Le nouveau visage de la Gare du Nord se précise

Le nouveau visage de la Gare du Nord se précise

Un permis de construire modificatif a été déposé auprès du préfet d’Ile-de-France le 4 janvier concernant le projet de rénovation de la Gare du Nord qui a dû être amendé.





Photo ©Valode et Pistre

 

Le projet de rénovation revu à la baisse fait suite à l’accord conclu en novembre dernier entre la SA Gare du Nord, la Ville de Paris, la SNCF et SNCF Gare & Connexions. En effet, si la municipalité avait approuvé le projet initial en juillet 2018, elle l'avait ensuite contesté, le jugeant trop imposant, faisant la part trop belle aux surfaces commerciales et déconnecté du quartier.

 

Aussi dans la nouvelle mouture, les surfaces de commerces et de services devaient être réduites de 15%, avec 7.500 mètres carrés de moins. Conséquence : la nouvelle aile prévue sur le flanc Est du bâtiment historique sera moins haute d'un étage et demi. Elle sera végétalisée et traitée avec du bois, précise le permis modificatif.

 

Un parc suspendu de plus d’un hectare

 

A noter un parc accessible de plain-pied en toiture agrandi de 1700 m2 où seront plantés plus de 200 arbres et qui accueillera diverses activités (jeux pour enfants, terrains de sport, zones de pique-nique, tables de ping-pong).

 

Ce parc paysager agrandi constituera un poumon vert pour le quartier, le 10e arrondissement de Paris, l’un des plus denses de la capitale. Il permettra d’augmenter la superficie d’espaces vert de 25 hectares et surtout, sera accessible à tous.

 

Le parc à vélos sécurisé, le plus grand d’Ile-de-France, précise le communiqué, passera de 1000 à 2000 places. D’où 6000 places de stationnement disponibles, dans et autour de la gare.

 

Un calendrier des travaux liés aux JOP 2024 et à la coupe du monde de rugby

 

Enfin, un lien entre la gare de surface et la gare souterrainne, dédiée aux transports en commun sera renforcé grâce à des liaisons verticales multipliées par deux, permettant un gain de temps et un temps de parcours diminué pour 90 % des usages aux heures de pointe.

 

Quant au calendrier des travaux, il tiendra compte des échéances liées aux Jeux Olympiques et paralympiques de 2024. Sans oublier la coupe du monde de rugby en 2023, année qui verra donc la reconfiguration du terminal transmanche (Eurostar).

 

 

Photo ©Valode et Pistre


Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits



Dernière revue

BTR N° 498 - Aout / Septembre 2021

   

Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (895 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique

Écrans souples de sous-toiture