Intersolar 2021 : multiplication des solutions de stockage d’électricité

Intersolar 2021 : multiplication des solutions de stockage d’électricité

Tous les fabricants d’onduleurs, ou presque, ajoutent des offres de stockage d’électricité. Tandis que les spécialistes du stockage multiplient les solutions domestiques et de grande puissance.





La technologie des batteries lithium-ion (li-ion) domine nettement le marché du stockage, suivie de loin par les batteries lithium-fer-phosphate. Aucune des autres batteries en développement que l’on pouvait apercevoir ces dernières années, notamment les batteries à circulation de fluide, n’est présente à Intersolar ou plutôt à ees (electrical energy storage) 2021, la manifestation sœur d’Intersolar consacrée au stockage d’électricité.

 

On trouvait à ees 2021, pourtant réduit post-Covid, une bonne cinquantaine de marques de stockage d’électricité.

 

 

 

SolarEdge introduit une nouvelle offre pour les installations domestiques mono ou triphasées. Cette offre comprend un onduleur (ici SolarEdge Energy Hub), un stockage d’électricité (SolarEdge Energy Bank), éventuellement une station de chargement pour un véhicule électrique et plusieurs accessoires de communication et de pilotage des usages de l’électricité dans le logement. ©PP

 

Multiplication des solutions domestiques

 

Ce qui frappe cette année est le foisonnement de solutions de stockage mono- et triphasées pour l’univers domestique. Un grand nombre d’entre-elles proviennent de fabricants d’onduleurs qui choisissent d’élargir leur offre. De nombreuses offres sont également conçues pour des installations électriques monophasées.

 

SolarEdge, par exemple, présente cette année son tout nouveau stockage domestique SolarEdge Energy Bank. En monophasé, ce système fonctionne en courant continu en 400V et offre un stockage de 10 kWh, avec une puissance de décharge de 5 kW en continu et une puissance maximale instantanée de 7,5 kW durant 10 secondes. Le rendement en continu atteint 94,5%. L’équipement est garanti 10 ans. Il peut être posé au sol ou monté au mur.

 

On peut installer 3 stockages par onduleur – les nouveaux SolarEdge Energy Wave ou SolarEdge Energy Hub pour l’univers domestique – et un maximum de 3 onduleurs par installation, ce qui fait 9 batteries (90 kWh) par système au maximum.

 

En triphasé, en revanche, il s’agit d’une solution modulaire en 48V et 4,6 kWh. Les deux nouveaux onduleurs SolarEdge Energy Wave et SolarEdge Energy Hub gèrent le stockage SolarEdge Energy Bank.

 

Ces deux nouveaux onduleurs abandonnent la communication en ZigBee que les modèles précédents utilisaient, au profit d’un réseau sans fil propriétaire SolarEdge Energy Net. Ce qui semble curieusement aller à l’encontre de l’évolution actuelle vers des protocoles ouverts.

 

 

 

Les fabricants d’onduleurs viennent au stockage d’électricité

 

 

Le californien Enphase Energy – qui sera d’ailleurs présent aux salons EnerGaïa à Montpellier les 8 et 9 décembre prochains et BePositive à Lyon du 14 au 16 décembre – présente à la fois ses nouveaux micro-onduleurs, dont les modèles IQ 7+ Micro jusqu’à 440 W de puissance, IQ 7XMicro de 320 à 460 W et IQ 7A Micro de 295 à 460 W, et ses nouveaux stockages Encharge 10T (10 kWh) et Encharge 3T (3 kWh). ©Enphase Energy

 

La technologie des micro-onduleurs facilite les installations : chaque panneau PV est équipé d’un micro-onduleur, donc l’installation est en courant alternatif dès la sortie de chaque micro-onduleur.

 

Il est également plus simple d’agrandir une installation existante, il suffit de rajouter des panneaux avec un micro-onduleur sur chacun.

 

 

 

Sunpower équipe déjà ses panneaux Maxeon 5 AC de micro-onduleurs Enphase Energy en usine, à la demande de ses clients. ©PP

 

 

Les micro-onduleurs sont connectés en courant porteur jusqu’à la station Enphase Envoy-S Metered qui assure le suivi de chaque panneau et chaque micro-onduleur et permet leur connexion au Cloud Enphase.

 

Si un micro-onduleur est connecté au Cloud, Enphase le garantit 25 ans, contre seulement 3 ans s’il ne l’est pas.

 

 

 

Les boîtiers de communication, de monitoring Enphase s’installent au tableau électrique. Ils sont accessibles par le soft Enphase MyEnlighten qui permet un monitoring du système, un comptage de la production, une remontée des défauts, etc. Enphase MyEnlighten possède tout un système d’autorisations pour communiquer des informations différentes selon que l’installateur, le client final ou Enphase se connectent. ©PP

 

 

 

L’espagnol Solis, propriété de Gilong Technologies, présentait cette année sa nouvelle offre complète Solis Flex-One : onduleur + stockage + communication. Elle présente une particularité : le client choisit les batteries qu’il veut dans une liste de batteries compatibles. Ces systèmes offrent une communication en Bluetooth pour commissionnement et en WiFi pour le pilotage et le monitoring à distance. ©PP

 

 

 

La solution LeBlock by Leclanché a reçu un prix lors des ees Awards. C’est une solution de stockage modulaire comportant des BatteryBlock contenant des batteries Li-ion de haute densité, le système de détection et d’extinction d’incendie, ainsi qu’un CombiBlock qui contient le système de refroidissement et de monitoring des BatteryBlock. 3 BatteryBlocks + 1 CombiBlock ont la taille d’un conteneur maritime de 2O pieds. La puissance maximale se compte en MW et la capacité en MWh. ©PP / ©Leclanché

 

 


Source : batirama.com / Pascal Poggi

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits



Dernière revue

BTR N° 499 - Octobre / Novembre 2021

   

Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (940 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique