Diébédo Francis Kéré reçoit le prix d'architecture Pritzker 2022

Diébédo Francis Kéré reçoit le prix d'architecture Pritzker 2022

Le prix Pritzker 2022, considéré comme la plus haute distinction en architecture à l'international, a été décerné le 15 mars à Diébédo Francis Kéré, achitecte Burkinabé naturalisé allemand agé de 56 ans.



Image de une : Projet Opera Village en cours de construction, Laongo, Burkina Faso. © Kéré Architecture

 

 

Portrait du lauréat © Lars Borges

 

 

Pour la première fois, le prix Pritzker a été décerné à un architecte africain. Né à Gando, au Burkina Faso et basé à Berlin, en Allemagne, Diébédo Francis Kéré responsabilise et transforme les communautés à travers le processus de l'architecture. Par son engagement pour la justice sociale et l'utilisation intelligente des matériaux locaux pour se connecter et répondre au climat naturel, il travaille dans des pays marginalisés chargés de contraintes et d'adversité, où l'architecture et les infrastructures sont absentes. "Construisant des institutions scolaires contemporaines, des établissements de santé, des logements professionnels, des édifices civiques et des espaces publics, souvent dans des terres où les ressources sont fragiles et où la convivialité est vitale, l'expression de ses œuvres dépasse la valeur d'un bâtiment lui-même" analysent les organisateurs du prix dans un communiqué. 

 

 

Lycée Schorge, 2016, Koudougou, Burkina Faso. © Francis Kéré

 

 

 

"Francis Kéré est un pionnier de l'architecture durable, pour la terre et ses habitants, dans des terres d'extrêmes pénuries. Il est à la fois architecte et serviteur, améliorant la vie et les expériences d'innombrables citoyens dans une région du monde parfois oubliée", commente le communiqué Pritzker. "Par des édifices qui font preuve de beauté, de modestie, d'audace et d'invention, et par l'intégrité de son architecture et de son geste, Kéré soutient avec grâce la mission de ce prix".

 

 

"J'espère changer de paradigme, pousser les gens à rêver et à prendre des risques. Ce n'est pas parce que vous êtes riche que vous devriez gaspiller du matériel. Ce n'est pas parce qu'on est pauvre qu'il ne faut pas essayer de créer de la qualité", dit Kéré. "Tout le monde mérite la qualité, tout le monde mérite le luxe et tout le monde mérite le confort. Nous sommes interdépendants et les préoccupations liées au climat, à la démocratie et à la rareté nous préoccupent tous."

 

 

Clinique et centre de soins, 2014, Léo, Burkina Faso. Photo © Francis Kéré

 

 

De nombreuses œuvres construites par Kéré sont situées en Afrique (Bénin, Burkina Faso, Mali, Togo, Kenya, Mozambique, Soudan). Des pavillons et des installations ont été créés au Danemark, en Allemagne, en Italie, en Suisse, au Royaume-Uni et aux États-Unis. Parmi les œuvres importantes, citons Xylem au Tippet Rise Art Center (2019, Montana, États-Unis), Léo Doctors' Housing (2019, Léo, Burkina Faso), Lycée Schorge Secondary School (2016, Koudougou, Burkina Faso), le Parc National du Mali (2010, Bamako, Mali) et Opéra Village (Phase I, 2010, Laongo, Burkina Faso).

 

 

Xylem, 2019, Montana, Etats-Unis. Photo © Iwan Baan

 

Xylem, 2019, Montana, Etats-Unis. Photo © Iwan Baan

 

 

Kéré a créé la Fondation Kéré en 1998 pour servir les habitants de Gando à travers le développement de projets, de partenariats et de collectes de fonds ainsi que Kéré Architecture en 2005 à Berlin, Allemagne. Kéré est le 51e lauréat du prix d'architecture Pritzker.

 


Source : batirama.com / E.Wood

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
La Maçonnerie et la RE2020

Produits



Votre avis compte

Votre entreprise va-t-elle réfléchir à ce qu’elle peut mettre en place pour réduire sa consommation énergétique ? (3 votants)
Oui, c'est une urgence.
Non, on en fait déjà assez.
 

Articles

Agenda

Boutique