Une crise du logement qui pourrait s'amplifier face au projet de loi de finances 2023

Une crise du logement qui pourrait s'amplifier face au projet de loi de finances 2023

Dans un communiqué commun, la Fédération Française du Bâtiment et d'autres organisations professionnelles tirent la sonnette d'alarme sur le texte du PLF2023 débattu en première lecture à l'Assemblée nationale.




La FFB avait déjà exprimé, quelques heures après le discours de présentation du projet de loi de finances 2023 le 26 septembre 2023, ses doutes sur un projet qui "ne permettra pas d’éviter l’effondrement du logement neuf" avait exprimé le syndicat regroupant 50 000 entreprises du bâtiment. 

 

Dans ce nouveau communiqué intitulé "PLF 2023 : alerte rouge à la crise du logement !" envoyé lundi 10 octobre, la FFB s'associe avec la FNAIM (Fédération nationale de l'Immobilier), la Fédération des promoteurs immobiliers de France, le Pôle habitat de la FFB, l'Unam (Union nationale des aménageurs) et l'Unsfa (union des architectes) afin de tirer la sonnette d'alarme face à une crise du logement "en germe".

 

Le communiqué s'inquiète notamment de certains amendements, s'appuyant sur les travaux de la "task force pour repenser en profondeur la dépense publique" pilotée par le parlementaire Daniel Labaronne.

 

 

Extinction du dispositif "Pinel" fin 2022 au lieu de fin 2024

 

 

Les organisations professionnelles se demandent pourquoi précipiter le terme du dispositif, sans avoir préalablement effectué une concertation, telle qu'elle avait été annoncée par Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique. Face à un marché du logement collectif neuf qui s'effondre, le communiqué s'inquiète que la disparition de ce dispositif de soutien ne se traduise par une "division par deux des flux du neuf, ce qui menacerait demain 45.000 emplois dans la filière" et demande "de remplacer fin 2024, le 'Pinel' par un 'statut bailleur professionnel', régime général fondé sur le principe de l'amortissement". 

 

 

Diminution du prêt à taux zéro

 

 

Pour la FFB et les autres organismes, "raboter une nouvelle fois le PTZ" et le supprimer en zones B2 et C" dans un contexte de surcoûts de la RE2020 et de hausse de prix des matériaux et du foncier ne ferait qu'amplifier la chute actuelle des ventes (-27% en glissement annuel sur les 8 derniers mois de 2022 pour les ventes de maisons et - 7% pour les ventes nettes de logement collectifs au premier semestre). 

 

 

Suppression de l'éligibilité à la TVA à 5,5% pour les travaux de rénovation énergétique

 

 

Ce troisième amendement "fragiliserait la rénovation énergétique" s'il était voté s'inquiètent les professionnels.

 

"Face à ces perspectives mortifères pour l’accès au logement et les parcours résidentiels des Français, nous tirons collectivement la sonnette d’alarme. Si ces amendements étaient adoptés, une grave et profonde crise du logement serait alors sciemment provoquée. Nous appelons donc solennellement à la responsabilité. D’autant qu’en 2021, comme le montre le très officiel Compte du logement, le solde net de la fiscalité et des aides sur le logement s’élève à 50 milliards d’euros de rentrées dans les caisses de la Nation. Pouvons-nous aujourd’hui nous en passer ?" conclut le communiqué commun.

 



Source : batirama.com / Emilie Wood / Photo : Olivier Salleron, président de la FFB, lors du salon Batimat 2022 © Emilie Wood

L'auteur de cet article

photo auteur Emilie Wood
Journaliste, photographe, vidéaste, Emilie Wood travaille depuis 2010 pour la presse, qu’elle soit professionnelle dans les domaines du BTP et de l’agriculture, ou généraliste. Pour Batirama, elle écrit sur des sujets aussi variés que la conjoncture BTP, l’évolution de la réglementation, la rénovation énergétique, les réformes, les innovations, ou encore l’actualité de l’immobilier. Elle apprécie particulièrement réaliser des portraits d’entreprises et révéler les femmes et les hommes qui, chacun à leur manière, font une différence, qu’ils soient entrepreneurs ou collaborateurs d’entreprise.
Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter

Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ZOOMBAT Autopub
Produits


Votre avis compte
Êtes-vous favorable à la mise en place d'un certificat de conformité de performance énergétique pour les artisans non-certifiés RGE ? (182 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits
Service Cloud

PW168 & PW198