Concours BIM Green Awards : 5 ouvrages récompensés et deux coups de coeur

Concours BIM Green Awards : 5 ouvrages récompensés et deux coups de coeur

Le jury de la première édition de ce concours portant sur les bonnes pratiques du BIM a récompensé 5 ouvrages et décerné deux mentions spéciales.






Quelque 18 porteurs de projet ont répondu à l’appel à candidatures, contribuant ainsi à diffuser les bonnes pratiques du BIM (Building Information Modeling ou maquette numérique en français) tout en mettant en avant leur savoir-faire auprès de la profession. Pour candidater, les participants ont dû publier une étude de cas sur le site de Construction21 (voir partenaires*) et ainsi synthétiser la démarche BIM mise en place dans leur projet : outils utilisés, formations fournies, retours d’expérience...

 

Cette synthèse a fait l’objet de l’analyse du jury qui s’est notamment attardé sur le caractère accessible de la démarche, son originalité, mais aussi sur l’histoire du projet et sur la prise en compte de l’humain.

 

Les Bim Green Awards portent un triple objectif :

 

  • Montrer comment des équipes ont intégré le Bim pour construire, concevoir ou exploiter des ouvrages à forte performance durable.
  • Les porter à connaissance des professionnels du BTP et de l’aménagement sur les territoires belge, français et luxembourgeois ;
  • Contribuer à accélérer la transition numérique et écologique du secteur

 

Les 7 projets retenus par le jury

 

Le jury a ainsi récompensé cinq ouvrages, dans les catégories bâtiment rénové grand et petit ; bâtiment neuf grand et petit ; aménagement/infrastructure. Deux mentions spéciales ont également été décernées

 

Aménagement/Infrastructure : Quartier du Wacken Europe

 

 

Un projet proposé par OTE Ingénierie ©kengo-kuma associates image-by-lunance

 

Le Bim aujourd’hui est mis en œuvre dans des grands projets d’aménagement. Il est important que les bâtiments et les infrastructures auxquelles ils sont connectés le soient également dans la maquette numérique.

 

Ce projet strasbourgeois de reconversion urbaine a su exploiter les outils numériques et la démarche Bim pour analyser, simuler et ainsi faciliter les prises de décisions. Le croisement des données agrégées SIG/Environnementales, etc. montre que l’enjeu de l’interopérabilité est réel.

 

Bâtiment rénové/petit projet : Réhabilitation d’un atelier en espace numérique « le Lab »

 

 

Projet proposé par Technopole Domolandes portant sur la transformation d'un atelier de 150 m2 ©Domolandes -Sud-Ouest

 

Ce prix comprend deux aspects : la rénovation et l’utilisation du Bim sur un type de projet assez courant : la transformation d’un atelier de 150 m2 en en espace LAb composé de 11 bureaux.

 

« Le Lab » a permis la mise en œuvre d’outils et de méthodes innovantes comme les scans 3D, la réalité virtuelle et l’utilisation d’espace de construction virtuelle pour le suivi. Il s’agit d’un projet école qui a emporté l’adhésion de tous les professionnels ayant participé à l’opération (coût : 921 €/m2). L'ouvrage est situé à Saint-Geours de Maremne (40).

 

Bâtiment rénové/Grand projet : Réhabilitation manufacture des tabacs à Strasbourg

 

 

Proposé par SERS, le projet porte sur la rénovation d'une partie de l'édifice transformé en hébergement pour jeunes © SERs -AEA Architectes

 

Ce projet situé à Strasbourg concerne la rénovation patrimoniale du Bâtiment racheté par la SERS en 2015. Il s’agissait ici de réhabiliter un des volumes restant (4 037 m2) de la Manufacture pour accueillir un hébergement pour jeunes sur le mode anglo-saxon avec 88 chambres (coût 1 182 €/m2) soit 260 lits, un espace de restauration, un espace détente, …

 

Le projet a été conçu selon la démarche Bim, dans le but d'être une opération "apprenante" pour la SERS mais aussi pour tous les intervenants du projet (maîtres d'œuvre, bureau de contrôle, entreprises …). Les enjeux de cette rénovation lourde ont exigé beaucoup de précision, notamment dans le relevé de l’existant.

 

Bâtiment neuf/petit projet : Alto’Sphère

 

 

 

Ce projet proposé par Alto Ingénierie visait à démontrer son savoir-faire au coeur de son siège social ©Alto Ingénierie

 

Ce projet porte sur le siège social de la société Alto depuis 2009. Il a su emporter les acteurs dans une démarche Bim en reproduisant une opération classique.

 

Grâce à une approche pédagogique, les acteurs ont été convaincus d’aller plus loin dans leur appropriation du Bim, dans l’objectif d’en faire une vitrine du savoir-faire d’Alto Ingénierie. L’ouvrage est situé à Bussy-Saint-Martin (77).

 

Bâtiment neuf/Grand projet : Lycée de Nort-sur-Erdre

 

 

Le projet proposé par AIA Life Designers concerne la construction d'un lycée de 1000 élèves à Nort sur Erdre (44) © AIA Life Designers

 

L’ouvrage, un lycée construit dans une approche développement durable du maître d’ouvrage, est situé à Nort sur Erdre (44) pour recevoir 1000 élèves. Réalisé en Loi MOP, il montre que les processus Bim sont applicables dans la pratique actuelle.

 

Le projet a su exploiter les gains d’une telle démarche puisqu’un DOE BIM (Dossier des ouvrages exécutés Bim) des lots architecturaux et techniques a pu être remis au format interopérable IFC exploitable dans la solution gestion/maintenance de la région Pays de la Loire.

 

Coup de cœur du jury : Bord’ha

 

 

Proposé par Hobo, le projet remporte l'un des prix Coup de coeur du jury © Hobo, Antoine Alves Brachard De Tourdonnet

 

Ce projet situé à Bordeaux a réalisé un défi lors de la rénovation des bureaux en logement, en utilisant la préfabrication (1 151 m2 pour un coût de 1 990 €/m2).

 

Cet  ouvrage de taille modeste a su se démarquer par une utilisation intelligente des outils et méthodes BIM dans une rénovation complexe. Avec une vision avant tout « Bim humain » lié à la collaboration et à la communication avant même de parler des outils informatiques et techniques.

 

Coup de cœur du jury : Maison Activhome à Beckerich (Luxembourg)

 

 

Proposé par Al+sarl, ce projet de maison individuelle remporte un autre prix Coup de coeur du jury © L. Vandenbusshe

 

Il s’agit d’un projet de maison individuelle autosuffisante en eau, électricité, chauffage/rafraichissement (assuré avec une pompe à chaleur avec captage géothermique) et électromobilité. Une installation photovoltaïque couvre les besoins du foyer en énergie et le système de récupération d’eau de pluie permet de couvrir 95 % des besoins en eau du foyer (cuve en béton de 20 000 l).

 

Le projet a été réalisé intégralement en Bim sans répercussion financière pour le maitre d’ouvrage, indique le concepteur. Une modélisation 3D des espaces, offerte par la maquette numérique, a ainsi permis aux futurs occupants de mieux s’approprier leur habitat, avec par exemple, une simulation réaliste de l’éclairage intérieur. Pour un coût de 432 000 euros et une surface nette de 212 m2.

 

Les partenaires

 

Le réseau BIM des territoires est porté par 6 membres fondateurs, le Pôle de compétitivité Fibre-Energivie (Grand Est), Novabuild en Pays de Loire, L’incubateur Hub Ten en Normandie, le Technopole Domolandes en Nouvelle-Aquitaine, Cap Construction en Belgique, le Pôle d’innovation Neobuild au Luxembourg

 


Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (348 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique

Maisons et bâtiments à ossature bois


Pose collée de carrelage en travaux neufs - NF DTU 52.2