Enedis modifie son réseau pour accueillir l’électricité d’origine renouvelable

Des éoliennes au milieu des champs près d’Amiens

En Picardie, terre d’ENR, Enedis pose de nouveaux câbles, modifie ses postes sources et travaille étroitement avec les producteurs d’électricité d’origine photovoltaïque et éolienne.




Face au développement des énergies renouvelables (ENR), Enedis ne traîne pas les pieds. A la fin du 1er trimestre 2023, la France possédait une puissance de production d’électricité d’origine ENR de 38.703 MW raccordée au réseau Enedis, dont 49% d’éolien terrestre, 41% de photovoltaïque, 5% de petit hydraulique, 4% de bioénergies (des centrales électriques fonctionnant à la biomasse) et 1% d'autres sources. Ce qui se traduit par 673.511 installations de production raccordées au réseau Enedis, dont 666.587 (99%) d’installations photovoltaïques et 6.924 autres installations.

 

Le développement des ENR raccordées au réseau Enedis s’accélère.

 

Raccordements au réseau Enedis 2022 Prévision 2023 Prévision 2025
Raccordement d’installations en Basse Tension < 36 kVA 90 000 170 000 220 000
Raccordement d’installations en Basse Tension > 36 kVA 6 600 14 000 16 000
Raccordement d’installations en Haute Tension A (HTA), dite aussi Moyenne Tension, ≤ 50 kV 550 700 1500

 

En 2022, Enedis a raccordé à son réseau 2,6 GW d’origine photovoltaïque et 1,2 GW d’éolien, soit 3,8 GW au total.

 

La Picardie, une terre d’ENR

 

Le 6 juillet dernier, nous sommes allés voir en Picardie comme se déroule l’action d’Enedis en faveur des ENR. Dirigée par Véronique Pauly, la direction régionale Enedis de Picardie comprend les trois départements de l’Aisne, de l’Oise et de la Somme. La DR Picardie investit 100 millions d’euros par an, dont 30% pour accueillir les ENR. Avec 3,6 GW d’ENR raccordés, la DR Picardie est la première région d’ENR pour Enedis. En 2022, explique Véronique Pauly, le réseau public de distribution d’électricité de Picardie a raccordé 30 MW de PV et 180 MW d’éolien, soit 210 MW de nouvelle capacité de production d’électricité à base d’ENR.

Raccordements au réseau Enedis en Picardie 2022 Prévision 2023 Prévision 2025
Raccordement d’installations en Basse Tension < 36 kVA 1550 2700 3500
Raccordement d’installations en Basse Tension > 36 kVA 80 180 370*
Raccordement d’installations en Haute Tension A (HTA), dite aussi Moyenne Tension, ≤ 50 kV 40 85 200*

* Ces deux chiffres tiennent compte des effets prévisibles de l’obligation d’installer des ombrières photovoltaïques sur les 1100 parkings picards qui va sérieusement accélérer le développement du photovoltaïque.

 

Les lois successives prévoient toute une structure administrative et de multiples instances de concertation qui mobilisent significativement les personnels de la DR Picardie. Mais, comme le souligne Véronique Pauly, Enedis a besoin d’une planification du développement des ENR dans son ressort pour prévoir les investissements nécessaires. Enedis doit aussi prévoir le développement des infrastructures de recharge des véhicules électriques (VE), … Autant de raisons qui poussent à développer et à fiabiliser le réseau Enedis picard en basse et moyenne tension (HTA). Enedis en Picardie participe aux opérations d’autoconsommation collective, raccorde les éoliennes à son réseau et modifie ses postes sources pour qu’ils fonctionnent dans les deux sens et puissent raccorder les parcs éoliens au réseau RTE.

 

Accompagner l’autoconsommation

 

Outre des investissements sur ses réseaux, la DR Enedis de Picardie a également réorganisé son personnel chargé du développement des ENR. La DR a rassemblé une task-force de 23 personnes à Saint-Quentin, dédiée aux soutient des producteurs PV. Elle a simplifié les démarches administratives nécessaires et prévoit d’embaucher 12 personnes en plus en 2023 pour contribuer au développement des ENR. Mais surtout, la DR Picardie a introduit des interlocuteurs uniques pour le raccordement des projets éoliens, des projets photovoltaïques importants, ainsi que pour le développement des opérations d’autoconsommation collective.

 

Amsom Habitat, un bailleur social de la Somme qui gère plus de 21.000 logements, a ainsi entrepris une série d’installations de 10.000 m² de panneaux PV sur ses bâtiments d’ici 2025, soit 1,8 GW, dans le but de développer l’autoconsommation collective, de proposer des bornes de recharge de VE, de baisser les charges des logements, …

 

Charles Descamps, à droite, chargé de mission Performance et Qualité Environnementale chez Amsom Habitat, a désormais un interlocuteur unique, "Monsieur Autoconsommation Collective" , aussi connu comme Renaud Perrai, Chargé de Projets Smart Solutions chez Enedis, pour toutes ses opérations d’autoconsommation dans le département de la Somme. ©PP

 

Nous sommes allés voir une réalisation Amsom dans le quartier Condorcet à Amiens Sud. Amsom a pris le rôle de "personne morale organisatrice".

 

Numeriss, un installateur électricien local, a installé 420 m² de panneaux PV Voltec sur cette toiture. Sur les trois bâtiments de cette première installation en autoconsommation collective, 220 panneaux Voltec de 390 Wc de puissance nominale produiront chaque année environ 75 MWh. Ils alimentent 182 "points de livraison" Amsom Habitat, en l’espèce des compteurs Linky qui desservent les parties communes des trois immeubles, soit 2.200 logements dont les charges d’exploitation seront réduites. L’étape d’après, qu’Amsom Habitat envisage, mais n’a pas encore initiée, consistera à augmenter la surface de panneaux PV et à proposer aux locataires de participer à l’opération d’autoconsommation collective pour leurs logements. ©PP

 

 

Les compteurs Linky, qui fonctionnent dans les deux sens, sont la clef des opérations d’autoconsommation collective. Ils comptent la production, ainsi que la consommation de chacun des points de livraisons participants. Enedis Picardie a développé une application permettant à la "Personne Morale Organisatrice", en l’occurrence Amsom Habitat, de suivre le bilan de son opération : production, autoconsommation, pourcentage de consommation couvert, appels au réseau, etc. Comme le courant passe directement de l’installation PV aux services généraux, il évite le TURPE et les diverses taxes sur l’utilisation des réseaux Enedis et RTE. ©PP

 

 

L’opération d’autoconsommation collective d’Amsom Habitat se déroule en trois étapes, résidence par résidence : pose de panneaux PV en toiture, pose des compteurs Linky pour les différents services généraux des bâtiments Amsom Habitat qui participent à l’opération d’autoconsommation collective, pose de bornes de recharge de VE accessibles à tous – on appelle ça des IRVE pour Infrastructure de Recharge de Véhicule Electrique – et alimentation de ces bornes par l’installation PV du bâtiment. Enedis a participé à la création des comptages pour les services généraux et pour les IRVE. ©PP

 

Raccorder les éoliennes

 

Le second effort d’Enedis Picardie porte sur le raccordement des éoliennes à son réseau. La Picardie compte déjà 3,3 GW d’éolien, mais le S3R ENR (Schéma Régionaux de Raccordement au Réseau des Energies Renouvelables) prévoit le raccordement de 3,6 GW supplémentaires d’éolien et de PV. Le seul projet Photosol prévoit, par exemple, la pose de 547.000 panneaux PV sur 253 ha de l’ancienne base aérienne BA110 à Creil, désaffectée depuis 2016, soit un peu plus de 145 MW.

 

Nous avons visité le site éolien du Groupe Valeco près d’Amiens, constitué de 9 éoliennes de 3,6 MWc. Valeco gère 330 parcs éoliens en Picardie, dont 160 dans la Somme. Sur ce site, les 9 éoliennes sont raccordées par un réseau interéoliennes enterrés en 20.000 V. Chaque éolienne contient un transformateur. L’éolienne produit du courant en basse tension, son transformateur porte la tension à 20.000 V. Les éoliennes sont ensuite raccordées à leur propre postes MT, lui-même raccordé au réseau HTA d’Enedis puis au poste source Enedis le plus proche. Ces points de raccordement alimentent les éoliennes lorsqu’elles ne produisent pas et évacuent leur production. ©PP

 

 

Ces postes de raccordement des éoliennes au réseau HTA d’Enedis sont raccordés par radio à la supervision régionale Enedis qui suit en temps réel leur production. ©PP

 

Les développeurs de parcs éoliens s’efforcent d’implanter les installations à 20 km, 25 km au plus, du poste source le plus proche. S’il n’existe pas de réseau HTA aux alentours, la création d’une nouvelle antenne HTA par Enedis est à leurs frais. Plus l’antenne est longue, plus c’est cher et plus les pertes de courant le long du réseau sont importantes.

 

Voici la pose d’un nouveau câble HTA enterré de 20.000 V. Une trancheuse creuse une étroite tranchée, dépose le câble au fond. Un premier tractopelle remblaie, on pose un treillis d’alerte et un second tractopelle referme la tranchée. Selon la nature plus ou moins résistante du sol, cette équipe pose 1 à 1,5 km de câble par jour. ©PP

 

 

Enedis propose une convention de raccordement aux exploitants de parcs éoliens. Comme pour l’autoconsommation collective, la DR Picardie a désigné un interlocuteur unique, Thomas Defrance, second à partir de la gauche, auprès des développeurs de parcs éoliens et de grosses installations PV. Il s’occupe de tous les aspects techniques, administratifs et financiers d’un raccordement et mobilise les différents services d’Enedis concernés. ©PP

 

 

Modifier les postes sources

 

Le raccordement HTA des éoliennes arrive jusqu’à un poste source, c’est l’interface entre le réseau de transport de courant de RTE, le plus souvent en 400.000 V et le réseau 20.000 V d’Enedis. Ces postes sources doivent désormais être capables de fonctionner dans les deux sens : prendre de l’électricité au réseau RTE et pousser de l’électricité vers le réseau RTE. ©PP

 

La Picardie compte 68 postes sources. Voici celui de Bersaucourt. Sur ces 68 postes, 52 sont déjà en mesure d’accueillir une production d’ENR en HTA. ©PP

 

La clef du caractère bidirectionnel des nouveaux postes sources sont ces nouveaux transformateurs General Electric de 80 MW de puissance et de 130 t, capables à la fois d’élever et d’abaisser la tension du courant. Dans le poste source de Bersaucourt, la puissance admise en injection de production d’électricité atteint 190 MW. Sur la face opposée du transformateur, le jeu de barres rouges constitue le raccordement des producteurs éoliens. Ce poste est à pleine capacité. La DR Picardie prévoit d’en construire cinq de plus entre 2024 et 2027, soit un investissement de 37 millions d'euros, pour faire face au développement des ENR dans la région. Au niveau national, environ un tiers des 2.300 postes sources d'Enedis injecte de l'électricité produit par des ENT vers le réseau de transport de RTE. Enedis prévoit d'en construire 80 de plus d'ici 2030.  ©PP

 

 

 

 


Source : batirama.com / Pascal Poggi

L'auteur de cet article

photo auteur Pascal Poggi
Pascal Poggi, né en octobre 1956, est un ancien élève de l’ESSEC. Il a commencé sa carrière en vendant du gaz et de l’électricité dans un centre Edf-Gdf dans le sud de l’Île-de-France, a travaillé au marketing de Gaz de France, et a géré quelques années une entreprise de communication technique. Depuis trente ans, il écrit des articles dans la presse technique bâtiment. Il traite de tout le bâtiment, en construction neuve comme en rénovation, depuis les fondations jusqu’à la couverture, avec une prédilection pour les technologies de chauffage, de ventilation, de climatisation, les façades et les ouvrants, les protocoles de communication utilisés dans le bâtiment pour le pilotage des équipements – les nouveaux Matter et Thread, par exemple – et pour la production d’électricité photovoltaïque sur site.
Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter

Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ZOOMBAT Autopub
Produits


Votre avis compte
Êtes-vous favorable à la mise en place d'un certificat de conformité de performance énergétique pour les artisans non-certifiés RGE ? (194 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits