Ridel Energy obtient un Titre V pour la récupération de chaleur sur les groupes froids

Ridel Energy obtient un Titre V pour la récupération de chaleur sur les groupes froids

La récupération de chaleur sur les condenseurs de groupes de production d’eau glacée, extrêmement efficace du point de vue énergétique, est enfin reconnue par la RT2012.





Paru au JORF (Journal Officiel de la République Française) du 15 novembre 2020, l’arrêté du 14 octobre relatif à l’agrément des modalités de prise en compte des systèmes « RidelX » dans la réglementation thermique 2012 permet enfin de prendre en compte cette solution de récupération de chaleur sur le condenseur d’un groupe de production d'eau glacée et de groupes froids en détente directe dans la réglementation thermique : 21 pages de définitions et d’équations.

 

Pourtant, la technique est toute simple et consiste à placer un échangeur supplémentaire avant le condenseur à air ou à eau d’un groupe de production d’eau glacée ou d'un groupe à détente directe, puis à utiliser cette chaleur gratuite pour la production d’ECS, de chauffage ou d’eau chaude pour un process industriel. Ce qui va parfaitement dans le sens des règlementations thermiques RT2012 et RE2020 qui valorisent les énergies de récupération.

 

Chez Ridel Energy, cet échangeur supplémentaire est un ballon en eau morte - dite aussi eau technique : sans circulation de cette eau hors du stockage -  avec deux serpentins noyés : l’un contenant le fluide frigorifique chaud issu du groupe froid, l’autre un échangeur en eau vers le système de production d’ECS et/ou de chauffage. ©Ridel Energy

 

Une vraie expertise sur le dimensionnement

 

Ridel Energy souligne que, malgré la simplicité apparente du système, il faut une vraie expertise dans l’analyse des besoins (volume et température d’ECS, débit et température du circuit de chauffage) pour dimensionner correctement le ballon en eau morte et les deux échangeurs qu’il contient.

 

Le Bureau d'études Pouget Consultants a assisté Ridel Energy pour aboutir à ce Titre V Système. Ridel Energy reconnaît que son aide a été précieuse, notamment pour répondre aux questions de la Commission qui décide de l’attribution des Titres V.

 

 

 

Le procédé Ridel Energy s’applique à un seul ou à plusieurs groupes froids simultanément, quel que soit le fluide qu’ils utilisent : HFC, HFO et même les fluides naturels comme le R717 (ammoniac), le R744 (Dioxyde de Carbone CO2) ou le R290 (propane). La technologie Ridel Energy pour la récupération de chaleur résiste aux pressions statiques élevées des installations fonctionnant en CO2 transcritique. ©Ridel Energy

 

Pourquoi un Titre V RT2012 ?

 

Pour valoriser son nouveau Titre V, Ridel Energy propose un ensemble de fiches d’aide à la saisie pour que les bureaux d'études chargés du calcul réglementaire puissent entrer les données nécessaires dans le moteur de calcul RT2012.

 

L’entreprise, qui a commencé à travailler sur ce Titre V dès juillet 2019, s’est tout de suite posée la question : la RE2020 était déjà annoncée, était-il opportun de se lancer dans une procédure valable en RT2012 ?

 

 

Le marché de la récupération de chaleur sur groupes froids visé par Ridel Energy est extrêmement large. Il va des bâtiments de bureaux climatisés ou équipé s d’un restaurant d’entreprise avec chambre froide à tous les hypers et supermarchés, en passant par les hôtels et les EHPAD, les restaurants scolaires et tous types de restaurants neufs (brasseries, fast-food, ...). Les systèmes de récupération peuvent être installés à l’intérieur au plus près des chambres froides ou bien à l’extérieur avec un calorifugeage important des réseaux et ballons. ©Ridel Energy

 

Ridel Energy a estimé que le lourd travail effectué pour modéliser son procédé et mettre au point les algorithmes nécessaires pour raccorder son procédé au moteur de calcul RT ne serait pas perdu, s’il fallait apporter des modifications pour le réadapter à la RE2020.

 

Et il serait toujours possible de profiter du marché sous la RT2012 quelques temps encore. Sur ce point, la suite des évènements leur a donné raison. Le calendrier d’entrée en vigueur de la RE2020 précisé hier, montre qu’elle ne s’appliquera au bureaux et locaux d’enseignements (potentiellement avec cuisine et cantine) qu’à l’été 2021. Tandis que les autres locaux tertiaires, dont l’hôtellerie, les commerces et tout le tertiaire d’hébergement (foyers, EHPAD, etc.) resteront sous le régime de la RT2012 au moins jusqu’à l’été 2022.

 

La question du devenir des Titres V RT2012 et de leur exploitation dans la RE2020 demeure d’ailleurs entière. Si les pouvoirs publics ont présenté les grands traits de la RE2020, ils sont encore très discrets sur les détails, notamment sur la migration des Titre V vers la RE2020.

 

Mêmes les éditeurs de logiciels de calcul réglementaires ne sont pas encore informés du sort qui sera réservé aux Titres V. Au total, il en existe une quarantaine environ, dont un peu plus de 30 ont été utilisés moins de 10 fois chacun. Les plus utilisés parmi les Titres V – comme celui portant sur les pompes à chaleur double service qui était décrites dans la méthode de calcul, mais furent oubliées lors de la programmation du moteur du CSTB – seront vraisemblablement incorporés directement au moteur énergétique de la RE2020.

 

Il faudra bien, toutefois, que soit prévue une procédure pour prendre en compte les évolutions technologiques. Il serait tout à fait inconcevable qu’il ne soit plus possible d’introduire de nouveaux systèmes dans la RE2020, au fur et à mesure de leur apparition sur le marché.

 

Une ouverture très attendue

 

Ridel Energy s’est lancée dans l’aventure du Titre V parce que ses clients installateurs frigoristes et certains Maîtres d’ouvrage en grand commerce lui demandaient une solution pour valoriser ce procédé dans la RT2012.

 

Ils le mettaient déjà en œuvre parce qu’il est très rentable du point de vue énergétique, mais regrettaient de ne pas pouvoir le valoriser en termes de performance énergétique au sens réglementaire en construction neuve.

 

D’ailleurs, plusieurs clients de Ridel Energy étaient en attente de la publication du Titre V et deux opérations devraient l’utiliser dans les semaines à venir : une première en restauration collective et une seconde en grand commerce alimentaire.

 


Source : batirama.com / Pascal Poggi

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits



Dernière revue

BTR N° 498 - Aout / Septembre 2021

   

Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (892 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique

Les vérandas