Poser une chape sèche en rénovation

Poser une chape sèche en rénovation

La pose d’une chape sèche est simple. Néanmoins, il est important de soigner la préparation du support, d’être précis, rigoureux et de suivre à la lettre les procédures prévues.



 

Dans cet appartement parisien, le parquet en mauvais état est remplacé par une chape sèche. Ce procédé apporte une réponse simple, performante et rapide (pas de délais de séchage) dès qu’il y a des faux aplombs à reprendre, des réseaux à passer ou des performances acoustiques à améliorer. Il est constitué de deux couches de plaques de plâtre spéciales de 12,5 mm d’épaisseur chacune. Les différences de niveaux sont rattrapées par une forme constituée de granules et mise en œu­vre à l’avancement. Sur ce chantier, les affaissements importants et les différences de niveau d’une pièce à l’autre amènent à des rehaussements importants, jusqu’à 10 cm par endroits.

 

Retrouver l’horizontalité

 

Un polyane, destiné à éviter la fuite des granules, est déroulé sur la totalité du sol. L’équipe de pose commence par tracer un repère “sol fini”, en prenant en compte le point le plus haut du plancher, point de départ de la mise en œuvre de la forme. Le placement des granules peut alors débuter. Cette opération s’effectue à l’aide de trois règles : deux de guidage et une de tirage. Les règles de guidage sont disposées parallèlement sur deux remblais. Le niveau des semelles des règles correspond au niveau fini de la forme. La règle de tirage garantit une horizontalité parfaite. Les opérateurs commencent l’épanda­ge par le point le plus opposé à l’accès au local, et procèdent à l’envers pour la pose des plaques. Après avoir tiré environ 50 cm de forme, le poseur rectifie les rives à l’aide d’un platoir, en retirant l’excédent de granules ou en complétant les manques.

 

Plaques : deux couches croisées

 

La première rangée de plaques est posée bord à bord, en laissant un jeu de 5 mm en périphérie de la pièce et autour des portes, conduits et poteaux. Il faut respecter un décalage entre les joints  d’au moins vingt centimètres. Les plaques de la deuxième couche sont collées à l’avancement à l’aide de la colle. Elles sont posées perpendiculairement à la première couche. Une pose parallèle reste possible, le but étant de limiter les chutes au maximum. Il ne reste plus ensuite qu’à fixer la deuxième épaisseur de plaques sur la première à l’aide d’agrafes de 26 mm, sur la base de 8 fixations par plaque, puis de calfeutrer les jeux périphériques à l’aide d’un mastic souple. Cette opération évite toute infiltration d’eau accidentelle sous les plaques, mais aussi d’éventuelles remontées de granules.

 

Source: batirama.com / Gérard Guérit

 


 

 

chape2-403.jpg

Un polyane recouvre l’ensemble du sol, évitant que les granules ne remontent au travers de fentes ou d’interstices.

 

 

 

chape3-403.jpg

 

 
Le soin apporté à l’étanchéité du polyane est primordial. Avec les années, des fuites de granules pourraient provoquer des affaissements ponctuels du sol.

chape4-403.jpg

 

 

Les granules constituant la forme sont déposées en vrac en fonction de l’épaisseur prévue.

 

 

 

chape5-403.jpg chape6-403.jpg

 


La forme est égalisée à l'avancement à l'aide de deux règles de guidage et d'une règle de tirage

 

chape7-403.jpg

 

 

La première couche de plaques est posée librement à l’avancement, en veillant à respecter un décalage de joints d’au moins vingt centimètres entre chaque plaque.

 

chape8-403.jpg

 

La deuxième couche de plaques est posée perpendiculairement à la première. Cette deuxième couche est collée et agrafée sur la première.

 

 

 

   

chape9-403.jpg

 

 

Un nouveau parquet contrecollé en pose flottante est posé directement sur la chape sèche.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Quelques fabricants

 

♦ Placoplatre (Placosol + Placoforme, pour ce chantier)

 

♦ Lafarge Plâtre (Prégychape)

 

♦ Knauf (Knauf sol 1 et Knauf sol 2)

 

♦ Xella (Fermacell Plaque de sol)

 

Outillage et matériel basiques

 

L’outillage nécessaire est assez basique. Il se compose d’un mètre à ruban ou pliant, d’un niveau à eau ou, mieux, d’un niveau à laser plus facile à utiliser que vous pourrez louer si vous n’en possédez pas. N’oubliez pas le cordeau traceur. Une scie égoïne ou un cutter de qualité peuvent être utilisés pour la découpe des plaques de plâtre. Seule l’égalisation des granules nécessite l’usage de règles spécifiques (voir texte). Un platoir permet de répartir les granulats. La colle entre les deux couches de plaques doit être appliquée avec une raclette crantée en caoutchouc. Pour fixer la deuxième couche de plaques, il faut être équipé d’une agrafeuse capable d’enfoncer des agrafes de 26 mm.

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.

 

 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Covid-19 : les entreprises du BTP doivent-elles poursuivre leur activité malgré l'épidémie ? (1220 votants)
Oui
Non
 

Boutique