Des isolants biosourcés 100% vendéens

Des isolants biosourcés 100% vendéens

Quatre ans après le lancement de son usine de fabrication d’isolants à base de lin et de chanvre produits en Vendée, Cavac Biomatériaux affiche de belles perspectives de croissance.




L’histoire de Cavac Biomatériaux commence en 2009 avec la création d’une unité de fabrication d’isolants biosourcés à base de chanvre et de lin. Cavac, la maison « mère », est une coopérative agricole vendéenne qui regroupe 4000 producteurs et emploie quelque 1000 salariés. L’idée au départ visait à mettre à profit les périodes de jachère des terres pour cultiver d’autres graines tout en permettant aux sols de se régénérer.  

 

« Le lin et le chanvre ont cette particularité. De plus, ces plantes poussent vite et elles offrent après récolte, des sols plus fertiles, confie Olivier Joreau, directeur de Cavac Biomatériaux. Les champs de blés replantés l’année suivante affichent un meilleur rendement et nécessitent moins de traitements phytosanitaires. »

 

Bel exemple d’agriculture raisonnée ! De 100 hectares de chanvre et 400 hectares de lin cultivés en 2009, Cavac Biomatériaux produit en 2013, 1300 hectares de chanvre et 2000 hectares de lin.

 

« Nous maitrisons totalement la filière, assure Olivier Joreau. Ce sont les producteurs de la coopérative qui cultivent les champs et le lin comme le chanvre sont transformés dans notre usine avec un procédé de nappage et de défibrage entièrement réalisé sur place. Le circuit est court puisque les cultures se situent à proximité de l’usine. »

 

Des prix en baisse de 30%

 

La montée en puissance de la production de chanvre et de lin a permis à Cavac Biomatériaux d’étoffer son offre Biofib. « Nous venons de développer une gamme de produits aux propriétés acoustiques et de lancer une chènevotte calibrée pour béton de chanvre », précise Olivier Joreau.

 

En 4 ans, les prix du produit phare Biofib duo (à base de lin et de chanvre) ont baissé de 30% grâce notamment à l’augmentation des volumes. Aujourd’hui, ils se situent autour de 12-14 du m2 et se rapproche de la laine de verre, l’isolant le plus posé en France.

 

Commercialisés dans toute la France, les produits Biofib sont très prisés dans le Grand Ouest, notamment en Bretagne. « Nous bénéficions d’une bonne écoute sur le marché régional. C’est un atout aujourd’hui de vendre des matériaux 100% fabriqués en France, reconnaît Olivier Joreau.

 

De plus, nos isolants biosourcés contribuent à la qualité de l’air intérieur et affichent l’étiquette environnementale A+, la plus performante. Enfin, le lin et le chanvre sont des matières renouvelables annuellement, contrairement au bois qui répond à des cycles de production plus longs. Nous pouvons donc nous adapter très facilement à une hausse du marché. »

 

Et la demande pourrait bien augmenter notamment sous l’effet du nouveau label « Bâtiment biosourcé » dont l’arrêté du 19 décembre 2012 précise le contenu. Ce dernier permet notamment aux maitres d’ouvrage de bénéficier d’aides bonifiées de la part des collectivités locales et régionales, établies en fonction de trois niveaux de pourcentages de produits biosourcés utilisés dans la construction des bâtiments.

 

En savoir plus : www.biofib-isolation.com

 

Source : batirama.com / Céline Jappé

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter

Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ZOOMBAT Autopub
Produits


Votre avis compte
Êtes-vous favorable à la mise en place d'un certificat de conformité de performance énergétique pour les artisans non-certifiés RGE ? (191 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits