5 conseils pour choisir un matériau de construction bas carbone

bio bric matériaux biosourcé

Limiter l’impact environnemental du matériau tout au long de son cycle de vie participe à la construction de logements responsables. Au-delà de sa performance thermique, la brique bio’bric est fabriquée à partir d’une matière première géosourcée, l’argile. Le processus de production tend à utiliser 90 % d’énergie décarbonée d’ici 2027.




TIP #1 : Choisir un matériau qui n’épuise pas les ressources de la planète

La brique terre cuite bio’bric est composée d’argile française, matière première d’origine 100 % minérale. Il se dépose 2 fois plus de sédiments argileux en France que ce que la filière terre cuite n’en utilise*. L’argile est donc une matière géosourcée renouvelable.

 

TIP #2 : Opter pour un matériau de structure 100 % français

Extraite dans un rayon moyen de 5 km autour de nos 7 sites de production en France, l’argile est cuite pour conférer à la brique en terre cuite bio’bric ses propriétés naturellement isolantes. La présence de sites de production sur tout le territoire national permet aussi de limiter les émissions de CO2 liées au transport.

 

TIP #3 : Offrir une solution constructive à faible empreinte carbone

C’est sur la phase de production que bio’bric se distingue par l’utilisation massive d’énergie décarbonée pour réduire les émissions de CO2 de ses solutions : 45 % aujourd’hui et 90 % à horizon 2027. Des investissements sont également faits pour compenser 100 % des besoins électriques des sites par de l’électricité verte (panneaux photovoltaïques sur les toitures ou sur d’anciens gisements d’argile). Ces investissements permettent aux solutions bio’bric de présenter des FDES très performantes, et qui vont continuer à s’améliorer.

 

TIP #4 : Sélectionner un matériau performant pour l’enveloppe du bâtiment

Les fortes inertie et performance thermique des solutions mur bio’bric permettent de réduire considérablement les besoins en chauffage et en climatisation. Cela entraîne une économie d’énergie significative et une diminution des émissions de gaz à effet de serre.

Plus la résistance thermique des briques est élevée, moins il y a de déperditions d’énergie. La gamme de briques bio’bric est au moins 4 fois plus isolante qu’une maçonnerie traditionnelle non isolante. La résistance thermique des briques varie de 0,75 à 1,50 m².K/W selon les modèles.

 

TIP #5 : Choisir un matériau sain pour assurer la pérennité de l’ouvrage

La terre cuite est un matériau inerte. Les moisissures ne peuvent pas s’y développer, et le matériau ainsi que ses performances ne se dégradent pas au fil du temps. Classée A+ pour la qualité de l’air intérieur, la brique ne libère pas de COV (Composés organiques volatils) nocifs pour la santé.

La brique assure une pérennité de l’ouvrage sans porter atteinte à la santé des habitants.

Le choix de matériaux vertueux, performants thermiquement et 100 % français, ayant un faible impact carbone, permet aux acteurs du bâtiment de penser le système constructif dans une démarche durable et de lutte contre le réchauffement climatique. Bouyer Leroux, avec ses solutions constructives bio‘bric, s’engage pour un habitat sain, durable et économe en énergie, jusqu’à la fin de vie du bâtiment.

* Etude MinesParisTech et CTMNC

 

En savoir +



Source : batirama.com

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

13 PRODUIT(S) POUR bio'bric






Newsletter
Produits


Votre avis compte
Êtes-vous impatient de voir Notre-Dame de Paris réouverte au public ? (44 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits