Les matériaux "dans la tourmente des incertitudes" pour l'Unicem

image

Dans sa lettre mensuelle d'octobre, l'Unicem s'inquiète de la tournure de la conjoncture qui "s'assombrit au fil des mois". Pour 2022, un recul de 3% pour le BPE et 4% pour les granulats se profile.

Aider vos clients à reprendre le contrôle de leurs consommations


"Le risque d'une récession s'accroît pour 2023" indique l'Union nationale des industries de carrières et matériaux de construction (Unicem) en introduction de sa lettre mensuelle, publiée le 18 octobre. Pour le moment, le secteur du bâtiment bénéficie d’un stock de permis conséquent qui soutient son activité mais du côté des travaux publics, les carnets de commandes sont "sans relief". Dans ce contexte de dynamique constructive contrastée, ralentie et contrainte, la demande de BPE et de granulats reculera en 2022. L’impact sur les chantiers de la forte hausse des coûts et des devis (report, retard, annulation, révision des projets…) conjuguée aux tensions géopolitiques et énergétiques devrait sans nul doute affecter de nouveau la demande de matériaux en 2023, dans des proportions encore difficiles à définir à ce jour compte tenu de l’étendue des incertitudes qui entourent les scénarios.

 

Aux vues des chiffres actuellement disponible, la production de matériaux reculerait en 2022 de 3% pour le béton prêt à l'emploi (BPE) et de 4% pour les granulats. Plus précisément, sur les 8 derniers mois, le recul était de 3,5% pour les granulats, et de 2,5% pour le BPE. Sur l'ensemble de l'activité matériaux, le recul est de 2,4%. Les seuls matériaux a ne pas indiquer un recul sont les tuiles (+1%) et les briques (+0,8%).

 

 

Difficile de prévoir la demande de matériaux pour 2023

 

 

L'Unicem indique que malgré un climat des affaires stabilisé à un point haut, notamment dans le gros oeuvre, l'opinion des chefs d'entreprises sur leurs carnets de commandes s'émousse un peu, "signe sans doute d'une moins bonne visibilité à moyen terme". Pour l'Unicem, le point haut de l'activité a été atteint.

 

"Même si la hausse des taux demeure limitée et que la mise en place du bouclier tarifaire a permis de limiter la ponction sur leur revenu disponible, les conditions financières et psychologiques ne semblent plus réunies pour mettre en place des projets d’investissement". L'Unicem souligne la chute des ventes de maisons individuelles de -21% (en août) sur un an.

 

L'Unicem prévoit, après une année 2021 particulièrement dynamique, une chute du nombre de permis logements en 2023, qui serait suivie par une chute de la construction.

 

L'organisme s'inquiète également du décalage croissant entre le nombre de permis, d'une part, et le démarrage des travaux de l'autre. "Dans ce contexte logistique et financier tendu, un allongement sensible des délais de mise en chantier (retards, reports) ainsi que des durées de réalisation des travaux, voire leur annulation, ne sont pas exclus" indique l'Unicem, inquiétude dont avait fait écho le Pôle Habitat de la FNB lors de sa conférence de presse du 20 octobre

 

Dans ce contexte, l'Unicem reste prudente dans ses prévisions en ce qui concerne la demande de matériaux pour 2023. Si la tendance actuelle se poursuit, indique l'organisme, "un nouveau recul des productions de matériaux pour 2023 apparaît pour l'heure l'hypothèse la plus probable."




Source : batirama.com / Photo © pch.vector - Freepik

L'auteur de cet article

photo auteur Emilie Wood
Après avoir travaillé en tant que photographe indépendante, Emilie Wood s’est lancée il y a 10 ans dans le journalisme, où elle a exploré la presse quotidienne régionale et la presse professionnelle, dans les domaines de l’agriculture et du BTP. Elle s’intéresse à toutes les démarches innovantes, notamment lorsqu’elles permettent d’avancer vers un monde plus vertueux. Elle aime aussi révéler celles et ceux qui, chacun à leur manière, “font la différence”, qu’ils soient entrepreneurs ou collaborateurs d’entreprise. Depuis début 2022, au sein de la rédaction de Batirama, elle fait en sorte de sélectionner pour les professionnels du BTP l’actualité qui les concerne, et de leur proposer des articles sur le Web, des newsletters et des numéros-papier au plus près de leurs besoins et de leurs centres d’intérêt.

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits



Votre avis compte

Soutenez-vous le mouvement de grève du 19 janvier, reconduit le 31 janvier? (146 votants)
 

Articles