Tout ce qui roule à Batimat

Tout ce qui roule à Batimat

Peugeot, Volkswagen Utilitaires, Optima System, K-Ryole, Combilift, Femil et SuperVan seront présents sur le salon Batimat. (Photo © Volkswagen Crafter Double Cab Pickup 50)

FLEXIClean & SKINReflex : les isolants d’EDILIANS, nouvelle génération !


Cette année, le salon des professionnels du bâtiment se voit déserté par les grands constructeurs autos et leur gamme de fourgons. Seul Volkswagen Utilitaires fait le déplacement. Quel changement par rapport à l’édition 2019, quand Ford disposait d’un stand conséquent et les marques du groupe Stellantis : Peugeot, Citroën ou encore Opel, étaient réunies dans un vaste espace commun. Notons que Renault, le leader européen du VUL, faisait déjà l’impasse sur Batimat à l’époque. Au contraire de Mitsubishi qui y était présent. Ce n’est plus le cas pour le japonais, dont la maison mère n’a pas souhaité aligner son pick-up sur les nouvelles normes françaises. "Du coup, nous n’avons plus de véhicule à présenter. Dommage !", regrette-t-on au sein de l’équipe France.

 


La désertion des grands constructeurs est une conséquence de la récente crise sanitaire dont l’industrie auto a du mal à se remettre. Manque de pièces et guerre en Ukraine pénalisent depuis, lourdement le secteur. Sur les trois premiers mois de 2022, le marché des VUL France plonge littéralement à 90 700 unités vendues, soit 24 % de moins qu’en 2021 qui n’était déjà pas une année record. Renault le leader historique recule de 41 % et Fiat de 52 %. Citroën et Toyota s’en sortent mieux avec des progressions respectives de 1,7 % et 31 %.

 

Mais revenons à Batimat. Peugeot, privé de stand, a quand même trouvé un petit endroit où s’installer. La marque exposera un VUL aménagé sur le stand des Meilleurs artisans de France. Côté prestataires, on croise des spécialistes de l’aménagement ou de l’équipement de fourgon. Mais aussi, vague écolo oblige, des constructeurs de chariots électriques propres. Le salon joue toujours son rôle de lien entre équipementiers et artisans. Ces derniers peuvent s’informer sur l’actualité du secteur ou carrément passer commande.

 

 

Peugeot : Stand des Meilleurs artisans de France

 


"Si nous n’allons pas à un salon c’est que nous n’avons pas assez de nouveautés à présenter", déclare-t-on au sein du constructeur franc-comtois. Mais c’est aussi pour des raisons financières que Peugeot délaisse Batimat. "Nous devons procéder à des arbitrages budgétaires", nous dit-on. Mais la marque sera quand même présente sur le stand des Meilleurs artisans de France. La firme y présentera un VUL, certainement un Expert, aménagé à destination de la profession mise en avant cette année. En 2019, Nissan avait procédé comme Peugeot. Le Nippon avait exposé son e-NV200, petit fourgon urbain à moteur électrique, fabriqué à Barcelone, sur le stand des Meilleurs artisans.

 

 

Volkswagen Utilitaires : Stand 5.1-B4

 

 

Le constructeur allemand ne pouvait rater le rendez-vous de la Porte de Versailles. Il lance en effet, en France, l’ID. Buzz Cargo, une très grosse nouveauté. Il s’agit du premier utilitaire de la marque spécifiquement développé pour l’électrique. Sa ligne rétro lui donne l’aspect d’un gros joujou pour enfant. Nostalgique, l’ID. Buzz Cargo se place comme l’héritier de la lignée des Combi, née dans les années 50. Avec son pare-brise avancé qui incorpore le capot moteur, il évoque les fourgons de cette époque. Côté technique en revanche, le nouveau venu utilise une base ultramoderne. C’est la plate-forme MEB, commune à la plupart des véhicules électriques du groupe VW qui a été retenue. Le moteur développe la coquette puissance de 204 ch. Pour espérer atteindre l’autonomie de 400 km annoncée, la vitesse est bridée à 145 km/h. Ce nouvel utilitaire a pour mission de faire passer les artisans vers une solution électrique. La gamme commence à 47 990 euros. Le stand de Volkswagen Utilitaires accueillera cette année un second véhicule sous la forme d’un Crafter carrossé. L’utilitaire moyen allemand est équipé d’une benne, particulièrement adaptée aux besoins des artisans du BTP.

 

 

Optima System : Stand 4-H102

 

 

 

Optima System est un fabricant français, spécialiste de l’aménagement extérieur et intérieur de VUL. Créé en 1999 par Aline Basile et Olivier Hutteau, cette société appartient au groupe Pascal. L’entreprise possède son propre bureau d’étude qui conçoit les aménagements métalliques sur mesure, selon les besoins. Ses équipements structurels sont adaptés aux besoins précis et pensés dans un souci d’ergonomie et de mobilité. « Notre objectif c’est de marier rangement et efficacité au sein de l’environnement professionnel », explique-t-on chez Optima. Pour l’artisan, un VUL bien aménagé est notamment synonyme de temps gagné. Le professionnel n’a plus à chercher les pièces ou outils dont il a besoin. Elles sont bien rangées dans les tiroirs d’armoires métalliques. L’ergonomie de ces aménagements est étudiée. Résultat, les gestes sont plus doux et réduisent l’apparition de TMS (troubles musculosquelettiques). Votre dos vous dit merci. Enfin en cas d’accident, les objets ne valdinguent pas dans l’habitacle. C’est moins dangereux. À Batimat, il sera possible d’obtenir des conseils pour réaliser son
aménagement. L’équipe commerciale délivre des devis gratuits.

 

 

K-Ryole: Stand 4-C083

 

 

A la fin de leurs études, les deux co-créateurs de cette start-up industrielle projettent de traverser les USA à vélo. Mais que faire de leurs nombreux bagages ? Ces ingénieurs planchent sans attendre sur la remorque électrique intelligente qui leur fait défaut. Résultat, pas de voyage Outre-Atlantique mais le développement de K-Ryole, leur entreprise qui crée des chariots électriques urbains. Lancée en 2016, la marque a présenté en juin 2021 ses premières remorques électriques. Forte d’un beau succès, elle vient de lever plus de 10 millions d’euros pour se développer. De quoi passer à la vitesse supérieure. Les chariots professionnels électriques K-Ryole sont manoeuvrables à la main ou s’accrochent à un vélo. Ils sont conçus et fabriqués dans le Lot et Garonne et leurs pièces sont française à 85 %. Ils disposent de 70 km d’autonomie maxi. Le BTP s’intéresse à ces produits. Ainsi, Vinci et Bouygues Construction ont déjà passé commande. Deux gammes sont proposées qui suppriment une grande partie de la pénibilité de la manutention.

 

On trouve :

  • les remorques électriques poids lourds. Assistées électriquement elles servent à transporter jusqu’à 500 kg de marchandises sans effort.
  • les chariots de manutention qui portent 250 kg. Tous sont conçus pour réduire les TMS notamment : entorses, douleurs dorsales, lumbagos, sciatiques… Ultra-maniables et pratiques, on peut les employer sur les chantiers où les véhicules habituels (grue, chariots élévateurs, ponts roulants…) sont inutilisables.

 

 

Femil : Stand 4-G036

 

 

Depuis 1987, ce fabricant d’unités mobiles sur mesure répond aux besoins des professionnels du BTP ou de la décontamination, type amiante et plomb. La gamme propose notamment des roulottes ou abris de chantier en composite ou polyester. Elle comprend aussi des cellules de chantier sur fourgon châssis porteur. Tous ces produits sont le plus souvent aménagés façon réfectoire, vestiaire, labo, espace matériel, sanitaire, accueil ou bureau. Ils peuvent être raccordés au gaz, à l’eau ou à l’électricité notamment. Cette année, Femil expose à Batimat sa UMD RD4018 à simple essieu. Cette unité mobile de décontamination de 4 mètres de long est totalement autonome et conforme à la norme ED6244 comme toutes les UMD Femil. Le stand abrite également une unité mobile, base vie, plus petite de 750kg toute équipée, qui a tout d'une grande.

 

 

Combilift : Stand 4-E074

 

 

Cette entreprise irlandaise est spécialiste des engins de manutention. Elle fabrique : chariots élévateurs multidirectionnels, chariots articulés, transpalettes gerbeurs ou chariots cavaliers pour les charges conteneurisées. Ces engins fonctionnent au diesel, au GPL ou à l'électricité. Les produits Combilift sont disponibles avec des capacités de levage allant de 1 tonne à plus de 120 tonnes. Conçus sur-mesure, ils sont hautement personnalisés et s’adaptent à la demande du client. Le fabricant assène sa formule : "les rares fois où nous fabriquons deux chariots similaires, c’est que notre client est tellement satisfait du premier qu’il en a commandé un deuxième identique."

 

 

SuperVan : Stand : 1-C22-3

 

 

Cette start-up lancée en 2016 est commissionnaire en transport de marchandise via des partenaires transporteurs. Elle propose après une réservation sur Internet des fourgons et camions avec chauffeurs qui arrivent dans l’heure. Ils peuvent aussi être accompagnés de manutentionnaires au besoin. Ce service permet un approvisionnement efficace de vos ouvriers, outils ou matériaux, sur les chantiers. Le service est sans abonnement ni engagement. En année pleine, SuperVan effectue 40 000 livraisons. L’entreprise a levé l’an passé 3 millions d’euros qui vont lui permettre d’accélérer son développement. Elle est opérante sur les grandes villes françaises : Paris, Lille, Lyon, Marseille... Sont proposés des véhicules légers de 6 à 20 m³. Les tarifs ? A partir de 32,50€ HT par jour et 119€ HT, pour un poids lourd bras de grue 26 tonnes.

 



Source : batirama.com / Nicolas Dembreville

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
Hors-série BATIMAT

Produits



Votre avis compte

Les aides aux entreprises face à la crise énergétique vous semblent-elles plus claires et faciles d'accès qu'avant ? (3 votants)
Oui, le Gouvernement a simplifié les choses.
Non, on n'y comprend toujours rien.
 

Articles

Nouveautés Produits



Boutique

Réhabilitation des façades : ravalements, menuiseries, isolation thermique et acoustique


Réglementation et mise en sécurité incendie des ERP