Mini-pelles : un marché qui progresse

Mini-pelles : un marché qui progresse

Après avoir connu une progression spectaculaire durant 10 ans, de 1997 à 2007, le marché français des mini-pelles (de 800kg à 8 tonnes) est passé de 2.595 unités en 1997 à 11.676 en 2007.





 

Depuis, le marché des mini-pelles en 2011 a progressé de +37% par rapport à 2010, soit 8 173 machines vendues contre 5.965 en 2010. Pour les 6 premiers mois de 2012, les ventes de mini-pelles sont à +18% avec une forte poussée des livraisons aux loueurs (+55%). Ces derniers affichaient 1.402 machines livrées en 2010 et 2.545 en 2011.

 

Les années à venir semblent donc être plus optimistes. Mais les constructeurs gardent à l’esprit que les pics historiques de 2006 et 2007 seront vraisemblablement difficiles à atteindre de nouveau.

 

Il était une fois la mini-pelle… Akio Takeuchi, fondateur et président directeur général de la marque est l’inventeur de la mini-pelle. C’est en 1963 qu’un ingénieur de 29 ans, qui travaillait dans le secteur de l’industrie automobile, a décidé de créer sa propre société dans un atelier près de Nagano.

 

 

Deux ans plus tard, Akio Takeuchi se lance dans l’assemblage et réfléchit aux besoins de l’industrie de la construction. Pour lui, il importe de mécaniser les petits travaux, ce qui lui donne l’idée de proposer un “mini-godet” monté sur une machine capable de bouger par elle-même et de pivoter sur 360 degrés. Dans un premier temps, il est exploité commercialement par de grandes firmes pour lesquelles il travaille.

 

Ensuite, il décide de voler de ses propres ailes et de profiter pleinement de son invention en imposant sa propre marque. Nous sommes en 1970 : la TB 1000 vient de naître.
Aujourd’hui, Takeuchi compte de nombreuses filiales et unités de production dans le monde.

 

 

AVIS D'EXPERT

 

Jean-Philippe Theuriot,
directeur matériel du groupe Loxam

 

« Les mini-pelles, un marché toujours aussi porteur »

 

Chez un loueur comme Loxam, la mini-pelle d’un poids de 800 kg à 8 tonnes, est le produit phare. «C’est un produit prioritaire chez nous qui représente à lui seul environ 12% de notre chiffre d’affaires», explique Jean-Philippe Theuriot. Sans parler de 2009 qui a été une année à proscrire, le marché des mini-pelles ne cesse de croitre.
Au 1er trimestre 2012, les ventes de ces petites machines ont progressé de +18%, avec une forte poussée des livraisons aux loueurs, soit +55%.

 

«Chez Loxam, nous renouvelons notre parc d’environ de 800 à 1.000 mini-pelles par an», souligne le directeur matériel du groupe de location. De plus, le prix d’une mini-pelle est compris entre 30 et 35.000 euros, et «nous avons constaté que beaucoup d’entreprises en ont déjà acquises, mais qu’elles en louent deux ou trois autres sur des courtes durées, de 3 ou 4 jours voir une semaine maximum», continue Jean-Philippe Theuriot. Par contre, des entreprises spécialisées en travaux de canalisation ou comme Veolia par exemple, louent des mini-pelles sur de longues durées.

 

Chez Loxam, «nous travaillons principalement avec Yanmar qui fabrique ses mini-pelles à Saint Dizier (52), mais nous faisons aussi appel à d’autres fournisseurs tels que Bobcat, Volvo et JCB», ajoute Jean-Philippe Theuriot. Et du coté des accessoires, ce loueur propose principalement des godets de plusieurs tailles (étroit, standard et de curage), mais aussi des brises roche hydraulique (BRH).

 

A noter que sur les 7.500 mini-pelles que comptent les agences Loxam en France, 3.000 sont dans la catégorie dite moyenne des 2,5t. «Et si nous avons autant de 2,5t, c’est que ces machines peuvent être transportées sur une remorque tractée par un véhicule avec un permis B, donc accessibles aux particuliers. Au-delà, il est nécessaire d’obtenir un permis spécial», conclut le spécialiste de Loxam.




 

Confort de l’utilisateur

 

 

Le confort de l’utilisateur se situe principalement au niveau des cabines qui sont presque toutes homologuées ROPS-TOPS-FOPS. En effet, ces dernières années, les industriels ont principalement axés leurs évolutions sur ces cabines. Aujourd’hui, elles sont plus spacieuses, et elles reçoivent une porte de grande largeur, pour une entrée et une sortie en toute sécurité qui, associée à la position basse de la tourelle, lui garantit une grande facilité d'accès.

 

Les grandes fenêtres offrent une visibilité sur 360° et le large toit ouvrant, et les rétroviseurs arrières et latéraux, contribuent à renforcer la sécurité pour l’opérateur et pour les personnes travaillant à proximité de la machine. Toujours pour plus de confort, les leviers et les pédales ont été revus de façon à être des plus ergonomiques, et la disposition des commandes est plus judicieuse.

 

Le confort n’est pas que dans la cabine, il se situe aussi dans la conduite. En effet, les industriels ont travaillé sur ce point en améliorant grandement le faible niveau de vibrations et en offrant à l’utilisateur différentes possibilités de réglage du siège.

 

Les accessoires, eux aussi, offrent un montage des plus aisés ; y figurent des godets de fouille de différentes dimensions, des godets de terrassement, des marteaux hydrauliques, des tarières, ou encore des pinces hydrauliques. De plus, les modèles sont aujourd’hui plus faciles à entretenir.

 

Grâce à la disposition pratique des commandes et à la conception astucieuse du capot, les contrôles quotidiens sont plus simples et nettement plus rapides. Le moteur et autres “organes vitaux” peuvent être inspectés facilement et rapidement. Par exemple, Kubota a rendu les opérations d’entretien périodique extrêmement simples en regroupant les principaux composants du moteur sur un côté pour en faciliter l’accès.


Kiloutou

 

 

Le Groupe Kiloutou qui intègre BM Loc, Top Loc (Rhône-Alpes) et Kiloutou en national est également un des grands acteurs de la location de matériels de bricolage, chantiers et travaux publics en France. Denis Vandemaele, Category Manager pour la gamme TP chez Kiloutou, fait un point sur le marché des mini-pelles qui représente pour ce loueur plus de 10% de son chiffre d’affaires. Kiloutou propose de nombreux modèles de mini-pelles qui vont de 1 à 9 tonnes et qui inclut les mini-pelles.

 

«Une importante partie de ce marché est dédiée aux mini pelles de 2.5 tonnes qui sont présentes dans l’ensemble de nos agences et qui offrent l’avantage de laisser le client autonome pour effectuer lui-même le transport avec une remorque de moins de 3.5 tonnes en charge, ne nécessitant pas de permis poids lourds», explique Denis Vandemaele.

 

«Nous possédons sur tout le groupe plus de 4?500 mini-pelles que nous renouvelons tous les ans d’environ 25%. Et pour offrir un maximum de choix, nous travaillons avec plusieurs fournisseurs en fonction des modèles tels que Volvo, Bobcat, Yanmar, Komatsu…», ajoute ce dernier. Ce qui permet au loueur de répondre aux demandes des artisans, entreprises du bâtiment, des TP qui font des travaux de VRD, de réseaux en création, en entretien, en astreinte… et de pouvoir louer de quelques jours à plusieurs années ces machines en full service.

 

Aujourd’hui, comme on a pu observer sur des salons professionnels tels qu’Intermat, l’accessoirisation des mini-pelles devient primordiale pour les utilisateurs. En effet, tous les industriels proposent dorénavant une large gamme d’accessoires.

 

«Chez Kiloutou, nous proposons ainsi un grand choix d’outils qui s’adaptent sur l’ensemble de notre parc de pelleteuses, tels que des godets orientables, des brises roche hydraulique, on propose aussi des bennes preneuses, des pinces de tri, des cisailles de démolition, des fraises de rabotage, des enfonceuses pieux, des tarières», ajoute Denis Vandemaele.




 

Le marché français* des mini-pelles sur ces 15 dernières années

 

 

1997 : 2 595
1998 : 3 422
1999 : 5 036
2000 : 6 626
2001 : 7 372
2002 : 5 724
2003 : 5 563
2004 : 7 614
2005 : 8 600
2006 : 9 685
2007 : 11 676
2008 : 9 800
2009 : 4 405
2010 : 5 965
2011 : 8 173
* (en unité vendues)

 

 

Source : batirama.com / A. Moutarlier

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Dernière revue

BTR N° 495 - Février / Mars 2021

     

Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (610 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique

Les couvertures en tuiles