Intersolar : les diverses solutions de tuiles photovoltaïques

Intersolar : les diverses solutions de tuiles photovoltaïques

De nombreuses tuiles photovoltaïques, de diverses tailles, formes et couleurs étaient exposées à Intersolar 2021.





Sur un bâtiment, les possibilités d’intégration du photovoltaïque sont à la fois nombreuses et relativement limitées. Cependant les technologies évoluent et le récent salon Intersolar à Munich a mis en avant plusieurs offres nouvelles. Commençons par la situation la plus classique, l’installation de panneaux photovoltaïques en toiture inclinée.

 

De nouvelles tuiles solaires

 

Au moment où le récent l’arrêté du 6 octobre 2021 propose un tarif unique de revente pour les installations sur bâtiment, hangars et ombrières de 100 à 500 kWc, il est intéressant de faire le bilan des solutions proposées à Intersolar pour l’installation de panneaux photovoltaïques sur les toitures inclinées.

 

Notons tout de suite que, pour les installations comprises entre 100 et 500 kWc, la toute nouvelle réglementation française impose un bilan carbone inférieur à 550 kg eqCO2/kWc avec une procédure d’évaluation spécifique – distincte de l’ACV dynamique imposé dans la RE2020 – que les solutions présentées dans cet article ne possèdent pas.

 

De plus, pour le marché français, il faut que les produits et systèmes soient sous Avis Technique, ce qui n’est pas le cas non-plus ici. Bref, l’une des solutions les plus simples pour du PV intégré consiste à remplacer les tuiles ou ardoises classiques par des tuiles photovoltaïques.

 

Là où les industriels français visent l’installation de quelques rangées de tuiles photovoltaïques – l’Avis Technique obtenu par Terreal pour sa solution de tuiles PV Solterre, par exemple, limite à 2 ou 4 rangs le nombre de lignes de modules -, les allemands et les suisses aiment autant équiper toute la toiture.

 

La toiture à un seul pan, convenablement orientée, est naturellement idéale pour ce type d’installation. Solarplexus, par exemple, propose des tuiles noires, grises ou de couleur brique, dans des dimensions de 400 x 425 mm (37 Wc) ou 400 x 465 mm (18 Wc) en silicium monocristallin pour réaliser la totalité de la couverture d’une maison. Elles sont posées en recouvrement comme des tuiles classiques et, selon Solarplexus, produisent une couverture durable, étanche et sur laquelle on peut marcher.

 

 

 

Ayant toutes ces restrictions à l’esprit, l’une des plus intéressantes solutions de tuiles photovoltaïques dévoilée à Intersolar est celle du Suisse Meyer Burger. Il a développé avec Wienerberger (système de fixation), une offre originale de tuiles PV, fixées dans un compartiment spécifique solidarisé par 4 vis à la charpente par 4 vis : 2 vis pour le compartiment, deux autres pour le compartiment d’en dessous. Cette solution sera commercialisée, d’abord en Suisse, puis dans le reste de l’Europe, à partir du second semestre 2022. Les tuiles sont composées d’une seule cellule à hétérojonction, offrent une puissance de 18 Wc par cellule. Il faut 10 cellules par m² de couverture, soit 180 Wc/m². 290 tuiles au maximum peuvent être raccordées sur une même string. Une poussée sur la tuile permet de la faire glisser vers le haut. Elle est maintenue en position haute par un clapet (à droit) sur lequel il faut appuyer pour la faire redescendre. Le compartiment contient le raccordement électrique de la tuile.  ©PP

 

 

 

 

 

 

De son côté l’Estonien Solarstone a eu une idée un peu différente. Il a développé un système de fixation pour poser horizontalement ou verticalement des modules PV sur des toitures en pente, afin de réaliser des toitures photovoltaïques complètes ou partielles. Le système de Solarstone est compatible avec la plupart des modules des principaux fabricants mondiaux. Il a également exposé à Intersolar ses propres modules PV de 90 et de 105 Wc, compatibles avec plusieurs gammes des tuiles BMI Monier, Benders, Wienerberger Koramic ou Marley Eternit. Solarstone a enfin mis au point une solution pour toitures acier ou zinc à joints debout : ses modules PV de 140 ou de 180 Wc se fixent sur les joints des toitures avec une pente d’au moins 10°. ©PP

 

 

 

 

Fondé en 2009, l’Espagnol Onyx Solar, le leader mondial du verre photovoltaïque transparent destiné aux bâtiments, a présenté des solutions de toitures en petits éléments de PV verre-verre de différentes couleurs à Intersolar. Le but est de réaliser des toitures photovoltaïques complètes. Sur ses éléments de verre photovoltaïque transparent, Ony Solar est connu pour utiliser du silicium amorphe. Mais pour ses petits éléments de toiture, l’entreprise fait appel à des cellules en silicium cristallin dans un sandwich verre-verre. ©PP

 


Source : batirama.com / Pascal Poggi

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits



Dernière revue

BTR N° 499 - Octobre / Novembre 2021

   

Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (940 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans