour la presse, qu’elle soit professionnelle dans les domaines du BTP et de l’agriculture, ou généraliste. Pour Batirama, elle écrit sur des sujets aussi variés que la conjoncture BTP, l’évolution de la réglementation, la rénovation énergétique, les réformes, les innovations, ou encore l’actualité de l’immobilier. Elle apprécie particulièrement réaliser des portraits d’entreprises et révéler les femmes et les hommes qui, chacun à leur manière, font une différence, qu’ils soient entrepreneurs ou collaborateurs d’entreprise.
Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Gros oeuvre : les nouveaux modes constructifs : les autres articles du dossier...

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

23 PRODUIT(S) POUR RECTOR LESAGE











Newsletter
Produits


Votre avis compte
Selon vous, le BTP est-il un secteur innovant ? (2 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits


SOLEAL Next