La certification NF HQE s’adapte aux spécificités d’Outre-mer

La certification NF HQE s’adapte aux spécificités d’Outre-mer

Certivéa annonce faire évoluer son référentiel pour tenir compte des spécificités des territoires ultra-marins dans la certification NF HQE.




Depuis 2006, Certivéa accompagne l’amélioration des démarches de développement durable et atteste de la qualité environnementale et de la performance énergétique des bâtiments tertiaires.

 

C’est l’organisme référent français en matière de certification des bâtiments non résidentiels, avec plus de 1 100 opérations certifiées NF HQE ou HQE en France comme à l’international.

 

Aujourd’hui, Certivéa fait évoluer sa certification NF HQE Bâtiments Tertiaires et propose une offre totalement adaptée aux caractéristiques des Départements, Régions et Collectivités de l’Outre-Mer (DROM-COM).

 

Des spécificités prises en compte

 

A ce jour, plusieurs bâtiments non résidentiels en construction ou en rénovation ont été certifiés dans les DROM COM. Les spécificités des territoires ultra-marins ont été prises en compte au travers d’équivalences de preuves de performance, proposées par les porteurs de projets et pour chacune des adaptations souhaitées.

 

Afin de simplifier le travail des acteurs pour obtenir une certification et être totalement adaptée aux besoins de ces territoires, Certivéa a décidé de compléter son référentiel de certification avec un ensemble de critères spécifiques aux DROM COM, aujourd’hui regroupés dans un addendum.

 

Ce document a été élaboré en collaboration avec des experts de la construction et plusieurs groupes de travail dans les différents territoires. Ce travail a aussi été réalisé grâce aux retours d’expériences des premières opérations certifiées dans les DROM COM. La certification proposée par Certivéa intègre donc désormais les éléments spécifiques de l’Outre-Mer :

 

  • conditions climatiques (climat tropical ou équatorial par exemple),
  • principes de construction traditionnels locaux,
  • conditions naturelles (activités sismiques ou cycloniques par exemple),
  • gestion des déchets (systèmes de recyclage différent d’une région à l’autre),
  • contextes socio-économiques, culturels et bien sûr réglementaires

 

De hautes performances orientées sur 4 thèmes

 

La certification NF HQE Bâtiments Tertiaires intégrant les critères DROM COM s’adresse aux acteurs publics et privés ayant un projet de construction ou de rénovation dans les territoires ultra-marins.

 

Elle concerne également ceux désirant mettre en place et valoriser un projet intégrant de hautes performances environnementales orientées sur 4 thèmes : Energie, Environnement, Santé et Confort ou voulant renforcer ou faire évoluer leurs pratiques professionnelles ou leur savoir-faire.

 

Elle est applicable à toutes les typologies de bâtiments tertiaires : bureaux, plateformes logistiques, hôtels, commerces, bibliothèques, crèches, écoles… Pour la certification des établissements de santé, un référentiel propre à ce domaine d’activité a été développé par Certivéa précédemment. Il reste en vigueur et est associé à des principes d’équivalence répondant aux spécificités de chaque territoire ultramarin.

 

Le dispositif s’applique dans les territoires suivants : Guadeloupe, Martinique, Réunion, Mayotte, Nouvelle Calédonie, Polynésie Française et Guyane.

 

Source : batirama.com

 

 

Quelques exemples d’adaptation du référentiel

 

Cibles 2 - 3 - 6 – Matériaux - Déchets : Adaptation aux filières locales de gestion des déchets et des matériaux habituellement utilisés localement (terre cuite, bois, etc.).

 

Cible 4 – Energie : Prise en compte de la conception bioclimatique des bâtiments, mise en avant des opérations ayant recours aux énergies renouvelables, intégration d’une évaluation des entrepôts frigorifiques, adaptation aux sources d’énergie locales, etc.

 

Cible 5 – Eau : Prise en compte de la fréquence et l’intensité des événements pluvieux. _ Cible 8 - Hygrométrie : Adaptation des critères de confort hygrothermique aux climats tropicaux humides (température, vitesse d’air, humidité).

 

Cible 9 – Confort acoustique : Prise en compte des niveaux des bruits intérieurs et extérieurs, du fait que la population vit souvent fenêtres ouvertes.

 

Cible 14 – Eau sanitaire : Actions renforcées contre les risques de maladies comme la légionellose qui se développe plus facilement dans les climats chauds.

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.

 

 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Covid-19 : les entreprises du BTP doivent-elles poursuivre leur activité malgré l'épidémie ? (1416 votants)
Oui
Non
 

Boutique



Le petit dicobat