L’Amarok Volkswagen maintenant disponible en simple cabine

L’Amarok Volkswagen maintenant disponible en simple cabine

Un an après son pick-up double cabine, Volkswagen en commercialise dès cet été, la version Simple Cabine avec benne allongée.




 

Cette nouvelle version du best seller de VW (neuf mois d’attente !) est équipée du moteur 2.0 TDI. Soit en version 122 ch avec simple turbo, soit en 163 ch avec bi-turbo.

 

Côté transmission, on peut opter pour la propulsion (roues arrières motrices) ou la 4x4 enclenchable. Toutes deux dotées d’une boîte de vitesse manuelle à six rapports qui fait qu’ainsi gréé, ce pick-up se montre plutôt sobre : la version 122 ch deux roues motrices ne consomme que 7,2 l/100 km, avec 189 g/km d’émissions de CO2.

 

A l’extérieur

 

Disponible avec la finition de base Startline, qui offre de série les équipements suivants : pare-chocs avant laqué noir, rétroviseurs extérieurs dégivrants et réglables électriquement, jantes acier 16".

 

En plus de cette version basique, l’Amarok peut être doté, en option, d’un pack Style qui comprend un pare-chocs avant peint dans la couleur de la carrosserie, des chromes de calandre et des jantes alliage de 16?pouces.

 

Ou de toute une série d’équipements optionnels qui vont jusqu’au système de radionavigation. L’Amarok devient alors un pick-up de loisirs.

 

Correcteur de trajectoire

 

 

L’Amarok Simple Cabine place la sécurité active au premier plan avec un correcteur électronique de trajectoire (ESP), une assistance au démarrage en côte et à la descente, un ABS offroad.

 

Disponible en série, la suspension renforcée “Heavy Duty” à 5 lames lui permet d’augmenter son PTAC à 3 040 kg et de transporter une charge utile maximale de 1 248 kg.
A noter, pour finir, que fiscalement, la carrosserie Simple Cabine de l’Amarok permet la récupération de la TVA.

 

Un intérieur très soigné

 

 

L’équipement intérieur est déjà relativement riche dans la version de base. Il comprend en effet les sièges réglables en hauteur, une console centrale avec compartiment de rangement, un système autoradio avec deux haut-parleurs, des vitres électriques, le verrouillage centralisé et un régulateur de vitesse.

 

Les airbags frontaux et les airbags latéraux au niveau de la tête garantissent une intégrité physique optimum du conducteur et du passager. De plus, avec sa cabine plus longue que celles des modèles concurrents, ce pick-up permet de ranger et même de stocker très facilement des objets derrière les sièges avant et de trouver une position de conduite idéale.




 

6 anneaux pour un arrimage sécurisé

 

 

Ce qui compte par-dessus tout pour ces professions difficiles que sont la construction ou l’agriculture, c’est la surface de chargement disponible. Or l’Amarok offre un plateau de chargement de 2, 20 m de long, soit 65 cm de plus que le Double Cabine, pour une longueur et un empattement identiques.

 

La largeur de chargement reste inchangée avec 1,22 m entre les passages de roue, ce qui lui permet de proposer une surface de chargement de 3,57 m², éclairée au besoin, et de charger deux Europalettes l’une derrière l’autre tout en laissant 60 cm d’espace libre.

 

Six anneaux d’arrimage permettent de transporter en toute sécurité les charges les plus volumineuses.

 

Tarifs de l’amarok simple cabine startline

 

  • 2.0 TDI 122 ch (2 roues motrices) : 21 960 € HT
  • 2.0 TDI 122 ch (4 roues motrices) : 23 570 € HT
  • 2.0 TDI 163 ch (2 roues motrices) : 23 770 € HT
  • 2.0 TDI 163 ch (4 roues motrices) : 25 380 € HT

 

 

Source : batirama.com / Mirco Benassi

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter
Produits


Votre avis compte
Pensez-vous que les mesures gouvernementales sont suffisamment efficaces pour résorber la crise du logement ? (27 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits