Un coup de peinture pour faire descendre la température

image

Le cool-roof : des toitures blanches pour améliorer le confort d'été mais aussi pour lutter contre les îlots de chaleurs urbain. Une technique simple et pourtant efficace. (Photo © Enercool)



Le blanc des bâtiments qui caractérise les villages des îles grecques est certes esthétique, mais pas seulement : la couleur blanche n'absorbant pas les rayons du soleil, elle chauffe beaucoup moins que les couleurs sombres. En plein été, un bâtiment avec un toit blanc pourrait donc, à l'intérieur, bénéficier d'une température plus fraîche, et encore plus si ce toit est traité avec une peinture ou un revêtement "cool-roof", c'est à dire avec une finition laquée qui amplifie la réflexion. En effet, un revêtement réflectif réfléchit les rayons du soleil dont les infrarouges, et résiste aux ultra-violets pour protéger durablement les bâtiments de la chaleur.

 

Entre 2° et 6°C de différence ont été calculées par les entreprises qui pratiquent cette technique. 

 

Une pratique qui gagne a être mieux connue en France, après un été aux températures records (selon météo France, l'été 2022 a été le deuxième plus chaud, après l'été 2003). Surtout que des chaleurs caniculaires comme celles-ci risquent de devenir la norme plutôt que l'exception, réchauffement climatique aidant. Une raison supplémentaire de s'interroger sur la couleur de nos toitures...

 

En parallèle, la RE2020 et les demandes actuelles de sobriété dans nos consommations énergétiques nous poussent à chercher des solutions moins énergivores que la seule climatisation. En outre, le bénéfice de l'utilisation du cool-roof à plus grande échelle pourrait bénéficier à une amélioration du phénomène des îlots de chaleur urbain. Selon Enercool, "100m² de peinture compensent l’effet de 15 tonnes d’équivalent CO2."

 

 

Enercool, la peinture réflective qui rafraîchit les bâtiments

 

 

Selon la jeune start-up Enercool, fondée en 2020, les bénéfices du cool-roof sont tangibles. "L'Ademe constate une baisse de 20% en moyenne de la demande énergétique des bâtiments résidentiels et commerciaux avec l'application d'un 'cool-roof' (albédo 0,6) par rapport à une toiture en asphalte (albédo 0,2)" indique la start-up dans un communiqué. "Dans ce contexte, la peinture réflective Enercool représente une formidable opportunité pour se sentir bien dedans quand il fait chaud dehors. Elle évite l’usage de la climatisation ainsi que tous ses effets négatifs (coût, pollution, forte consommation d’énergie, bruit) puisqu’elle agit de façon passive durant tout l’été. Il faut notamment savoir que la clim’ représente à elle seule 15,5 Twh de consommation d’énergie (Source : Ademe, la climatisation dans le bâtiment – Nov. 21)". 

 

L'avantage de la peinture Enercool est qu'elle peut être utilisée sur tous types de bâtiments (entreprises du secteur tertiaire ou industriel comme maisons d'habitations) à partir du moment où ils possèdent un toit plat (EPDM - membrane bitumeuse - zinc - bar acier ...). Cette peinture réflective a une durée de vie minimale de 10 ans et ne crée aucune surconsommation en hiver.

 

Enercool est une peinture à l'eau sans résine fluorée. L'entreprise garantie un suivi complet de tous les projets de réfection de toiture des bâtiments industriels.

 

 

Quid des toitures inclinées ?

 

 

Maxime Claval, 34 ans, est un ingénieur thermicien de formation qui a suivi un parcours professionnel centré sur le bâtiment, l'énergie et l'adaptation au changement climatique. Il fonde Enercool en 2020 dans l'objectif de réduire concrètement l'empreinte carbone des entreprises et des particuliers avec une solution à la fois simple à mettre en place et innovante.

 

 

Que les propriétaires de bâtiments à toits inclinés, qui sont tout de même majoritaires dans ce pays, ne se sentent pas abandonnés : Enercool annonce être en pleine conception d'une nouvelle gamme de peintures réflectives colorées, spécialement conçues pour les toitures en tuiles, en ardoise ou en zinc, mais qui garde ses propriétés réflectives.

 

Selon Maxime Claval, l'ingénieur thermicien à l'origine de la start-up, ces nouvelles peintures seront capables de réduire de 2°C la température intérieure. "Il y aura un coloris pour les toits en ardoise, trois coloris pour les toits en tuiles, et un coloris pour les toits en zinc" annonce le jeune entrepreneur.

 

Ne reste plus qu'à attendre leur lancement, mi-septembre si tout se passe comme prévu !




Source : batirama.com / Emilie Wood

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits



Votre avis compte

Les aides aux entreprises face à la crise énergétique vous semblent-elles plus claires et faciles d'accès qu'avant ? (10 votants)
 

Articles

Nouveautés Produits