Moins d'énergies renouvelables que prévu financées par le Plan climat pour les entreprises

Moins d'énergies renouvelables que prévu financées par le Plan climat pour les entreprises

Le "plan climat" de 40 milliards d'euros lancé en septembre 2020 a été réalisé à 43%, mais le financement des énergies renouvelables a fortement ralenti, selon un bilan à mi-parcours dressé mardi 6 septembre.



Lancé en septembre 2020 pour verdir en quatre ans les entreprises françaises, le Plan climat pour les entreprise a été réalisé à 43%. 

 

Mais la composition des financements et subventions accordés par Bpifrance, d'un montant total de 20 milliards d'euros, a été profondément modifiée en raison de la révision à la baisse en 2021 des prix de rachat de l'électricité d'origine renouvelable par l'Etat, a indiqué le directeur général de Bpifrance, Nicolas Dufourcq, au cours d'une présentation à la presse.

 

Alors que Bpifrance prévoyait de doubler en quatre ans le financement de ces énergies en accordant 13,6 milliards d'euros de prêts, l'objectif a été ramené à 8,6 milliards pour ce secteur. "En mai 2021, Bercy a décidé de revoir à la baisse les prix garantis par l'Etat d'achat d'électricité" pour le photovoltaïque et l'éolien, a rappelé Nicolas Dufourcq. Après la révision tarifaire, les développeurs de ces énergies propres ont "posé le sac" car ils "ont considéré qu'il y avait une instabilité de l'environnement réglementaire français", a-t-il ajouté.

 

Le directeur de Bpifrance espère que la loi en préparation pour simplifier les autorisations administratives pour ces projets permettra de les relancer. Parallèlement, Bpifrance a revu à la hausse le financement de projets pour aider les entreprises à verdir leur production, à travers notamment des prêts sans garantie, l'Etat ayant revu à la hausse le cautionnement de ces prêts verts (1,5 milliard d'euros distribués en deux ans).

 

La transition écologique des entreprises, qui comprend aussi des diagnostics de sobriété et pour 850 millions d'euros des rénovations thermiques d'actifs immobiliers, passe ainsi de 3,8 milliards d'euros prévus initialement à 7 milliards, tandis que le financement de l'innovation accélère aussi, passant de 2,5 milliards à 4,2 milliards d'euros.

 

 

210 000 logements sociaux financés par 4,5 milliards d'euros de prêts

 

 

Pour sa part, la Banque des Territoires a déployé 8,3 milliards sur les 20 milliards d'euros qui lui reviennent dans le plan climat. Le poste le plus important concerne la rénovation thermique de 210.000 logements sociaux financés grâce à 4,5 milliards d'euros de prêts.

 

"Les logements sociaux en France sont très performants thermiquement, sont très rénovés par rapport au parc privé", a estimé Olivier Sichel, le directeur de la Banque des Territoires, qui appartient au groupe Caisse des dépôts, ajoutant qu'il y avait une accélération pour les bâtiments publics.




Source : batirama.com & AFP

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
Hors-série BATIMAT

Produits



Votre avis compte

Les aides aux entreprises face à la crise énergétique vous semblent-elles plus claires et faciles d'accès qu'avant ? (10 votants)
Oui, le Gouvernement a simplifié les choses.
Non, on n'y comprend toujours rien.
 

Articles

Nouveautés Produits



Boutique

Ventilation

Gros œuvre