Plus de 10 GW de puissance photovoltaïque installée en France

Plus de 10 GW de puissance photovoltaïque installée en France

La puissance totale du parc électrique EnR , éolien, solaire, hydroélectricité et bioénergies, s’élève, fin septembre 2020, à 55 314 MW, en hausse de 2 385 MW sur les douze derniers mois. 






Sur le troisième trimestre 2020, 604 MW de nouvelles installations ont été raccordés aux réseaux d’électricité métropolitains, les filières éolienne et solaire comptant respectivement pour 312 MW et pour 283 MW, selon la 24e édition du panorama de l’électricité renouvelable*.

 

Les énergies renouvelables ont participé à hauteur de 24,2 % à la couverture de la consommation d’électricité de France métropolitaine au cours du troisième trimestre 2020 (et 27,3 % sur les douze derniers mois) en produisant 23,4 TWh d’électricité renouvelable, chiffre en hausse de 7,2 % par rapport au même trimestre de l’année dernière.

 

Ce, dans un contexte où la consommation électrique au troisième trimestre a rebondi par rapport au deuxième trimestre marqué par la crise sanitaire, tout en restant en baisse par rapport à celle du troisième trimestre 2019 (- 1,7 TWh).

 

Le parc éolien atteint 17 243 MW au 30 septembre 2020 avec 312 MW raccordés au cours du dernier trimestre, ce qui permet de passer la marche des 17 GW installés. Sur une année, la croissance s’élève à 1 303 MW. A fin 2023, la Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE) vise un parc de 24 100 MW pour la filière éolienne terrestre. Le taux d’atteinte de cet objectif s’élève actuellement à 71,5 %.

 

+ 5 % de production électrique d’origine éolienne

 

La production électrique d’origine éolienne s’est établie à 6,3 TWh sur le trimestre écoulé, en hausse de 5 % par rapport au troisième trimestre 2019 du fait de la croissance du parc raccordé. Le taux de couverture de la consommation par l’énergie éolienne s’élève ainsi à 6,5 % (8,7 % sur les douze derniers mois).

 

La puissance du parc solaire s’élève à 10 201 MW au 30 septembre 2020, avec 283 MW raccordés au cours du dernier trimestre. La barre symbolique des 10 GW est ainsi franchie. Sur les douze derniers mois, 827 MW ont été raccordés. A fin 2023, la PPE vise un parc de 20 100 MW, objectif qui est actuellement atteint à 50 %.

 

Avec 4,46 TWh produits durant les trois derniers mois, la filière bat son précédent record datant du trimestre précédent (4,43 TWh). La production est en hausse de 4,9 % par rapport au troisième trimestre 2019. Le taux de couverture de la consommation électrique par l’énergie solaire s’établit ainsi à 4,6 % pour ce trimestre (2,9 % sur les douze derniers mois).

 

Hydroélectrique : 25 700 MW visés d’ici à fin 2023

 

Le parc hydroélectrique atteint une puissance raccordée de 25 713 MW, en hausse de 170 MW sur une année (+5 MW sur le trimestre). A fin 2023, la PPE vise un parc de 25 700 MW, un objectif atteint à plus de 99 %.

 

La filière a produit 10,9 TWh d’électricité renouvelable sur le trimestre, en hausse de 12 % par rapport au troisième trimestre 2019. Le taux de couverture de la consommation électrique par l’hydroélectricité renouvelable s’établit à 11,2 % pour ce trimestre (14,1 % sur les douze derniers mois).

 

La filière bioénergies électriques atteint une puissance de 2 157 MW avec 5 MW de nouvelles capacités raccordées durant le trimestre écoulé (et 84 MW sur les douze derniers mois).

 

Sa production trimestrielle s’élève à 1,8 TWh un chiffre en baisse de 5 % par rapport au troisième trimestre 2019. La filière couvre 1,9 % de l’électricité consommée au cours du trimestre écoulé (1,7 % sur les douze derniers mois).

 

 

*Le Panorama de l'énergie renouvelable est une publication de RTE (Réseau de transport d’électricité), le SER (le Syndicat des énergies renouvelables), Enedis (gestionnaire du réseau public de distribution d’électricité), l’ADEeF (l’Association des distributeurs d’électricité en France) et l’Agence ORE (Opérateurs de réseaux d’énergie).

 


Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

2 Commentaires


bronze
  • par jipebe29
  • 0
  • 0

Plus de 10 GW de puissance installée de l’éolien = 1,4 GW de puissance productive. Gâchis d’espace et de ressources non renouvelables, car en quantité finie.


bronze
  • par jipebe29
  • 0
  • 0

Le problème des EnR, outre leur prix déraisonnable, leur caractère non pilotable et fatal et leur intermittence, ce qui nécessite des centrales thermiques à flamme pour équilibrer le réseau, ce sont leurs facteurs de charge, qui sont faibles : 14% pour le solaire et 23% pour l’éolien. On le voit sur le bilan RTE 2019. Puissance éolien = 12,2% et Production éolien= 6,3% Puissance solaire = 7% et Production solaire= 2,2% Puissance thermique= 13,7% et Production thermique=7,9% Puissance nucléaire= 46,6% et Production nucléaire= 70,6% Notre production d’électricité est fournie très majoritairement par le nucléaire et l’hydraulique pilotable, aux bilans carbone vertueux, et il est absurde de développer les EnR non pilotables dans notre pays, leur bilan carbone étant indirectement non vertueux. Ce qui est incompréhensible, c’est que la Commission et nos gouvernements successifs ont confondu moyens et objectifs : si l’on veut réduire nos émissions de CO2 pour des raisons idéologiques, alors il faut développer le nucléaire (Générations III et IV), ce que font plusieurs pays (Inde, USA, Chine) et se garder d’installer éolien et solaire.

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (385 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique


Installation d'assainissement autonome - NF DTU 64.1