Côte d'Ivoire: Paris veut "accélérer les travaux" du métro d'Abidjan

Côte d'Ivoire: Paris veut

Bruno Le Maire a affirmé vouloir "accélérer les travaux" du métro d'Abidjan, un chantier de plus d'un milliard d'euros géré par des entreprises françaises qui a pris des années de retard.





©Keolis

 

"Nous allons accélérer les travaux pour que les habitants d'Abidjan puissent en voir le bénéfice le plus rapidement possible", a-t-il affirmé à l'issue d'un rencontre avec le président ivoirien Alassane Ouattara.

 

"La Côte d'Ivoire peut compter sur l'engagement total des entreprises françaises" pour ce chantier, une ligne qui doit traverser la métropole ivoirienne du nord au sud sur 37 km, essentiellement le long d'un corridor ferroviaire existant.C'est "un défi humain et économique", a assuré M. Le Maire, en visite pour deux jours en Côte d'Ivoire, pays d'Afrique de l'Ouest dont la France est le principal partenaire économique.

 

Aucune date n'a toutefois été donnée ni du côté français ni du côté ivoirien, que ce soit pour le démarrage des travaux ou la mise en service du métro. "C'est toujours difficile de réaliser ce type de travaux surtout en zone dense au coeur d'une ville", avait expliqué M. Le Maire en visitant un site du futur chantier, évoquant notamment la complexité des "expropriations".

 

Métro d'Abidjan : un coût de 1,36 milliard d'euros pour les travaux

 

Le coût des travaux, évalué en 2019 à 1,36 milliard d'euros, soit environ un dixième du budget annuel de l'Etat ivoirien, et leur financement sont toujours en discussion. "Le coût est encore en discussion, je ne peux pas donner de chiffre précis. Mais la Côte d'Ivoire sait qu'elle peut compter sur le soutien de la France", a déclaré M. Le Maire.

 

En décembre 2019, les autorités ivoiriennes avaient approuvé l'offre technique et financière soumise par un consortium regroupant les groupes français Bouygues Travaux Publics, Alstom, Colas Rail et Keolis pour la construction de cette ligne de métro. La France s'était alors engagée à couvrir le contrat par un mix de prêts du Trésor français et de financements privés garantis par l'Etat français.

 

Le contrat avait été signé en présence du président français Emmanuel Macron, en visite en Côte d'Ivoire, et une mise en service en 2026 avait été évoquée. Le métro, en projet depuis une vingtaine d'années, devait initialement être construit par des entreprises coréennes. Abidjan, une métropole de cinq millions d'habitants, ne dispose actuellement d'aucun réseau de transport en commun et souffre d'énormes embouteillages quotidiens.



Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits





Dernière revue

BTR N° 495 - Février / Mars 2021

     

Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (654 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique

Fenêtres en travaux neufs Aluminium, bois, PVC - NF DTU 36.5

Chauffe-eau solaire individuel - NF DTU 40 & DTU 43

Isolation thermique extérieure par enduit sur isolant PSE