Hôpital sud-francilien: l'Etat souhaite une baisse du loyer

Hôpital sud-francilien: l'Etat souhaite une baisse du loyer

Le directeur général du groupe Eiffage a indiqué que l'Etat souhaitait une baisse du loyer annuel de 42 millions d'€ pour l'hôpital sud-francilien, construit en partenariat public-privé, et en cours d'ouverture.





"Nous avons décidé avec l'Etat de nous concentrer jusqu'à l'été sur l'ouverture de l'hôpital, qui se fait par tranche", a indiqué Pierre Berger, au Figaro, concernant le litige qui l'oppose avec l'Etat au sujet de 175 millions d'euros de frais supplémentaires.

 

"Concernant le loyer (42 millions d'euros par an), l'Etat souhaiterait le voir diminuer", a relevé M. Berger, soulignant que les discussions à ce sujet devraient également reprendre. Le nouveau Centre hospitalier sud-francilien (CHSF) a ouvert le 23 janvier avec huit mois de retard à cause de 8.000 malfaçons, à cheval sur Evry et Corbeil-Essonnes.

 

Il doit regrouper les différents sites du centre hospitalier, et est au coeur d'un litige financier devant le tribunal administratif de Paris. Le conseil de surveillance de l'hôpital a voté en juin 2011 la sortie du partenariat public-privé (PPP) portant sur la construction de ce bâtiment de 110.000 m³ et plus d'un millier de lits.

 

Un investissement de 344 millions d'euros

 

Le plus grand chantier hospitalier de France représente un investissement de 344 millions d'euros. Dans le cadre du PPP, le CHSF doit verser un loyer annuel à Eiffage, pendant trente ans, avant d'en devenir propriétaire. La Cour des comptes avait épinglé le choix du PPP pour cette construction.

 

"Sans les PPP, les lignes ferroviaires à grande vitesse, les hôpitaux, les extensions d'autoroutes, etc, ne verraient pas le jour en France. Parce que le niveau de la dette ne permet plus à l'Etat et aux collectivités locales de payer l'addition à la livraison de ces ouvrages", a justifié M. Berger.

 

"Quant au coût, j'estime que ce système est le moins onéreux pour la collectivité" puisque c'est le groupe de BTP qui "assume les risques financiers liés à la conception et à la construction de l'ouvrage".

 

Lille : le grand stade prévu pour la fin d'année

 

Au sujet des autres projets menés par Eiffage, M. Berger a indiqué que le stade de Lille devrait être livré "avant la fin de l'été et nous faisons notre maximum pour tenir ce délai". "Mais, contractuellement, compte tenu du fait que le permis de construire a été délivré en retard, nous estimons avoir jusqu'en décembre pour le livrer", a-t-il relevé.

 

La "Boîte à spectacles", qui permet de transformer le stade de 50.000 places en salle de spectacles de 30.000 places maximum, "ouvrira avant la fin de l'année", a-t-il précisé.

 

 

source : batirama.com / AFP

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter

Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ZOOMBAT Autopub
Produits


Votre avis compte
Êtes-vous favorable à la mise en place d'un certificat de conformité de performance énergétique pour les artisans non-certifiés RGE ? (193 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits