Le mal-logement s'accentue à La Réunion, selon la Fondation Abbé Pierre

Le mal-logement s'accentue à La Réunion, selon la Fondation Abbé Pierre

La Fondation Abbé Pierre tire la sonnette d'alarme, dans un rapport sur la "précarisation croissante de la population réunionnaise", aggravée par la crise sanitaire.





"Les effets de la crise sanitaire (...) ont accentué les inégalités sociales et la précarisation de nombreux Réunionnais, à partir du confinement" sur cette île de l'océan Indien qui compte 860.000 habitants, selon l'Insee. Ainsi, le nombre de personnes inscrites à Pôle Emploi, et le nombre d'allocataires des minima sociaux ont augmenté (plus 3.500 nouveaux allocataires de mai à septembre 2020), souligne la Fondation.

 

La problématique du mal-logement est "cruciale pour une grande partie de la population, surtout dans le contexte de crise sanitaire, économique et sociale actuelle", commente l'association. Plus de 100.000 personnes sont mal logées ou souffrent d'absence de logement personnel à La Réunion, estime la Fondation Abbé Pierre, soit quasiment un Réunionnais sur neuf.

 

3 réunionais sur 10 touchés par la crise du logement

 

"De surcroît, près de trois Réunionnais sur dix sont touchés de près ou de loin par la crise du logement", précise la Fondation. Elle note aussi que, selon l'Observatoire réunionnais de l'habitat indigne, "près de 18.000 bâtis sont recensés comme tels sur l'île".

 

La Fondation propose un plan d'action intitulé "lutte contre l'habitat indigne: objectif 0 en 10 ans", un projet qui veut notamment "fixer des objectifs de résultat pour l'Etat et les collectivités territoriales" et "développer des réponses adaptées aux besoins non pris en charge par les dispositifs" d'aide existants.

 

En janvier 2021, une étude de l'Insee réalisée en 2018 a révélé que 332.500 Réunionnais vivaient en dessous du seuil de pauvreté (1.063 euros par mois), soit 38% de la population. Ce chiffre est plus de deux fois supérieur à celui relevé par l'Insee en France hexagonale à la même période. En 2010, 42% de la population réunionnaise était sous le seuil de pauvreté.

 

Photo © epl-saint-denis-de-la-reunion-wikimedia-commons.jpg


Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Dernière revue

BTR N° 496 - Avril / Mai 2021

   

Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (723 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique

Isolation thermique extérieure par enduit sur isolant PSE

Les couvertures en tuiles