Une nouvelle organisation préconisée pour le logement en outre-mer

Une nouvelle organisation préconisée pour le logement en outre-mer

80% de ménages éligibles au logement social, pour 15% de bénéficiaires: pour ne pas réitérer l'échec du précédent "plan logement outre-mer", une commission préconise un pilotage plus adéquat





Pour plan logement courant de 2019 à 2022, la Délégation sénatoriale aux Outre-mer propose dans un rapport une approche territorialisée et concertée, faisant remonter les besoins des collectivités elles-mêmes et organisant un pilotage au plus près des acteurs locaux.

 

Il faut selon ce rapport créer une instance à 4 niveaux: un conseil de concertation réunissant tous les acteurs locaux ; un comité de financeurs; un comité de pilotage plus restreint; et enfin des groupes thématiques de travail. Cette territorialisation doit aussi passer par une meilleure représentation de l'Outre-mer dans les instances nationales du logement, souligne le rapport.

 

L'exposition aux risques naturels (cyclones, séismes et réchauffement climatique) constitue un défi majeur dans l'Outre-mer et en même temps les solutions qui y sont développées "devraient servir de source d'inspiration, d'échanges et de référence" selon la commission.

 

Habitat participatif ou collaboratif, "tiny houses", éco-quartiers...

 

Par exemple, l'architecture bioclimatique, basée sur des savoir-faire traditionnels amérindiens, océaniens, ou tropicaux, offre des solutions de ventilation plus efficaces et moins onéreuses. La commission évoque également les éco-quartiers, l'habitat léger ou "tiny houses" (petites maisons), ou encore l'habitat participatif ou collaboratif.

 

"Développer une filière de recherche et développement sur l'habitat innovant avec les Outre-mer constituerait un levier important permettant en outre de mobiliser davantage de financements européens dédiés à l'innovation", assure le rapport. À cet égard, le chantier de la performance énergétique des bâtiments "constituera un test", l'actualisation de la réglementation offrant une opportunité pour valoriser l'architecture bioclimatique, souligne le rapport.



Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits



Dernière revue

BTR N° 500 - Décembre 2021 / Janvier 2022

   

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (1132 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique