Trois fois plus d'investissements nécessaires pour atteindre les objectifs climatiques

Trois fois plus d'investissements nécessaires pour atteindre les objectifs climatiques

Dans un communiqué, Siemens Financial Services indique que la finance intelligente peut permettre des taux d'investissement plus élevés d'une manière financièrement viable.

FLEXIClean & SKINReflex : les isolants d’EDILIANS, nouvelle génération !


Dans un communiqué de mai 2022, Siemens Financial Services indique que les bâtiments nécessitent des milliards d'investissements supplémentaires pour atteindre les objectifs climatiques mondiaux et atteindre la neutralité carbone d'ici 2050. En effet pour respecter les engagements en matière de changement climatique, le parc immobilier nécessite des investissements nettement plus élevés – environ trois fois le taux actuel.

 

Siemens Financial Services (SFS) a publié une nouvelle étude approfondie intitulée "Le financement intelligent pour la décarbonation des bâtiments", qui évalue le "déficit d'investissement" entre les niveaux actuels d'investissement pour la rénovation des bureaux, des hôpitaux et des établissements scolaires et le niveau réel nécessaire pour atteindre les objectifs d'une décarbonation accélérée d'ici 2050.

 

Dernier document d’une série de trois sur le financement de la décarbonation, cette étude se concentre sur les bâtiments – qui représentent 45 % de la consommation finale d'énergie française – en tant que cible principale des initiatives d'efficacité énergétique et contributeur potentiel majeur à l’atteinte de la neutralité carbone à l’horizon 2050.

 

 

 

Ce déficit représente une lacune importante dans chacune des quatre régions étudiées, notamment les États-Unis avec 5,3 milliards de dollars pour les bureaux, 1 milliard de dollars pour les hôpitaux, 3,8 milliards de dollars pour l'éducation, la Chine ( avec respectivement 12,7 milliards de dollars, 2,7 milliards de dollars et 10,8 milliards de dollars), l'Inde (respectivement 0,9 milliard de dollars, 0,6 milliard de dollars et 6,2 milliards de dollars) et l'Europe (respectivement 7,8 milliards de dollars, 2,2 milliards de dollars et 5,5 milliards de dollars).

 

 

 

Des bâtiments "plus intelligents" qui intègrent le travail à distance, la santé et la sécurité des occupants, les contrôles d'accès aux informations etc.

 

 

L'étude révèle que les bâtiments intelligents – qui intègrent les postes de travail non attribués (hot desking), la santé au travail, les contrôles d'accès aux informations, la sécurité, l'atténuation des infections et bien plus encore – sont les mieux adaptés pour assurer une utilisation plus efficace des bâtiments commerciaux et publics, une consommation d'énergie et des émissions considérablement réduites et la transformation des bâtiments en actifs beaucoup plus durables pour la société.

 

Afin de combler l'écart entre les niveaux d'investissement actuels et les volumes requis, des méthodes de financement intelligent sont proposées par la finance du secteur privé.  Ces solutions visent à rendre la conversion vers des bâtiments intelligents, décarbonés et économes en énergie, abordables pour les propriétaires. Ces outils de financement peuvent faciliter les flux de trésorerie et aligner les coûts sur le taux des bénéfices obtenus. La finance intelligente a également le potentiel de rendre la transition vers la décarbonation neutre sur le plan budgétaire, en exploitant les économies futures pour payer les investissements actuels.

 

"Notre utilisation des bâtiments a été perturbée et altérée par la pandémie", déclare Thierry Fautré, président de Siemens Financial Services France. "Non seulement un parc immobilier plus intelligent peut mieux faire face à ce changement, mais il contribuera de manière significative à un avenir plus propre et plus vert. Des solutions de financement intelligent peuvent accélérer le rythme de transformation, aidant les propriétaires d'immeuble à atteindre un parc immobilier zéro carbone d'ici 2050."

 

Un financement intelligent, c'est quoi?

 

Dans son étude complète téléchargeable sur simple demande, Siemens explique que le financement intelligent prend diverses formes, en fonction des processus opérationels qui doivent être activés. Au niveau des composants technologiques, des outils de financement sont disponibles pour aider les vendeurs et les distributeurs à ajouter de la valeur grâce à des capacités de trésorerie pour leurs acheteurs. Pour les installations ou les systèmes de plus grande envergure, des modalités de financement intelligentes peuvent être adaptées et ajustées afin d'aligner les coûts sur le taux de bénéfice tiré de la technologie d'efficacité énergétique.


Au niveau le plus complexe, les bâtiments intelligents en tant que services (Smart Buildings as a Service) fournissent la solution de financement, les économies futures attendues de l'efficacité énergétique étant exploitées et utilisées pour payer l'investissement en capital et plus encore. Le fournisseur de solutions pour bâtiments intelligents doit avoir une connaissance approfondie de la technologie et de ses applications pratiques et assume le risque de réaliser les économies d'énergie prévues. Souvent, ces dispositions peuvent être rendues neutres sur le plan budgétaire pour le propriétaire du bâtiment, évitant ainsi toute dépense d'investissement.

 

Cité dans le document, l'entreprise Greenmot, l'un des principaux fournisseurs français de solutions d'essai pour les groupes motopropulseurs, a fait appel aux solutions de financement de Siemens. L'entreprise avait besoin d'un financement pour ses investissements d'expansion, notamment pour l'extension des bâtiments de son siège, qui devaient être équipés de bornes de recharge à haute puissance.


Siemens a fourni une solution intégrée à Greenmot, tirant parti de la puissance de la finance intelligente. Elle couvrait à la fois l'aménagement du bâtiment et l'équipement de recharge électrique rapide pour ses poids lourds, sous la forme d'une location de 60 mois avec option d'achat. Les économies d'énergie ont rendu l'investissement neutre en termes de coûts, la solution s'amortissant avec le temps.




Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits



Votre avis compte

Les aides aux entreprises face à la crise énergétique vous semblent-elles plus claires et faciles d'accès qu'avant ? (1 votants)
Oui, le Gouvernement a simplifié les choses.
Non, on n'y comprend toujours rien.
 

Articles

Nouveautés Produits



Boutique

Radon et sols pollués : protection des bâtiments


Garde-corps de bâtiments