Le gaz vert, en pleine croissance en France indique GRTgaz

Le gaz vert, en pleine croissance en France indique GRTgaz

GRTgaz a mis en service en 2022 un nombre record de stations de "rebours", des installations qui profitent de la disponibilité croissante de gaz vert et servent à l'acheminer vers les consommateurs.




"L'année a été très dynamique avec le raccordement de 149 sites de méthanisation supplémentaires à l'ensemble des réseaux de gaz, dont 17 sur le réseau de GRTgaz", a précisé Thierry Trouvé, directeur de GRTgaz, ce vendredi 10 février. La France a désormais une capacité de production annuelle de biométhane ou gaz vert qui a atteint 9 TWh, à laquelle vont s'ajouter 16 Twh de projets d'unités de méthanisation actuellement en développement, selon le bilan établi par GRTgaz.

 

"C'est la seule filière d'énergie renouvelable qui a dépassé les objectifs de la loi de programmation pluriannuelle de l'énergie", fixant le mix énergétique du pays, avec une production de 7 TWh l'an dernier, a souligné M. Trouvé.

 

Le biogaz est produit à partir de déchets organiques issus de l'agriculture, des boues de stations d'épuration ou encore des biodéchets des ménages, dont la collecte, obligatoire en 2024, reste balbutiante en France. Sa disponibilité croissante oblige GRTgaz à s'adapter avec ces "postes de rebours" dont 7 sur les 12 en fonctionnement ont été inaugurés en 2022: "On a plus que doublé le parc", s'est félicité M. Trouvé, et 44 postes supplémentaires sont en préparation.

 

Comment fonctionne un poste de rebours ?

 

Le poste de rebours sert à faire remonter et sortir du réseau de distribution du gaz produit par une unité de méthanisation. Le gaz est compressé pour être mis à la bonne pression pour son transport. Il subit également un comptage de son volume, et un contrôle de qualité pour que le gaz injecté réponde aux standards du transporteur. "Une véritable pièce d'orfèvrerie", "un chef d'oeuvre de l'industrie gazière" résume GRTgaz.

 

Ce circuit va à l'encontre du fonctionnement traditionnel du réseau. Historiquement, le réseau du gaz fonctionne à sens unique pour acheminer du gaz à haute pression vers des interconnexions où la pression est abaissée pour approvisionner ensuite des installations industrielles ou rejoindre le réseau de distribution. La station de rebours fait l'inverse.

 

L'année 2023 plus incertaine

 

"L'année 2023 sera aussi très dynamique mais au-delà, le nombre de projets (de méthaniseurs) est en chute libre", s'est inquiété M. Trouvé. GRTgaz a recensé seulement 77 projets enregistrés en 2022 "dans l'attente de nouveaux dispositifs de soutien".

 

Cette baisse fait suite à la baisse des tarifs d'achat du biométhane en novembre 2020. "Le développement [du biométhane] est bien l'un des objectifs du gouvernement, en parallèle de la réduction de la consommation globale de gaz", assure cependant à l'AFP le ministère de la Transition énergétique, et "des textes ont déjà été pris pour revaloriser le tarif d'achat et d'autres mécanismes sont à l'étude".




Source : batirama.com & AFP / Image © Freepik

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter
Produits


Votre avis compte
Pensez-vous que les mesures gouvernementales sont suffisamment efficaces pour résorber la crise du logement ? (34 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits