Elimination des chaudières gaz : France gaz dénonce des signaux politiques contradictoires

image graphique d'une chaudière

La filière gazière française s'inquiète des annonces gouvernementales du 22 mai, où l'élimination progressive des équipement gaz, même récents, afin d'accélérer la réduction de gaz à effet de serre, a été évoquée.




Après Coénove, c'est au tour de France gaz de réagir aux annonces gouvernementales du 22 mai, indiquant une élimination progressive des nouveaux équipement gaz, selon des modalités qui ne sont pas encore définies.

 

Dans un communiqué de presse ce matin, la filière gazière française s'inquiète face aux "signaux politiques contradictoires" qui sont envoyés aux Français.

 

Vers une augmentation de la production de gaz renouvelables, mais une interdiction des chaudières gaz dans les logements?


Ainsi, indique le communiqué, d'un côté la ministre de la Transition énergétique a confirmé son ambition d'accélérer la production de gaz renouvelables par l'annonce de mesures réglementaires, relatives notamment au tarif d'achat de la production de biométhane. Le gouvernement a indiqué "viser 15% de gaz renouvelables à horizon 2030".

 

Mais d'un autre côté, le 22 mai, lors de la présentation des cibles sectorielles de décarbonation pour 2030, la Première ministre Elisabeth Borne a souhaité "la réduction de la part du chauffage dans le bâtiment", réduction qui "indique clairement l'intention gouvernementale d'annoncer la fin des chaudières gaz dans le logement, même pour les foyers souhaitant recourir aux gaz renouvelables", analyse France Rénov. 

 

Pour France gaz, le rôle du gaz ne doit pas être sous-estimé

 

Dans son communiqué, France gaz rappelle les coûts associés aux travaux de rénovation énergétique et l'augmentation des prix de l'électricité. "Aujourd'hui, une solution électrique telle que la pompe à chaleur coûte environ 10.000€ de plus qu'une chaudière gaz à très haute performance énergétique, avec une durée de vie moindre. Viennent s'ajouter les coûts de maintenance des équipements supérieurs et des coûts substantiels de renforcement du réseau électrique" rappelle la filière.

 

De plus, ajoute-t-elle, l'électrification trop rapide du parc de chauffage fait peser "un risque sur la soutenabilité des réseaux électriques en hiver". "Les pouvoirs publics ne doivent pas sous-estimer le rôle du gaz dans la gestion de la pointe énergétique et conserver une vision équilibrée du mix énergétique."

 

Les propositions de France gaz pour une transition écologique "juste et durable"

 

  • Soutenir l'ensemble des énergies renouvelables et bas-carbone et accélérer leur développement,
  • Privilégier une approche équilibrée conciliant transition énergétique et résilience du système énergétique, préservant l'emploi et le pouvoir d'achat des ménages,
  • Conserver la possibilité de recourir aux solutions gazières en l'absence de solutions alternative (par exemple la Pac hybride et les chaudières très haute performance),
  • Encourager les ménages à recourir aux gaz verts pour l'alimentation de leurs équipements.

 

Portrait de Jean-Marc Leroy, président de France Gaz

Jean-Marc Leroy, président de France gaz, défend une vision équilibrée de la transition énergétique où le gaz vert aura sa place. © France gaz

 

Jean-Marc Leroy, président de France gaz, conclut : " la place attribuée aux solutions gaz et aux innovations de la filière gaz renouvelables pourrait encore être amplifiée pour atteindre plus vite cet objectif. Invité à contribuer au groupe de travail de la Loi de Programmation Energie Climat dédié à la production de chaleur et d’énergies bas carbone, France gaz y défendra avec vigueur sa vision équilibrée d'une transition énergétique inscrite au cœur des territoires, qui permettra de répondre, en toute saison, à la diversité des besoins des Français et des entreprises."

 

Votre avis compte !

 

Sur le même sujet, notre sondage, intitulé "Le Gouvernement souhaite éliminer progressivement les chaudières fioul et gaz. Est-ce, selon vous, une bonne idée ?", qui est en ligne depuis cette annonce gouvernementale, a récolté (à l'heure de publication) près de 550 réponses. Une écrasante majorité de personnes (94%) ont voté "non", et de nombreux commentaires plaident pour le maintien d'un mixe énergétique bénéfique pour le pays. 

 

Le sondage reste encore ouvert afin de récolter vos commentaires et vos avis.

 



Source : batirama.com / Emilie Wood / Image © Macrovector - Freepik

L'auteur de cet article

photo auteur Emilie Wood
Journaliste, photographe, vidéaste, Emilie Wood travaille depuis 2010 pour la presse, qu’elle soit professionnelle dans les domaines du BTP et de l’agriculture, ou généraliste. Pour Batirama, elle écrit sur des sujets aussi variés que la conjoncture BTP, l’évolution de la réglementation, la rénovation énergétique, les réformes, les innovations, ou encore l’actualité de l’immobilier. Elle apprécie particulièrement réaliser des portraits d’entreprises et révéler les femmes et les hommes qui, chacun à leur manière, font une différence, qu’ils soient entrepreneurs ou collaborateurs d’entreprise.
3 Commentaires
logo
- -
  • par Gérard
  • 30/08/2023 12:13:15

Comment fait-on pour installer une PAC air-eau dans un appartement d'un immeuble collectif ancien (debut 1900) chauffé avec des chaudières gaz individuelles, lorsque l'assemblée des copropriétaires refuse l'installation de l'échangeur externe sur un mur de l'immeuble (seule solution technique possible en l'absence de balcon et de terrasse) ainsi que a réfection indispensable de la colonne montante électrique de l'immeuble ?

logo
- -
  • par Christian
  • 02/06/2023 13:16:10

Je soutiens les propositions de France Gaz qui me paraissent réellement progressistes et raisonnables, et je suis opposé à une interdiction brutale des chaudières à gaz qui dégraderait encore plus le pouvoir d’achat des ménages et apporterait à beaucoup de très fortes contraintes d’équipement.

logo
- -
  • par Philips
  • 01/06/2023 18:07:41

Encore une incohérence gouvernementale ! Tout pour le gaz puis pour l'électricité puis ensuite ?

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter

Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ZOOMBAT Autopub
Produits


Votre avis compte
Êtes-vous favorable à la mise en place d'un certificat de conformité de performance énergétique pour les artisans non-certifiés RGE ? (191 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits

Customer 360