Les tarifs de l’électricité en hausse de 84% en 2023 pour les professionnels selon l’Insee

Les tarifs de l’électricité en hausse de 84% en 2023 pour les professionnels selon l’Insee

Les prix de vente de l’électricité pour les clients professionnels devraient augmenter de 84% selon l’Insee, et jusqu’à 92% pour l’industrie. Une augmentation bien supérieure à celle de 2022.




Tandis que le bouclier tarifaire augmente de 15% en ce début février 2023, qu’en est-il du prix de vente de l’électricité aux clients professionnels ? Dans son rapport publié le 1er février, l’Insee évoque une augmentation estimée à 84% pour les clients professionnels, selon des données des fournisseurs d’électricité, sollicités par une enquête spécifique de l’Insee en décembre 2022.

 

Faut-il encore rappeler les causes de l’augmentation des tarifs de l’électricité ? Accroissement de la demande en énergie suite à la pandémie de Covid-19, mise à l’arrêt de réacteurs nucléaires, tensions autour du gazodic Nord Stream 2… ont causé en même temps une hausse de la demande et une baisse de l’offre d’électricité en 2021. Or, de nombreux contrat d’électricité sont négociés à l’année, voir parfois pour deux ou trois années. L’évolution des montants des factures dépend donc pour ces contrats des évolutions des marchés à terme de l’année précédente pour les prix fixes.



Le bouclier tarifaire, mis en place par le Gouvernement en février 2022, a permis de limiter l’impact des hausses de prix pour les factures d’électricité des consommateurs et des plus petites entreprises à hauteur d’un maximum de 4% TTC pour l’année 2022.

 

Fin février 2022, le début de la guerre en Ukraine a entraîné une nouvelle hausse des marchés au comptant. L’Insee indique une augmentation de 488,7% pour l’électricité vendue en gros sur le marché au comptant EPEX en mars 2022 en glissement annuel…  Par conséquent, la facture pour les clients professionnels a fortement augmenté par la suite : +27,1% en mars 2022 en glissement annuel.

 

A la fin de l’été 2022, la moitié du parc nucléaire français était à l’arrêt et les prévisions de remise en service pour l’hiver, pessimistes. De nombreuses craintes sur l’approvisionnement ont également contribué à des tensions qui ont provoqué un fort rebond des prix au comptant de l’électricité (+563,9% pour l’électricité vendue en gros sur le marché au comptant) et par conséquent, sur les factures des professionnels, encore augmentées de 16,4%.

 

Les cours des marchés de gros ont ensuite chuté jusqu’en octobre, bien que toujours élevés, en partie en raison des températures clémentes de la fin de l’année. A partir de novembre 2022, les prix au comptant ont retrouvé leurs valeurs de 2021, mais les prix sur les marchés restent supérieur de 126,9% à ceux enregistrés l’année précédente. Ainsi, les professionnels ont dû payer leur électricité 21,7% plus cher qu’en décembre 2021.

 

 

Une augmentation de 84% en moyenne, 92 % pour l’industrie et l’agriculture

 

 

Les prévisions de l’Insee, qui se basent sur une enquête menée en décembre 2022 auprès des fournisseurs d’énergie, indique que l’augmentation des tarifs d’électricité en 2023 sera en moyenne de 84%, si l’on fait abstraction des aides gouvernementales comme l’amortisseur électricité, le guichet d’aide au paiement des factures de gaz et d’électricité et le plafonnement pour les très petites entreprises, et en l’absence de nouvelles mesures qui pourraient être prises au courant de l’année ou de gestes commerciaux éventuels par les fournisseurs.

 

Une augmentation bien supérieure à celle qui a été réalisée en 2022, de 21% en moyenne.

 

La hausse des prix serait plus élevée dans les secteurs de l’industrie et de l’agriculture (+92%), tandis qu’elle serait de 77% pour les secteurs marchands tertiaires et 66% pour les secteurs non marchands.

 

L'évolution des prix moyens du LWh d'électricité par secteur d'activité entre 2021 et 2023. Source : Insee, enquête sur l'impact prévisionnel des hausses de preix de l'électricité sur les dépenses en 2023.

 

 

Cela signifie que le prix moyen du MWh passerait en moyenne de 122 € en 2022 à 225€ en 2023.

 

Pour plus de détails, vous pouvez consulter l'enquête de l'Insee.



Source : batirama.com/ Emilie Wood

L'auteur de cet article

photo auteur Emilie Wood
Journaliste, photographe, vidéaste, Emilie Wood travaille depuis 2010 pour la presse, qu’elle soit professionnelle dans les domaines du BTP et de l’agriculture, ou généraliste. Pour Batirama, elle écrit sur des sujets aussi variés que la conjoncture BTP, l’évolution de la réglementation, la rénovation énergétique, les réformes, les innovations, ou encore l’actualité de l’immobilier. Elle apprécie particulièrement réaliser des portraits d’entreprises et révéler les femmes et les hommes qui, chacun à leur manière, font une différence, qu’ils soient entrepreneurs ou collaborateurs d’entreprise.
Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter
Produits


Votre avis compte
Êtes-vous impatient de voir Notre-Dame de Paris réouverte au public ? (109 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits


MONTANTID4-48