Le marché de la clim prospère, celui des pompes à chaleur continue son expansion effrénée

Le marché de la clim prospère, celui des pompes à chaleur continue son expansion effrénée

Le marché des pompes à chaleur se porte extrêmement bien. Celui de la climatisation mono et multisplits marque le pas. Les DRV en tertiaire et les groupes de production d’eau glacée progressent.





L’association, Pac & Clim’Info a présenté mardi 5 Octobre son estimation du marché de la climatisation, des groupes de production d’eau glacée et des pompes à chaleur au cours des 8 premiers mois de 2021. Selon les catégories de produit, Pac & Clim’Info regroupe de 9 à plus de 20 déclarants. Ce que l’association appelle le marché est la somme des déclarations dans les diverses catégories de produits.

 

Autant il est certain que ses déclarants rassemblent un très fort pourcentage du marché réel en pompes à chaleur et en DRV, autant c’est sans doute moins le cas en ce qui concerne les Chauffe-eau thermodynamiques, les monosplits et les multisplits et les refroidisseurs de liquide (groupes froids). Dans ces trois catégories, un nombre relativement important de petits importateurs très spécialisés tiennent sans doute une part de marché significative.

 

Quoi qu’il en soit, voici en 22 tableaux, le marché de la clim, des groupes froids et des pompes à chaleur au cours des six premiers mois de 2021. Au-delà de la présentation des chiffres de marché, il ressort de l’analyse de Pac & Clim’Info que trois catégories de produits au moins – les refroidisseurs de liquide ou groupes froids, les pompes à chaleur et les chauffe-eau thermodynamiques – existent sur des segments de marché fortement subventionnés et très soutenus par diverses réglementations. Est-ce vraiment durable ?

 

Les refroidisseurs de liquide et les pac réversibles progressent en tertiaire et en industrie

 

Cette famille de produits ne rassemble que 9 déclarants. C’est sans doute celle où les déclarants de Pac & Clim’Info sont le moins représentatifs du marché total.

 

Après une chute due à la pandémie en 2020, les ventes de groupes de production d’eau glacée repartent au cours des huit premiers mois de 2021. ©Pac & Clim’Info

 

Même s’il progresse, le marché des refroidisseurs de liquide et des pac réversibles de forte puissance demeure très étroit. Il vaut mieux considérer son sens d’évolution global – à la hausse -, plutôt que la variation du détail de ses segments. Par exemple, le segment des machines de plus de 500 kW progresse de 29% par rapport au 8 premiers mois de 2022, mais cela ne représente que 90 machines vendues en plus en 2021 par rapport à 2019. Ce qui reste sans aucunbe signification statistique. ©Pac & Clim’Info

 

De même, Pac & Clim’Info évoque le développement du R32, du R454b et des HFO en industrie, sans considérer la place relativement importante de l’ammoniac R717 en industrie, ni le développement relativement rapide du propane R290 dans lme cas des groupes air/eau installés à l’extérieur de locaux industriels. Sans doute parce que ses déclarants en proposent peu ou pas du tout en France. ©Pac & Clim’Info

 

Pac & Clim’Info souligne que « les différentes aides (CEE, suramortissement) ont probablement permis cette progression (augmentation des groupes froid seul de forte puissance avec des fluides de type HFO), principalement sur le marché de l’industrie. Il semble que le marché tertiaire commence à bénéficier des aides (Loi ELAN, Crédit d’Impôt tertiaire, Coup de pouce CEE, …) puisque les groupes réversibles progressent de façon assez conséquente également. Les aides mises en place devraient continuer à soutenir notre marché, mais il est incontestable que cela est indispensable et qu’il est nécessaire que cela dure dans le temps ».

 

Autrement dit, l’Etat paye et il faut qu’il continue.

 

Le marché des DRV en tertiaire est prospère

 

Sur le segment des DRV – Débit de Réfrigérant Variable -, ces systèmes de climatisation centralisés, le plus souvent réversibles, que l’on installe dans les immeubles de bureaux, Pac & Clim’Info rassemble 15 déclarants, dont les principaux – Daikin, Hitachi, Mitsubishi Electric, Toshiba, Atlantic avec Fujitsu, Panasonic -, ainsi que les nouveaux entrants comme Carrier SCS et Bosch Thermotechnologies. Il ne manque que General, arrivé depuis deux ans sur le marché français. La représentativité des déclarants sur le marché est quasi-parfaite.

 

Alors que les DRV sont encore exclusivement au R410A, un fluide sans avenir à court terme en raison du Règlement F-Gaz et dont la prise en compte de l’empreinte environnementale des bâtiments dans la RE2020 risque de décourager l’installation en construction neuve, leur marché repart, progresse par rapport aux 8 premiers mois de 2019, de 20% par rapport à 2020. C’est le paradoxe des DRV. Il faut dire qu’à part l’eau glacée, aucune autre solution n’existe vraiment pour le grand tertiaire. L’installation des DRV, par rapport à celle de l’eau glacée, est particulièrement facile. ©Pac & Clim’Info

 

Les mini-DRV, plus simples à mettre en oeuvre que de grands multisplits, ont amorcé leur croissance il y a cinq ans environ et poursuivent sur leur lancée. Si jamais, le R32 devait se développer en DRV, il est probable que, face aux règlementations sur l’installation de fluides classés A2L dans les bâtiments recevant du public, l’essor des mini-DRV s’accélère. Ils permettent en effet de fractionner les puissances et de minimiser les volumes de réfrigérants par circuit. Ce qui simplifie les installations. ©Pac & Clim’Info

 

Pour l’instant, le marc hé des DRV est exclusivement en tertiaire : la part importante des cassettes parmi les unités intérieures le montre. ©Pac & Clim’Info

 

Les mono- et multisplits de plus de 17,5 kW, destinés au tertiaire, reprennent leur croissance et pourraient en fin d’année rattraper, voire dépasser le marché de 2019. ©Pac & Clim’Info

 

Climatisation domestique : les ventes sont liées à la météo

 

Avec 17 répondants, les valeurs de marché mises en avant par Pac & Clim’Info atteignent une certaine représentativité. Mais les mono- et multiplits constituent certainement le segment de marché regroupant le plus grand nombre d’importateurs qui ne participent pas à Pac & Clim’Info. De nombreux circuits commerciaux en vendent, souvent sous des marques exotiques, depuis les GSB, en passant par le e-commerce, jusqu’aux circuits professionnels classiques.

 

Les ventes indiquées par Pac & Clim’Info sont déjà incroyablement élevées. Nous atteignons 670 143 groupes extérieurs vendus et plus de 1 million d’unités intérieures au cours des 8 premiers mois e 2021, tout ça importé.

 

 

En logement, les ventes de mono et multisplits obéissent à la météo. Un été plutôt maussade en 2021 nettement pesé sur les ventes. La croissance au cours des 6 premiers mois atteint tout de même 6%. Mais cela masque une croissance de 50% au premier trimestre 2021 par rapport à la même période en 2020, suivi d’une chute des ventes de 16% au second semestre 2021. Par rapport à 2019, les ventes 2021 progressent tout de même de 20% au cours des six premiers mois. ©Pac & Clim’Info

 

Quoi que deux fois inférieures aux ventes de monosplits, les ventes de multisplits progressent nettement plus vite. Pac & Clim’Info estime que nous entrons dans la période de remplacement des systèmes installés durant la première canicule de 2003. Il s’agissait surtout de monosplits. Les occupants de ces logements, principalement des maisons individuelles, ont pris goût au confort estival que procure la clim et souhaitent équiper plusieurs pièces à la faveur du renouvellement de leurs systèmes. ©Pac & Clim’Info

 

©Pac & Clim’Info

 

En climatisation par détente directe, en monosplits et multisplits destinés au marché domestique et petit tertiaire (<17,5 kW), la R32 a gagné. Il faut dire qu’il n’exister pas d’autre choix parmi les matériels proposés, hormis désormais un tout petit reliquat au R410A. ©Pac & Clim’Info

 

Le marché des pompes à chaleur est porté par MaPrimeRénov’

 

Avec 23 répondants, Pac & Clim’Info offre probablement un très bon reflet de la réalité du marché des pac en France. Tenu à bout de bras par les aides publiques à la rénovation, relativement généreuses pour les pompes à chaleur, inexistantes ou faibles pour les chaudières fioul et gaz, même si elles sont généreuses pour les chaudières à granulés de bois, ainsi que par diverses réglementations (interdiction d’installer des chaudières fioul neuve annoncée pour 2022, RT2012 puis bientôt RE2020, …), les pompes à chaleur air/eau poursuivent leur très forte croissance. Les pas géothermiques, bien que généreusement soutenues par MaPrimeRénov’, ont cessé de baisser, mais ne représentent presque rien.

 

Le marché français dépassera largement les 200 000 pièces en fin d’année, confirmant sa place de premier marché européen pour les pac. ©Pac & Clim’Info

 

 

Les pac monobloc possèdent une liaison en eau vers l’intérieur des logements, tandis que les pac bibloc offrent une liaison en fluide. Les ventes de pac monobloc ne représentent que 13,1% des ventes de pac bibloc, une spécialité française à l’origine, qui désormais progressez à travers toute l’Europe. Mais cette proportion pourrait croître avec la multiplicatio,n des pac utilisant le R290 (propane). ©Pac & Clim’Info

En termes de puissance, tous les segments de pac progressent avec le marché, à l’exception de celles d’une puissance comprise entre 20 et 30 kW. Les ventes de pac de moins de 6 kW correspondent au logement neuf, ainsi qu’une proportion part de celles d’une puissance comprise entre 6 et 10 kW. Tout le reste, la grosse majorité des ventes, c’est de la rénovation. ©Pac & Clim’Info

 

©Pac & Clim’Info

 

Les ventes de pac géothermiques remontent, un peu, mais demeurent extrêmement basses. La RE2020, notamment en collectif neuf, pourrait induire une nouvelle croissance des ventes. ©Pac & Clim’Info

 

Après un tassement en 2020, les ventes de chauffe-eau thermodynamiques devraient cette année dépasser le niveau de 2019. ©Pac & Clim’Info

 


Source : batirama.com Pascal poggi

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits



Dernière revue

BTR N° 499 - Octobre / Novembre 2021

   

Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (940 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique