Eiffage devient le 1er actionnaire de Getlink, concessionnaire du tunnel sous la Manche

Eiffage devient le 1er actionnaire de Getlink, concessionnaire du tunnel sous la Manche

Le groupe Eiffage a annoncé mercredi 26 octobre être monté à 18,79% du capital de Getlink, société concessionnaire du tunnel sous la Manche, ce qui en fait son premier actionnaire devant l'italien Atlantia.




Eiffage, qui possédait déjà 5,08% des actions Getlink a conclu le rachat de 13,71% supplémentaires pour 1,194 milliard d'euros auprès du fonds britannique TCI, financés sur sa trésorerie, a-t-il précisé dans un communiqué.

 

"Eiffage soutient la stratégie actuelle de Getlink", a souligné le groupe français. Actionnaire de l'ex-groupe Eurotunnel depuis 2018, il dit avoir "l'intention d'être un investisseur de long terme", et "se réserve la possibilité de poursuivre ses achats en fonction des conditions de marché". "Toutefois, Eiffage indique qu'il n'envisage pas de déposer d'offre publique sur le solde du capital", a-t-il souligné.

 

"Ce renforcement de position est la poursuite de l'intérêt que porte le groupe Eiffage depuis 2018 pour Getlink, un actif de très grande qualité", a réagi jeudi Jacques Gounon, le président du concessionnaire du tunnel sous la Manche. "Au nom du groupe Getlink, je suis heureux d'accueillir Eiffage comme actionnaire majeur", a-t-il ajouté dans un communiqué séparé, remerciant TCI "pour avoir été en phase avec (ses) objectifs stratégiques".

 

Cette opération s'inscrit dans la stratégie d'Eiffage de diversification de son portefeuille de concessions. "Déjà fort de nombreuses concessions ou contrats de partenariat d'infrastructures de transport, Eiffage allonge, au travers de cette acquisition, la durée de son portefeuille tout en renforçant sa participation dans un acteur clé de la décarbonation des transports en Europe", selon le communiqué du groupe. Eiffage, qui détient de nombreuses concessions autoroutières, est aussi le concessionnaire de la ligne à grande vitesse Le Mans-Rennes.

 

Très affecté par le Brexit et la pandémie, Getlink est en plein redressement, au rythme du retour des passagers traversant la Manche. L'entreprise a en outre trouvé une nouvelle source de revenus avec ElecLink, un câble électrique d'une capacité d'un gigawatt dans le tunnel entre la France et l'Angleterre, branché fin mai. Le groupe autoroutier et aéroportuaire italien Atlantia -qui est visé par une OPA lancée par la famille Benetton-, était depuis le printemps 2018 le premier actionnaire de Getlink, avec environ 16% du capital.




Source : batirama.com & AFP / Photo : une navette d'Eurotunnel à la sortie du tunnel sous la Manche, 2014. © Florian Fèvre, Wikipédia

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter
Produits


Votre avis compte
Pensez-vous que les mesures gouvernementales sont suffisamment efficaces pour résorber la crise du logement ? (26 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits