Peugeot e-Expert : un utilitaire électrique polyvalent…

Peugeot e-Expert : un utilitaire électrique polyvalent…

Le groupe PSA lance une variante 100 % électrique de son fourgon moyen. Polyvalent, performant, agréable à conduire et bon marché, ce modèle qui fait le plein à la prise, porte un sérieux coup à la concurrence.





Dans le domaine des utilitaires, plus encore qu’ailleurs, les fabricants s’allient, échafaudent des partenariats. Objectif ? Mutualiser les frais de conception colossaux d’un nouveau véhicule. Le VUL compact de PSA est un bel exemple de ce type “d’économies d’échelle”.

 

Ce véhicule est proposé sous quatre logos différents. Il s’appelle tour-à-tour : Citroën Jumpy, Peugeot Expert, Opel Vivaro mais aussi… Toyota Proace. Le constructeur nippon est en effet, allié du groupe français dans le domaine de l’utilitaire. Ces fourgons sont quasi-identiques, au museau et à deux ou trois détails près.

 

Une variante zéro émission, vraiment réussie, vient d’être lancée. Elle remet les pendules à l’heure. La plupart des utilitaires fonctionnant aux Watts, étaient jusque-là, de simples fourgons thermiques sommairement électrifiés.

 

Cette nouvelle version écolo a été développée dès le départ pour l’électricité. Résultat, les batteries notamment, sont beaucoup mieux intégrées qu’avant. Elles disposent de leur propre emplacement sous le plancher. Cela permet d’abaisser le centre de gravité, au bénéfice du comportement routier. Cette architecture permet en outre, de conserver presqu’intact le volume de chargement.

 

A bord du Peugeot e-Expert…

 

Pour l’essai, nous avons jeté notre dévolu sur le Peugeot e-Expert. De l’extérieur, bien délicat de différencier les variantes électrique et thermique. En gros, c’est blanc bonnet et bonnet blanc, au pot d’échappement et à la trappe à essence près.

 

La déclinaison électrique offre le même choix de carrosseries que la gamme thermique. Elle est disponible en fourgon, transport de personnes, cabine approfondie (à 5 ou 6 places) et plancher-cabine destiné à accueillir les carrosseries spéciales et notamment les bennes. A noter que la prise de recharge prend place sur l’aile avant gauche. En série, le fourgon reçoit une seule porte coulissante. La seconde en option, peut être motorisée moyennant 400 euros.

 

Le e-Jumpy est disponible en trois longueurs différentes : 4,60 m, 4,95 m et 5,30 m et trois volumes utiles distincts : 4,6 m3, 5,8 m3 ou 6,6 m3. De quoi s’adapter à tous les usages. L’option cloison modulaire Moduwork, équipée d’un siège passager relevable, est proposée contre 400 euros. Elle permet de gagner 1,16 m en longueur utile (pour un peu plus de 4 m en tout).

 

 

 

En charge utile, le nouveau fourgon électrique fait, avec 1150 kg maxi, presqu’aussi bien que les versions thermiques.

 

Deux batteries au choix

 

Sous le capot, le fourgon zéro émission reçoit un électromoteur de 100 kW développant 136 ch, déjà vu sur les Peugeot e-208 et e-2008. Deux variantes sont disponibles dotées d’une batterie de 50 ou 75 kWh qui proposent respectivement, 230 et 330 km d’autonomie. Des chiffres “suffisants”, selon Peugeot.

 

La marque au lion affirme en effet, que “80 % des utilitaires parcourent en moyenne moins de 200 km par jour”. En tous les cas, ces performances marquent un net progrès par rapport à la concurrence. Les VW e-Crafter et e-Transporter ne peuvent ainsi compter que sur 115 et 138 km d’autonomie. Les Mercedes e-Vito et e-Sprinter font à peine mieux avec 138 km pour le premier cité et 156 km maxi pour l’autre…

 

En route, un confort de haut niveau

 

A l’intérieur, la planche de bord très proche des versions thermiques, intègre un bloc d’instrumentation spécifique, doté d’un économètre. Le levier de vitesse laisse la place à des interrupteurs proposant 3 modes de conduite.

 

Le mode Eco limite la puissance à 60 kW (82 ch) et la valeur de couple à 190 Nm, afin de favoriser l’autonomie. Le mode Normal avec respectivement 80 kW (110 ch) et 210 Nm, est assigné à un usage quotidien. Enfin, le mode Power se destine non pas à la compétition sur circuit mais aux charges lourdes. Dans ce cas, toute la puissance de 100 kW et tout le couple (260 Nm) sont disponibles.

 

Sur la route, le confort est de haut niveau notamment, grâce aux multiples réglages du siège conducteur. Sans vibration, sans vitesse à passer, avec un niveau sonore très réduit et des accélérations vives, le nouvel utilitaire s’avère fort agréable à conduire. La vitesse maxi bridée à 130 km/h est suffisante. Elle empêchera les impatients de perdre leurs points trop vite. Le véhicule n’a pourtant, rien de lymphatique. Ainsi, il abat le 0 à 100 km/h en 13 secondes et passe de 80 à 120 km/h en 12 secondes. A noter, que la consommation d’électricité augmente beaucoup avec la vitesse.

 

Tarifs raisonnables

 

Le Peugeot e-Expert comme le Citroën e-Jumpy, débute à 36 100 euros avec la batterie de 50 kWh et à 41 100 euros, avec celle de 100 kWh. Sur ce plan, l’Opel Vivaro-e fait un peu mieux, avec une entrée de gamme à 33 200 euros. Côté équipement, la caméra de recul aérienne à 180°, dotée d’un zoom automatique en fin de manœuvre constitue un vrai plus.

 

Le fourgon de PSA, doté d’une autonomie enfin correcte, est le premier VUL électrique polyvalent. Il est capable de s’acquitter de la plupart des déplacements quotidiens d’un artisan. Il a en outre, le droit de circuler dans les ZFE (zones à faible émission)… Et permet donc de continuer à travailler en ville. 

 

   

Combien de temps pour la recharge

 

  • Prise standard (8A) : charge complète en 31 h (batterie 50 kWh) ou 47 h (batterie 75 kWh)
  • Prise renforcée (16A) : charge complète en 15 h (batterie 50 kWh) ou 23 h (batterie 75 kWh)
  • Wall Box 7,4 kW : charge complète en 7h30 (batterie 50 kWh) ou 11h20 (batterie 75kWh) avec le chargeur embarqué monophasé (7,4 kW)
  • Wall Box 11 kW : charge complète en 5 h (batterie 50 kWh) ou 7h30 (batterie 75kWh) avec le chargeur embarqué triphasé (11 kW)
  • Borne publique : la régulation thermique de la batterie permet d’utiliser des chargeurs 100 kW et d’atteindre 80 % de la charge en 30 minutes (batterie 50 kWh) ou 45 minutes (batterie 75 kWh).
 

             

  

Peugeot e-Expert  : principales données techniques

 

 

  • Electromoteur : de 100 kW
  • Boîte automatique
  • Puissance : 136 ch
  • Batterie : 50 kWh ou 75 kWh
  • Garantie batterie : 8 ans ou 160 000 km
  • Couple : 260 Nm
  • Longueur : 4,60 / 4,95 / 5,30 m
  • Largeur : 1,92 m
  • Hauteur : 1,90 m
  • Charge utile maxi : 1076 à 1 150 kg
  • PTAC maxi : 3 045 kg
  • Volume utile : 4,6 / 5,3 / 6,6 m3
  • Diamètre de braquage : 11,3 à 12,4 m
  • Vitesse maxi : 130 km/h bridée
  • 0 à 100 km/h : 13,1 sec
  • 1000 m départ arrêté : 35,8 sec
  • Autonomie : 230 km (50 kWh) ou 330 km (75 kWh)
  • Prix : de 36 100 à 43 550 euros
 

 


Source : batirama.com/ Nicolas Dembreville

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Dernière revue

BTR N° 495 - Février / Mars 2021

     

Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (655 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique

Les volets roulants

La fabrication du bâtiment 1